Différences entre les versions de « Photographie/Appareils/Montures d'objectifs »

De ce fait, beaucoup de marques d'importance industrielle secondaire, obligées de changer de monture pour des raisons techniques, ont créé leur propre système, prenant le risque considérable de se retrouver isolées. Ce fut le cas par exemple pour [[Fuji]], [[Rollei]] ou encore [[Mamiya]].
 
Les grandes marques survivantes comme [[Minolta]], [[Canon]], [[Nikon]], [[Olympus]], sont prisonnièresà cette époqueprisonnières de leur système et, pour l'instant du moins, ne souhaitent pas s'attirer les foudres de leur clientèle en changeant leur monture, rendant impossible le montage d'une multitude d'anciens objectifs sur les nouveaux boîtiers.
 
Heureusement, il a été possible dans la plupart des cas d'ajouter aux montures les ergots ou poussoirs nécessaires pour réaliser de nouveaux couplages entre les objectifs et les boîtiers les plus récents ; de cette façon les anciens objectifs restaient utilisables mais sans que leur utilisateur puisse bénéficier des derniers perfectionnements.