Différences entre les versions de « Photographie/Photométrie/Calculs photométriques usuels »

m
Formatage, ajout de div style="text-align: center;", ajout de strong
m (→‎Calcul d'une puissance lumineuse : stéradian se note sr et non sd)
m (Formatage, ajout de div style="text-align: center;", ajout de strong)
 
{| border="1" cellpadding="10" cellspacing="0" align="center"
|-
|align="center"|<bigstrong>'''REMARQUE IMPORTANTE :'''</bigstrong><br /><br />'''dans tous les calculs de photométrie<br />il faut exprimer les distances en mètres !!'''
|-
|}
On appellera α l'angle, supposé constant, des rayons lumineux avec la normale à dS. La surface élémentaire dS étant vue obliquement depuis P, il faut calculer l'angle solide <math>\scriptstyle \mathrm d\Omega \,</math> à partir de sa surface apparente <math>\scriptstyle \mathrm dS \cos{\alpha}</math> :
 
<div style="text-align: center;"><math>r^2 \mathrm d\Omega = \mathrm dS \cos{\alpha} \quad \Rightarrow \quad \mathrm d\Omega = \frac{ \mathrm dS \cos{\alpha}}{r^2}.</math></centerdiv>
 
 
Le flux reçu par la surface dS est <math>\scriptstyle \mathrm dF = I \cdot \mathrm d\Omega</math> et l'éclairement correspondant s'écrit :
 
<div style="text-align: center;"><math>E = \frac{\mathrm d F}{\mathrm dS} = I \frac{\mathrm d\Omega}{\mathrm dS} = \frac{I \cos{\alpha}}{r^2}.</math></centerdiv>
 
La '''relation de Bouguer''' s'exprime par la formule suivante :
Si les rayons tombent perpendiculaire­ment sur la surface dS la formule se simplifie en :
 
<div style="text-align: center;"><math>E = \frac{I}{r^2}.</math></centerdiv>
 
Dans les mêmes conditions d'inclinaison, l'éclairement fourni par une source lumineuse est inversement proportionnel au carré de la distance séparant cette source de la surface récep­trice ou, d'une manière plus générale, du point où l'on veut évaluer l'éclairement : '''on peut en effet calculer l'éclairement en un point de l'espace, même s'il n'y existe aucun récepteur, à condition de préciser la direction dans laquelle on se place'''.