« Photographie/Optique/Diffusion de la lumière » : différence entre les versions

Si la taille des défauts est voisine de la longueur d'onde, la surface a un aspect mat et elle renvoie la lumière d'une façon proche de la diffusion parfaite du '''corps orthotrope'''. Un carton blanc mat uniformément éclairé en constitue un assez bon modèle : sa luminance, son aspect « lumineux » ne dépend pas de l'angle sous lequel on le regarde, en revanche l'intensité lumineuse qu'il émet dépend de sa surface apparente, laquelle diminue au fur et à mesure que la direction du regard s'écarte de sa normale.
 
[[File:Diffusion orthotrope de la lumière, indicatrices de luminance et d'intensité.gif|thumb|center|Indicatrices de luminance, à gauche, et d'intensité lumineuse, à droite, dans le cas d'une diffusion orthotrope de la lumière]]
 
La plupart des objets réels produisent une réflexion semi-diffuse, ils renvoient la lumière dans tout l'espace mais en privilégiant certaines directions. On observe facilement ce phénomène en observant une surface blanche laquée comme il en existe beaucoup autour de nous : papier glacé, émail d'un lavabo ou d'un appareil électroménager, etc. On a toujours à gauche, l'indicatrice des luminances et à droite, celle des intensités.
{{En travaux}}
 
[[File:Réflexion semi-diffuse de la lumière, indicatrices de luminance et d'intensité.gif|thumb|center|Indicatrices de luminance et d'intensité dans le cas d'une réflexion semi-diffuse de la lumière]]
 
 
{{En travaux}}
 
La plupart des objets réels produisent une réflexion semi-diffuse, ils renvoient la lumière dans tout l'espace mais en privilégiant certaines directions. On a toujours à gauche, l'indicatrice des luminances et à droite, celle des intensités.
 
== Diffusion de Rayleigh ==