« Photographie/Thèmes/La nuit » : différence entre les versions

→‎Photographier au clair de lune : min, symbole de la minute
m (Ørestad,_Copenhagen_skyline_.jpg remplacé par commons:File:Ørestad,_Copenhagen_skyline.jpg ; demande de commons:User:JurgenNL (Robot: Removing space(s) before file extension).)
(→‎Photographier au clair de lune : min, symbole de la minute)
 
Il est relativement facile de déterminer un temps de pose de base : l'éclairement donné par le soleil, à midi et par beau temps, vaut à peu près 100 000 lux. Pour la pleine lune, il vaut environ 0,2 lux, soit 500 000 fois moins.
 
Appliquons la bonne vieille règle du diaphragme 16 : au soleil, par beau temps, à midi, le temps de pose est l'inverse de la sensibilité ISO si le diaphragme est réglé sur f/16. Avec un film de 400 ISO, il faut donc photographier à 1/400e400 s. Dans les mêmes conditions, sous l'éclairement de la lune, il faut poser 500 000 x 1/400 = 1 250 s, soit environ 20 mnmin. Cela donne 10 mnmin à f/11, 5 mnmin à f/8, 2,5 mnmin à f/5,6, 1,25 mnmin à f/4, etc.
 
C'est le temps de base, il faut le majorer nettement à cause de l'effet Schwarzschild ; avec un temps de base de 1,25 mnmin, selon le film, le temps peut être multiplié par un facteur 2 à 3. Disons alors 4 mnmin à f/4, ce sera notre dernier prix ! Si nous avons le temps, nous ferons une pose à 2,5 mnmin, une à 4 mnmin, une à 6 mnmin. Si le ciel est un peu voilé et donc légèrement lumineux, ces temps seront quelque peu réduits. Si la lune n'est pas pleine, il faut au contraire les augmenter.
 
En noir et blanc, le résultat des prises de vues au clair de lune est souvent assez étonnant, en particulier si le ciel est un peu voilé : les photographies ont des tonalités assez semblables à celles que l'on obtiendrait en plein jour ! En revanche, si le ciel est bien noir, les ombres deviennent très denses et en général complètement bouchées, sans le moindre détail. Normal, puisque lors de prises de vues diurnes les ombres sont éclairées, parfois fortement, par le ciel. En couleurs, c'est une autre affaire, chaque film réagit un peu à sa façon et les teintes, toujours à cause de l'effet Schwarzschild, sont presque toujours décalées et pour les temps très longs, de sévères dominantes apparaissent, qui ne peuvent pas être corrigées par un tirage argentique traditionnel. Les capteurs numériques donnent des résultats variables, chacun pourra essayer avec son propre appareil.
|-
|[[Image:080 - Ploumanac'h n° 2.jpg|240px|center]]
|'''Ploumanac'h'''<br /><br />Les rochers de Ploumanac'h au clair de lune. Le ciel légèrement voilé a permis d'obtenir un contraste acceptable et des ombres pas trop denses. La pose est de l'ordre de 5 mnmin avec un film de 125 ISO.
|-
|[[Image:070 - Ploumanach' n° 1.jpg|240px|center]]
106

modifications