Différences entre les versions de « Photographie/Thèmes/Le portrait »

m
Formatage, ajout de div style="text-align: center;"
m (Formatage, ajout de div style="text-align: center;")
 
{{Début cadre|bleu}}
« Le portrait, c'est nous-mêmes, et c'est pour cela qu'il nous intéresse si profondément », écrivait en 1968 le regretté [[Photographie/Personnalités/M/Daniel Masclet|Daniel Masclet]].</br/>
Et il ajoutait :
« Jetons un coup d'œil sur un kiosque à journaux ou sur la devanture d'une librairie : nous y voyons des centaines, si ce n'est des milliers de magazines, périodiques, revues de toutes sortes, et que constatons-nous ? Que neuf fois sur dix la "couverture", c'est-à-dire la page principale, est '''recouverte d'un portrait''', et huit fois sur neuf, d'un portrait de jolie femme ! Qu'est-ce à dire ? Est-ce que ce ne seraient pas là des portraits, et souvent même des meilleurs ? Oh ! Certes, ce ne sont plus des portraits à l'ancienne manière : appel au photographe, allô, je voudrais avoir des portraits, pourrais-je prendre un rendez-vous, etc. Cela se passait à une époque où le photographe, collé dans son atelier comme le papier sur les murs, se bornait à "attendre" les clients éventuels ! Non ! Ce portrait-là, rituel et classique en 1900, est à peu près mort, en effet, aujourd'hui ... Aujourd'hui, on continue, certes, à faire des portraits, mais on les prend partout, ici, là, ailleurs : en avion, dans une boîte de nuit, sur une plage, dans une chambre d'hôtel, sur un "plateau", ou dans la rue ! Et il y en a des milliers ainsi pris chaque jour. Non, le portrait n'est pas mort ! Mais il est influencé par le cinéma, la mode, le reportage, et ce sont là de bonnes influences, animées, vivantes, pas décrépites comme le "portrait professionnel classique" ! Celui-ci a eu son temps et ses gloires. Le nouveau portrait a les siennes, et il est plus vivant et plus nombreux que jamais ».
Le portrait « en situation », que les anglo-saxons appellent « environmental portrait », montre la personne dans un cadre où elle joue un rôle, se consacre à un travail ou se livre à une activité ludique. De tels portraits « racontent véritablement des histoires » ; ils sont communément utilisés dans le domaine du photojournalisme pour montrer des aspects de la vie de personnages intéressants et se prêtent très bien à la photographie en noir et blanc car la couleur apporte des éléments perturbateurs qui tendent à détourner le regard de l'essentiel.
 
<div style="text-align: center;"><gallery widths="240px" heights="240px" caption="Portraits « en pied » et assimilés">
Bundesarchiv Bild 183-R03964, Russische Zarenfamilie.jpg|Portrait de groupe de la famille du tsar Nicolas II, 1910
Portrait of swedish professor Emanuel Olde.jpg|Portrait en pied du professeur Emanuel Olde, par [[Mats Hansen]], vers 1885
Giancarlo Cosio.jpg|Le champion de ski nautique Giancarlo Cosio en pleine action, par Matteo Luzzeri, 2007
Lexy Johnson 3.JPG|Le modèle gallois Lexy Johnson, 2007. Il s'agit évidemment d'un [[nu]], mais le spectateur rencontre inévitablement le regard intense de la jeune femme, ce qui en fait aussi un portrait
</gallery></centerdiv>
 
=== Plans moyens ===
Les anglo-saxons parlent de « upper body shots » ou de « midrange portraits ». L'image est un peu moins centrée sur la personne elle-même que pour les gros plans et il est plus facile d'obtenir de bons résultats que dans le cas de gros plans, car le modèle est placé plus loin de l'appareil et l'on peut donner une certaine importance au fond. Celui-ci doit être particulièrement soigné et ne présenter aucun défaut qui, en attirant le regard, nuirait aux intentions qui sont avant tout de représenter une personne. Là encore un petit téléobjectif assez lumineux est souvent le meilleur choix mais lorsque des portraits en plan moyen incluent un couple ou plusieurs personnes il est souvent nécessaire de raccourcir quelque peu la focale.
 
<div style="text-align: center;"><gallery widths="240px" heights="240px" caption="Portraits en plan moyen">
File:Tattoo withchild.jpg|Double portrait en buste par Jason Regan, 2006
Photo Portrait of Monsieur Bicep - Colour Moire Fix.jpg|Portrait de Monsieur Bicep, Directeur d'Europe-Écologie-Les Verts. Le point de vue abaissé renforce la prestance du personnage mais il faut à tout prix éviter la «&nbsp;photo-trous-de-nez&nbsp;»
File:John J. Duncan, official photo portrait.jpg|Portrait officiel de John J. Duncan,membre de la Chambre des Représentants des Etats-Unis ; le photographe doit s'occuper de l'expression du visage mais aussi, très souvent, de la position des mains
</gallery></centerdiv>
 
=== Visages ou « gros plans » ===
D'une manière générale le sujet doit être plus lumineux que le fond et celui-ci gagne à être flou, de cette manière les visages sont mieux mis en valeur. On recherchera donc une faible [[profondeur de champ]]. Les objectifs de courte focale ont tendance à exagérer l'importance des éléments les plus proches, ce qui donne facilement de graves disproportions. Un petit téléobjectif (90 mm par exemple pour le 24 x 36) donne en général les meilleurs résultats, pourvu qu'il soit suffisamment lumineux et de bonne qualité dès la pleine ouverture, afin de pouvoir ouvrir le diaphragme pour faire chuter la profondeur de champ sans que l'image soit dégradée.
 
<div style="text-align: center;"><gallery widths="240px" heights="240px" caption="Visages en gros plan">
File:Caribana.jpg|Un portrait pris sur le vif pendant un festival à Toronto, cela tient du reportage mais le photographe a su capter «&nbsp;au vol&nbsp;» une expression intéressante et pleine de vie
 
 
Image:Lovely russian eyes.jpg|Le regard par-dessus l'épaule est un grand classique du genre ; ici le regard est dirigé vers l'objectif et le modèle, dont on notera le maquillage très soigné, est directement engagé dans sa relation avec le photographe
</gallery></centerdiv>
 
== La représentation du visage ==
L'erreur la plus fréquente consiste à utiliser une focale trop courte par rapport au format de la surface sensible, et donc à se tenir trop près du modèle. En poussant les choses à l'extrême on finit par obtenir l'image grotesque d'un visage avec un gros nez et de petites oreilles perdues dans le lointain. Il ne s'agit pas là d'une déformation, mais seulement de la vision en perspective bien réelle que procure un point de vue trop rapproché. La disproportion qui en résulte ne se remarque pas dans la vie courante car notre cerveau corrige nos sensations au fur et à mesure que nous nous déplaçons dans l'espace. Il suffit toutefois d'un peu d'attention pour observer qu'en effet, lorsque nous regardons une personne de très près, son nez paraît énorme et ses oreilles très petites, quand elles ne sont pas carrément cachées par le visage lui-même.
 
<div style="text-align: center;"><gallery widths="240px" heights="240px" caption = "No comment">
File:200709FisheyeRouge.jpg
File:Leifbk.jpg
</gallery></centerdiv>
 
L'appareil, lui, ne corrige rien, et comme une image réalisée avec un objectif de courte focale est presque toujours regardée de trop loin par rapport à la [[distance orthoscopique]] correspondant aux conditions de prise de vue, la perspective n'est pas respectée et le visage semble déformé, dilaté, voire boursouflé. Cet effet est particulièrement marqué en-dessous de 50 mm avec un appareil 24 x 36, il s'atténue beaucoup à partir de 70 mm, jusqu'à disparaître totalement au-delà.
* Le portrait de face est celui qui met le plus en évidence les dissymétries des yeux, de la bouche, du nez, etc. ; un éclairage lui aussi dissymétrique peut, selon les cas, atténuer ou accentuer ces dissymétries, c'est un point à surveiller de très près !
 
<div style="text-align: center;"><gallery widths="240px" heights="240px" caption="Photos de face">
 
Photographie officielle de Pauline Marois.png|La prise de vue de face est fréquemment utilisée pour les portraits officiels des candidat(e)s aux élections car elle donne une impression de rapport direct avec un interlocuteur.
 
Filareta Verba 2011.jpg|Une certaine douceur au contraire ici, un visage avec des traits réguliers et symétriques, un regard franc et direct, mais une ombre assez peu esthétique de l'aile gauche du nez (à droite sur la photo...)
</gallery></centerdiv>
 
* Le portrait de profil est un choix assez rare. Cette orientation est très éloignée de l'angle sous lequel nous voyons un visage lors d'une conversation, par exemple. Elle met fortement en évidence les défauts du nez, du menton, etc., c'est sans doute pour cette raison que les caricaturistes l'utilisent si volontiers. De ce fait le profil devrait être réservé aux visages dont les traits sont les plus purs, c'est-à-dire généralement aux portraits de très jeunes modèles.
 
<div style="text-align: center;"><gallery widths="240px" heights="240px" caption="Photos de profil">
Portrait-one.jpg|Un classique portrait de profil. On notera que le visage est éclairé de face, la lumière arrive donc perpendiculairement à la direction de la prise de vue, ce qui permet d'obtenir un certain modelé pour les formes du visage. Un peu trop peut-être, au niveau de la mâchoire et de la limite des cheveux.
 
 
Portrait of Ferdinand Brunetière.jpg|La même remarque vaut également ici pour les lorgnons. La mode est passée, mais le problème subsiste !
</gallery></centerdiv>
 
* L'orientation dite « de 3/4 » est généralement la plus recommandable. Cela ne peut guère s'expliquer, mais les portraitistes les plus réputés ont remarqué depuis très longtemps que le côté gauche du visage est généralement le plus flatteur. L'angle exact à adopter est celui qui permet de valoriser les qualités de l'expression et de la morphologie du visage, tout en atténuant les petites imperfections. Le choix de l'éclairage doit aller dans le même sens. Il y a de nombreux pièges à éviter ; par exemple, le nez de la plupart des être humains est élargi vers sa base et paraît parfois dédoublé lorsque l'angle de vue et l'angle éclairage ne sont pas associés de façon judicieuse.
 
<div style="text-align: center;"><gallery widths="240px" heights="240px" caption="Photos de trois-quarts">
MaxineSyjuco-Portrait.jpg|Un joli portrait de 3/4 mais on peut être gêné par le regard qui fuit en-dehors du cadre.
 
 
Debra Actress.jpg|Le portrait de 3/4 s'accommode bien de rotations opposées et importantes du torse et de la tête.
</gallery></centerdiv>
 
=== Plongée ou contre-plongée ? ===
Dans le même ordre d'idées, on obtient des résultats analogues en faisant en sorte que le modèle redresse la tête ou au contraire la penche en avant. Dans ce dernier cas, les yeux du modèle s'ouvrent instinctivement davantage tandis que l'on évite l'ouverture des narines, le visage est alors plus harmonieux et plus expressif.
 
<div style="text-align: center;"><gallery widths="240px" heights="240px" caption="Plongée et contre-plongée">
 
PORTRAIT 003.jpg|Rodolph Nasillski, auteur et metteur en scène français. Un exemple de portrait pris en légère plongée ; cela donne de l'importance au front et renforce le sentiment que ce personnage est pleinement concentré sur ses pensées.
 
Téo portrait.jpg|Téo Fdidia, danseur et chorégraphe. L'angle de vue inhabituel donne une impression de force et d'énergie en accentuant le menton et la pilosité. La recherche d'angles inhabituels peut aboutir à des clichés originaux mais aussi, très souvent, à de ridicules caricatures.
</gallery></centerdiv>
 
== Les éléments techniques ==
Les flashes intégrés ou fixés sur l'appareil doivent être tournés de façon que les ombres qu'ils produisent ne viennent pas parasiter les images. Il suffit de regarder les photographies ci-dessous pour comprendre immédiatement ce qui ne va pas, mais encore faut-il avoir le bon réflexe quand on est dans le feu de l'action.
 
<div style="text-align: center;">
<gallery widths="240px" heights="240px" caption="Attention à l'orientation du flash !">
 
 
Portrait of a 31-year old woman dressed in a cyberpunk industrial outfit, photographed in 2013.jpg|Ici le fond noir supprime une partie du problème mais l'ombre du nez est particulièrement mal venue.
</gallery></centerdiv>
 
==== Trouvez la bonne orientation de la lumière par rapport au modèle ====
D'une manière générale on peut recommander aux débutants de regarder les travaux des photographes confirmés. Ils verront alors que tous ne pratiquent pas les mêmes styles photographiques et que leurs techniques d'éclairage sont fort différentes les unes des autres. Il leur faudra ensuite faire de nombreux essais et, une fois qu'ils possèderont une technique satisfaisante, qu'ils n'hésitent pas à suivre leur inspiration.
 
<div style="text-align: center;">
<gallery widths="240px" heights="240px" caption="La direction de l'éclairage">
Nose piercing 2.jpg|Les reflets dans les yeux sont souvent très utiles pour découvrir quel a été l'éclairage d'un portrait ! Il suffit d'agrandir cette photo d'un simple clic pour en être convaincu.
BELLUCCI Monica-24x30-2008.jpg|Monica Bellucci, Studio Harcourt, 2008.
</gallery>
</centerdiv>
 
On peut juste ajouter que les éclairages très compliqués, avec de multiples sources, imposent que le modèle reste parfaitement immobile. Le simple fait de lui demander de sourire, par exemple, peut détruire en quelques instants le résultat d'un long travail de préparation...
Contrairement aux fonds naturels, les fonds artificiels dépendent uniquement de la volonté du photographe et des limites qui lui sont imposées par le matériel et la place disponibles ; en cas de ratage, on connaît donc le nom du responsable !
 
<div style="text-align: center;">
<gallery widths="240px" heights="240px" caption="L'importance des fonds">
JulioCesarMendozza.jpg|Julio Cesar Mendozza. Pas de problème de fond pour ce portrait en très gros plan !
Tom Kershaw.JPG|Tom Kershaw. Pour un portrait « farfelu », tous les coups sont permis !
</gallery>
</centerdiv>
 
== Le fond est parfait ? Occupons-nous maintenant du modèle ==
Rappelons que cette démarche est fondamentalement différente de celle des photographes de mode. En observant les photographies sur papier glacé des magazines, en particulier féminins, on voit que les modèles ne laissent généralement rien transparaître de leur personnalité. C'est normal, car le but est de montrer des produits pour lesquels les mannequins ne sont que de simples faire-valoir, agréables à regarder certes, mais faire-valoir tout de même. Nous sommes là aux antipodes du portrait.
 
<div style="text-align: center;"><gallery widths="240px" heights="240px" caption="Portrait et personnalité">
Fiona-Portugal Fashion.jpg|Le modèle Fiona montre un visage vide de toute expression lors d'un défilé de mode. C'est le vêtement que l'on doit remarquer, pas la jeune femme qui le remplit.
 
 
Dior THX.jpg|Des goûts et des couleurs, c'est bien connu, on ne discute pas ! On peut donc aimer passionnément cette photographie, son style, ou au contraire la détester, lui trouver des défauts techniques, etc. Mais force est de constater que ce portrait particulièrement dynamique est plein de vie.
</gallery></centerdiv>
 
=== L'importance du maquillage ===
Veiller toutefois à ce que l'une des épaules ne paraisse pas plus basse que l'autre et donc se méfier quelque peu des prises de vues en plongée ou en contre-plongée. Attention aussi aux épaules nues en premier plan. Quand la focale de l'objectif est trop courte, elles semblent exagérément grossies par rapport au reste du corps. De plus elles sont souvent d'une tonalité plus claire que le visage du modèle car elles sont moins exposées à la lumière dans la vie courante et si elles se trouvent trop éclairées, alors on obtient une grande tache claire qui tend à éclipser le visage.
 
<div style="text-align: center;"><gallery widths="240px" heights="240px" caption="Les épaules et le cou">
Clara Bow portrait 2.JPG|Portrait de l'actrice états-unienne Clara Bow par [[Nicholas Murray]]. Le haut du corps est orienté en biais et le visage tourné vers la droite. Cette position crée facilement des plis au niveau du cou lorsque l'angle de rotation est trop fort.
 
 
Francis Romero (actress).jpg|Francis Romero, actrice. Les épaules vues de face ne sont généralement pas recommandées, mais cela peut être évidemment un choix délibéré. Attention, selon la position des bras et la morphologie du modèle, on peut donner assez facilement dans le genre déménageuse de pianos.
</gallery></centerdiv>
 
== Le portrait en studio ==
La plupart de ces photos présentent des défauts dus au fait qu'elles ont été prises sur le vif et par des photographes qui n'ont pas toujours eu les bons réflexes. Ces défauts restent généralement acceptables pour des photos dites « de reportage » mais ils ne le seraient évidemment pas lors d'une séance de prise de vues spécialement dédiée au portrait, que ce soit en extérieur ou en studio.
 
<div style="text-align: center;"><gallery widths="240px" heights="240px">
Ruhl sarah download 3.jpg|Les zones claires à droite attirent l’œil au détriment du sujet principal.
CarlEdwardsOct10.jpg|Un pas à gauche aurait permis d'éviter de cadrer cette structure qui semble sortir de l'oreille droite du modèle.
Edith Reinowski 1992-05-15.jpg|Le feuillage en arrière-plan se mélange aux cheveux : pour le rendre flou, ouvrir le diaphragme et éloigner le modèle du fond.
 
</gallery></centerdiv>
 
== Bibliographie ==