« Photographie/Optique/Diffusion de la lumière » : différence entre les versions

Les surfaces lisses renvoient la lumière selon les lois de la [[réflexion]] étudiées précédemment. Mais que veut dire précisément le mot « lisse » ? Simplement, que ces surfaces présentent des défauts nettement plus petits que la longueur d'onde de la lumière qu'il s'agit de renvoyer. Les surfaces dotées d'un poli optique sont souvent polies ''au dixième de longueur d'onde'', ce qui signifie que pour renvoyer correctement le violet <math>\lambda = 0,4 \; \mu</math>, les plus gros défauts ne doivent pas dépasser <math>0,04 \; \mu</math>, soit <math>0,00004 \; mm</math>.
 
Si la taille des défauts est voisine de la longueur d'onde, la surface a un aspect mat et elle renvoie la lumière d'une façon proche de la diffusion parfaite du '''corps orthotrope'''. Un carton blanc mat uniformément éclairé en constitue un assez bon modèle : sa luminance, son aspect « lumineux » ne dépend pas de l'angle sous lequel on le regarde, en revanche l'intensité lumineuse qu'il émet dépend de sa surface apparente, laquelle diminue au fur et à mesure que la direction du regard s'écarte de sa normale.
 
[[File:Diffusion orthotrope de la lumière, indicatrices de luminance et d'intensité.gif|thumb|center|Indicatrices de luminance et d'intensité dans le cas d'une diffusion orthotrope de la lumière]]