Différences entre les versions de « Photographie/Optique/Diffusion de la lumière »

</center>
 
== La diffusion par les molécules et les particules fines ==
== Diffusion de Rayleigh ==
 
Les phénomènes dont nous allons parler concernent les photographes à plusieurs titres : bleu du ciel, voile atmosphérique, [[photographie subaquatique]], [[agrandissement]] noir et blanc, etc.
 
La lumière qui traverse le vide ne subit aucune modification mais lorsqu'un flux de radiations électromagnétiques traverse un milieu matériel, il se produit toujours une diffusion, c'est-à-dire qu'une partie de ce flux est renvoyé dans des directions obliques par rapport à la direction initiale. Cette diffusion résulte de l'interaction des radiations avec les molécules ou les particules et autres gouttelettes qui se trouvent sur son passage. Les paramètres de cette diffusion sont nombreux et les théories qui tentent de l'expliquer, complexes.
 
Il existe en gros trois sortes de diffusion qui se produisent en général simultanément, l'une ou l'autre pouvant être prédominante :
- la diffusion de RAYLEIGH, qu'il vaudrait mieux appeler effet TYNDALL, est liée à la nature ondulatoire du rayonnement solaire ;
- la diffusion de MIE, liée à la [[réfraction]] des rayons et qui relève de l'optique géométrique.
- la diffusion non sélective.
 
=== La diffusion de Rayleigh et bleu du ciel ===
 
Ce phénomène a été étudié par le savant anglais John William Strutt, alias [[lord Rayleigh]]. C'est à elle que l'on doit le bleu du ciel et le rougeoiement de certains levers et couchers de soleil. Mais... le premier savant qui a commencé à expliquer correctement la couleur bleue du ciel a été [[John Tyndall]], en 1859.
 
 
{{En travaux}}
 
== Images en réserve ==