Différences entre versions de « Photographie/Thèmes/Le nu »

L'attitude des jambes, des bras et des mains est importante car elle intervient directement dans le graphisme et la composition de l'image. De ce fait, les membres guident le regard du spectateur et il vaut mieux alors que ce soit pour le meilleur que pour le pire. Il n'existe (heureusement ?) aucun corps parfait, il appartient au photographe de faire en sorte que les imperfections soient cachées, par l'adoption d'une pose qui évite de les voir, ou en faisant en sorte qu'elles soient dans l'ombre. Au contraire, il faudra bien sûr faire ressortir dans la lumière ce que le modèle a de plus intéressant à montrer, et bien entendu les parties ainsi mises en valeur ne doivent pas souffrir de la moindre surexposition.
 
Le regard est important et il doit être en accord avec l'ambiance suggérée par la pose : romantique, mélancolique, joyeuse, provocatrice, etc. On peut en effet distinguer quatre grandes catégories de nus : le nu romantique, le nu érotique, le nu graphique ou géométrique et le nu de type [[reportage]], notamment dans les espaces réservés ou à l'occasion de manifestations ou de spectacles. L'un ou l'autre de ces aspects est généralement privilégié mais le nu purement dénué de tout érotisme n'existe pas. Dans le nu de type reportage, le photographe ne maîtrise rien, sauf l'instant de la prise de vue et, éventuellement, le point de vue.
 
L'avantage de faire plusieurs séances de prises de vues avec le même modèle est que cela permet de discuter le résultat et d'améliorer progressivement la qualité des photographies obtenues.
 
<center>
<gallery widths="300px" heights="300px">