Différences entre les versions de « ConTeXt/Comment créer un document simple ? »

m
→‎Les commandes essentielles dans ConTeXt : ajout de l'information sur les 'logs'
(Page créée par scission de ConTeXt)
 
m (→‎Les commandes essentielles dans ConTeXt : ajout de l'information sur les 'logs')
Nous voyons ici que toute commande commence par un anti-slash "\" (en anglais : ''backslash''). Avec la commande <code>\starttext</code> on indique le début du texte et par voie de conséquence les commandes à prendre en compte à l'intérieur de ce texte. Ici, les commandes qui nous intéressent sont des commandes de structure. Nous verrons plus tard que nous pouvons compléter la forme et le détail de cette structuration par de nombreuses instructions de mise en page avant la commande du début du traitement de notre texte, donc avant <code>\starttext</code>. Notons tout de suite que la fin du traitement du texte est indiquée dans le fichier source par l'instruction <code>\stoptext</code>. La zone antérieure à la commande <code>\starttext</code> est appelée ''zone de configuration'', mais dans le jargon le plus usuel, cette zone est appelée ''préambule''. Comme nous venons de le dire, cette zone est très utile (comme dans {{LaTeX}}), pour donner des instructions qui concernent la mise en page générale du document (taille des marges, reliure, en-têtes, pied de page, etc.) et pour définir des commandes particulières, qui touchent, par exemple, aux diverses langues et aux familles de polices que l'on désire utiliser. Cette zone de configuration permet de créer littéralement une maquette — ou si vous préférez : une ''feuille de style'' — et de préciser ses exigences en matière typographique. Il est possible de changer de feuille de style d'une page à l'autre (ou d'un chapitre à l'autre).
 
Une commande est habituellement suivie par une paire de crochets ouvrant ("[") et fermant ("]") et/ou par une paire d'accolades "{}" ouvrantes et fermantes. Il est nécessaire de rappeler ici — pour le lecteur qui n'aurait pas eu le bonheur de suivre un cursus universitaire dans lequel un cours de logique formelle était un passage obligé, ou pour celui qui n'a aucune expérience en la matière — que les instructions par commandes dans les langage de balisage (et dans les langages informatiques en général), lorsqu'elles sont déclarées, doivent impérativement être suivies d'une instruction qui clôt la déclaration. Par exemple, le petit script ci-dessous, rédigé en VisualBasic qui, permet d'afficher la formule "Hello World !". Il est écrit ainsi (remarquez le <code>End Sub</code>, qui clôture la déclaration <code>Sub Main</code>) :
<source lang="VB">
Sub Main()
</source>
 
Par conséquent, l'oubli d'un crochet ouvrant ou fermant, par exemple ici autour de "Hello World") dans le code <code> MsgBox("Hello World")</code> ou de la déclaration de clôture d'une commande, produira inévitablement une erreur en sortie du traitement du fichier source. En général, pour ce type d'oubli dans ConTeXt, soit le fichier source ne produit pas l'affichage en PDF, soit le résultat à l'affichage sur l'écran n'est pas conforme à ce qui était souhaité. Par bonheur ConTeXt produit un journal (un ''log'') en même temps qu'il compile le fichier. Ce ''log'' est lisible dans TeXwork en dessous de la fenêtre où vous avez composé votre code. La recherche est donc assez aisée, pour identifier la ligne où vous avez commis une erreur d'écriture. Ces journaux sont enregistrés au même endroit que le fichier de travail. Il est donc conseillé d'aller lire les fichiers de type <code>monfichier-tex.log</code> qui indiquent les erreurs d'écriture du fichier source (y compris la ligne où se trouve l'erreur).
 
Si nous revenons maintenant à notre exemple, la commande <code>\chapter</code> dans <code>\chapter[firstchapter]{Le Premier Chapitre}</code> indique à ConTeXt comment produire quelques actions concernant la structure, la forme et la typographie du chapitre. Ces actions peuvent être :
625

modifications