Différences entre les versions de « Photographie/Objectifs/Ouverture d'un objectif, éclairement des images, vignettage »

L'image Nikon_RGB-matriza.jpg a été retirée car elle a été supprimée sur Commons par Jcb
(L'image Nikon_RGB-matriza.jpg a été retirée car elle a été supprimée sur Commons par Jcb)
* Dans le cas des '''[[capteurs numériques]]''', il en va tout autrement. Le phénomène de variation de la réflexion en fonction de l'angle est plus important que pour les films car les surfaces des capteurs sont plus brillantes, mais surtout l'éclairement des photosites varie beaucoup avec l'angle d'incidence. Pour comprendre ce phénomène, on peut s'imaginer que les capteurs sont constitués d'un ensemble de boîtes cubiques sans couvercle et dont les fonds constituent les surfaces sensibles. Si ces boîtes ne reçoivent que des rayons axiaux ou paraxiaux, leurs fonds sont bien éclairés mais il n'en est pas de même si elles reçoivent des rayons obliques car l'ombrage provoqué par les parois latérales devient très vite important. Le logiciel de traitement d'images embarqué dans la plupart des appareils compacts numériques tient compte de ce phénomène lorsqu'il produit une image [[JPEG]] ou [[TIFF]] à partir des données du capteur. Pour les appareils reflex, c'est un peu plus compliqué, en raison des changements d'objectifs et donc des variations possibles des angles d'incidence sur la périphérie de l'image. Dans les capteurs des générations les plus récentes, les fabricants s'efforcent de rapprocher les éléments sensibles de la surface pour éviter ou minimiser ces effets d'ombrage ; l'adjonction de micro-lentilles permet aussi de concentrer la lumière aux endroits stratégiques.
 
 
[[File:Nikon RGB-matriza.jpg|thumb|400px|center|Coupe schématique d'un capteur Nikon montrant les microlentilles]]
 
==== Influence du diaphragme sur les divers types de vignettage ====
2 749

modifications