« Planétologie/Les satellites de Jupiter » : différence entre les versions

m
[[File:Callisto (cropped)-1.jpg|droite|vignette|Surface de Callisto.]]
 
Callisto est le satellite galiléen le plus éloigné de Jupiter. Sa surface est extrêmement cratérisée montre qu'aucun processus de renouvellement crustal n'est en place : pas de volcanisme, pas de tectonique des plaques, rien. CeLes satelliteforces estde supposéfriction êtreinterne partiellementliées différencié.aux Cettemarées différentiationsont partiellefaibles, vient du fait quesi ce satellite n'aest pasinexistantes. deLa chaleurraison interne.à cela est que Callisto n'est pas en résonance orbitale avec les autres satellitesatellites, sans compter qu'il est assez éloigné de Jupiter. Les forces de friction interne liées aux marées sont faibles, si ce n'est inexistantes. N'étant pas chauffé comme les autres satellites, Callisto n'a pas pu fondre et se différencier. En résumé, ce satellite est supposé être partiellement différencié et n'a plus du tout de chaleur interne.
 
===Structure interne===
 
Sa structure interne est composée d'un noyau de silicates avec assez peu de Fer mêlé dans les roches, recouvert par une couche de roches glacées. La couche de roches glacées est asse épaisse, ce qui fait que la pression varie beaucoup selon la profondeur. Les cristaux de glace vont prendre des formes différentes selon cette pression, et donc selon la profondeur. La couche de glaces est donc subdivisée en plusieurs couches, dont les systèmes cristallins sont différents : glace hexagonale en surface, monoclinique en-dessous, suivi par une couche de glace tétragonale et enfin une dernière couche de glace cubique. Le schéma ci-dessous montre la structure interne la plus probable de Callisto.
41 129

modifications