Différences entre les versions de « Photographie/Optique/Diffusion de la lumière »

 
==== La loi de diffusion de Rayleigh ====
 
*La ellediffusion de Rayleigh se produit dans les milieux ''limpides'' à partir des molécules desprésentes gazdans atmosphériquesle milieu ou parfois de particules très petites par rapport à la longueur d'onde de la lumière incidente (moins de 1/10e). Dans l'atmosphère, elle a lieu essentiellement à haute altitude (8 à 15 km).
 
Le calcul de la puissance diffusée est relativement long et complexe et nous ne le reproduisons pas ici. Il faut retenir que :
</center>
 
*On ellevoit que <math>P</math> varie en raison inverse de la 4e puissance de la longueur d'onde (comme 1/&lambda;⁴), ce qui fait que le violet et le bleu sont de 10 à 15 fois plus diffusés que le rouge.
La diffusion de Rayleigh se produit dans les milieux ''limpides'' avec les caractéristiques suivantes :
* elle a lieu essentiellement dans la haute atmosphère (8 à 15 km d'altitude),
* elle se produit à partir des molécules des gaz atmosphériques ou de particules très petites par rapport à la longueur d'onde de la lumière incidente (moins de 1/10e),
* elle varie en raison inverse de la 4e puissance de la longueur d'onde (comme 1/&lambda;⁴), ce qui fait que le violet et le bleu sont de 10 à 15 fois plus diffusés que le rouge.
 
En photographie, on peut retenir un certain nombre de données utiles :
La diffusion de RAYLEIGH est maximale vers l'avant et vers l'arrière par rapport à la direction de propagation de la lumière. Elle est minimale dans la direction perpendiculaire.
 
* La diffusion de RAYLEIGHRayleigh est maximale vers l'avant et vers l'arrière par rapport à la direction de propagation de la lumière. Elle estet minimale dans la direction perpendiculaire, il s'ensuit que le bleu du ciel n'est pas uniforme. Dans la vie courante on n'y fait guère attention mais cela se remarque très bien sur les photographies.
 
* La fumée (non inhalée) d'une cigarette ou celle d'un feu de branchages, vueobservée sousdans lela bondirection angleperpendiculaire à celle de la lumière qui l'éclaire, paraît bleutée. Une source de lumière blanche vue à travers le nuage paraît au contraire jaune, orangée ou même rouge. Quelques gouttes de lait dans un verre d'eau produisent le même effet.
 
* Les nourrissons ont presque tous les yeux bleus car les pigments bruns qui colorent généralement l'iris et masquent la diffusion ne se forment que vers 8 mois, …... et parfois jamais. Le bleu de certains plumages (geais) ou de certaines peaux (lézards) a la même origine.
{{En travaux}}
 
* Si la diffusion de RAYLEIGHRayleigh n'existait pas, nous verrions le ciel entièrement noir, tel que nous le montrent les photos prises pendant les premières "« excursions" » lunaires. Le bleu du ciel est particulièrement intense en altitude et dans les autres circonstances où rien ne vient l'atténuer. Cette lumière est de plus affectée d'une très fortementforte polarisée[[polarisation]].
 
* Le violet est la couleur la plus diffusée mais elle est très sombre pour l'œil humain et donc masquée par le bleu et le vert. Il n'en va pas de même pour les pellicules photographiques qui sont très sensibles au violet, ce qui explique l'apparition de désagréables "« dominantes" » violacées quand le ciel est d'un bleu très intense.
La fumée (non inhalée) d'une cigarette ou celle d'un feu de branchages, vue sous le bon angle, paraît bleutée. Une source de lumière blanche vue à travers le nuage paraît au contraire jaune, orangée ou même rouge. Quelques gouttes de lait dans un verre d'eau produisent le même effet.
 
Les nourrissons ont presque tous les yeux bleus car les pigments bruns qui colorent généralement l'iris et masquent la diffusion ne se forment que vers 8 mois, … et parfois jamais. Le bleu de certains plumages (geais) ou de certaines peaux (lézards) a la même origine.
{{En travaux}}
Si la diffusion de RAYLEIGH n'existait pas, nous verrions le ciel entièrement noir, tel que nous le montrent les photos prises pendant les premières "excursions" lunaires. Le bleu du ciel est particulièrement intense en altitude et dans les autres circonstances où rien ne vient l'atténuer. Cette lumière est de plus très fortement polarisée.
Le violet est la couleur la plus diffusée mais elle est très sombre pour l'œil humain et donc masquée par le bleu et le vert. Il n'en va pas de même pour les pellicules photographiques qui sont très sensibles au violet, ce qui explique l'apparition de désagréables "dominantes" violacées quand le ciel est d'un bleu très intense.