« Planétologie/Les satellites de Jupiter » : différence entre les versions

m
==Satellite IO==
 
[[File:PIA01081-Color Mosaic and Active Volcanic Plumes on Io.jpg|thumbvignette|Panaches volcaniques surupright=0.5|Photographie d'Io.]]
 
Io est un satellite purement tellurique, à la structure interne similaire à celle de la Terre. La totalité de la croûte d'Io est renouvelée régulièrement, d'où l'absence quasi totale de cratères à sa surface. Sa surface montre une activité volcanique intense, avec de nombreux volcans sur sa surface. On y trouve des volcans boucliers et des épanchements fissuraux de lave, la particularité d'Io étant des volcans dont les éruptions causent des panaches de grande altitude en forme de parapluies. Chose intéressante, les volcans d'IO crachent une lave riche en soufre, ce qui explique la belle couleur jaune/orange de la surface d'IO (causée par la forte teneur en soufre des roches de surface). Comme dit plus haut, l'activité géologique est causée par les forces de marée de Jupiter, qui chauffent le manteau d'IO. Son atmosphère est essentiellement peu épaisse et intégralement composée de composés soufrés crachés par les volcans.
 
===Pateras===
 
Beaucoup de volcans d'Io ressemblent aux caldeiras terrestres, mais il n'est pas certains que ces structures se forment avec le même mécanisme. Pour lever cette ambiguïté, ces structures sont appelées des '''pateras'''. Ces dépressions volcaniques sont souvent le lieu d'éruptions volcaniques, qui remplissent totalement ou partiellement la patera. La plus grande patera est la patera Loki, d'un diamètre de 202 kilomètres. Des lacs de lave peuvent remplir les pateras, certaines survivant durant plusieurs années. Le centre de ces lacs de lave est généralement clair et jaune comme de la lave soufrée solidifiée, contrairement aux bords plus sombres. Il est soupçonné que les lacs de lave seraient parcourus de courants de convection, la croûte de surface solide craquant sur les bords du lac de lave, exposant la lave liquide sombre.
 
[[File:Io Tupan Patera.jpg|centre|vignette|Patera]]
 
===Panaches volcaniques===
 
Certaines éruptions volcaniques se traduisent par des épanchements de lave de grande dimensions. La source de ces épanchements peut se trouver aussi bien dans les pateras des volcans boucliers que sur les flancs. D'autres éruptions volcaniques sont plus explosives, expulsant des cendres et des morceaux de lave à grande altitude. Elles sont de courte durée mais émettent de grandes quantités de lave. Lors de ces éruptions, des fontaines de lave sont émises par une fissure, d'une manière similaire aux éruptions fissurales sur Terre. Enfin, on peut observer des panaches de soufre, émis par les volcans. Ceux-ci sont composés de soufre ou de dioxyde de soufre et ont une forme de parapluie. Ils se forment lors d'une éruption volcanique, ou de lacs de lave, par projection de petits ejectats et de gaz depuis la lave.
 
===Pateras===
 
[[File:Io Tupan Patera.jpg|centre|vignette|Patera.]]
 
Beaucoup de volcans d'Io ressemblent aux caldeiras terrestres, mais il n'est pas certains que ces structures se forment avec le même mécanisme. Pour lever cette ambiguïté, ces structures sont appelées des '''pateras'''. Ces dépressions volcaniques sont souvent le lieu d'éruptions volcaniques, qui remplissent totalement ou partiellement la patera. La plus grande patera est la patera Loki, d'un diamètre de 202 kilomètres. Des lacs de lave peuvent remplir les pateras, certaines survivant durant plusieurs années. Le centre de ces lacs de lave est généralement clair et jaune comme de la lave soufrée solidifiée, contrairement aux bords plus sombres. Il est soupçonné que les lacs de lave seraient parcourus de courants de convection, la croûte de surface solide craquant sur les bords du lac de lave, exposant la lave liquide sombre.
 
{{NavChapitre | book=Planétologie
41 129

modifications