Différences entre les versions de « Photographie/Institutions/Musées et galeries/Galerie nationale du Jeu de Paume »

m
 
Le musée du Jeu de Paume présentait avant guerre les collections des écoles étrangères contemporaines qui furent mises à l'abri au [[château de Chambord]] le [[1er septembre]] [[1939]].
Pendant la [[Seconde Guerre mondiale]], le bâtiment évacué est réquisitionné et les œuvres confisquées d'artistes juifs et d'autres œuvres volées par les nazis y sont stockées ou y transitent avant de partir pour l'[[Allemagne]]. [[Hermann Goering]] s'y rend fréquemment pour faire son marché et l'ensemble des équipes de l'[[Einsatzstab Reichsleiter Rosenberg]] y travaille jusqu'à la libération de Paris, en [[1944]]. Le travail phénoménal d'inventaire de [[Rose Valland]], simple attachée de conservation sera transmis au directeur des Musées nationaux [[Jacques Jaujard]] (1895-1967), et permettra dès la libération de lancer une gigantesque recherche des oeuvresœuvres d'art spoliées par les nazis à travers le monde<ref>Les carnets de Rose Valland : Le pillage des collections privées d'oeuvresœuvres d'art en France durant la Seconde Guerre Mondiale d'Emmanuelle Polack et Philippe Dagen, Fage EditionsÉditions, 2011</ref>.
 
De [[1947]] jusqu'en [[1986]], date de l'ouverture du [[musée d'Orsay]], la galerie du Jeu de Paume présente les toiles des [[impressionnisme|impressionnistes]]. Àprès son réaménagement par [[Antoine Stinco]] qui l'agrémente d'un escalier suspendu, la galerie rouvre en 1991 à l'initiative de [[Jack Lang]], devenant la Galerie nationale du Jeu de Paume. Le nouveau lieu est alors dédié à l'[[art moderne]] et [[art contemporain|contemporain]] sous toutes ses formes<ref>Il comprend, notamment, un département cinéma dirigé par [[Danièle Hibon]].</ref>, avant de devenir, en [[2004]], un lieu exclusivement dédié à la [[photographie]] contemporaine, à l'[[art vidéo]], au [[cinéma expérimental]] et au [[documentaire]] d'essai : les travaux de [[Jonas Mekas]] (1992-93), de [[Marcel Hanoun]] (1994), les films-essais de [[Jean-Luc Godard]] (1997) ou le documentaire sicilien autour de [[Vittorio De Seta]] (2010) y sont, notamment, présentés.
14

modifications