Différences entre versions de « Photographie/Thèmes/Le nu »

(L'image ACJCameraWoman.jpg a été retirée car elle a été supprimée sur Commons par INeverCry)
Me_And_Her_(21903181013).jpg|L'utilisation de [[miroir]]s est fréquente pour les photos de nus car elle permet de donner de la profondeur aux scènes photographiées tout en montrant simultanément différents aspects du modèle. Attention toutefois à la [[profondeur de champ]] : si le modèle est à 2 m du photographe et le miroir à 5 m, l'image du modèle se trouve à... 8 m !
</gallery>
 
== Savoir poser et faire poser ==
 
C'est certainement dans ce domaine que l'expérience peut se révéler la plus utile. Cette expérience vient avec le temps, à la fois d'ailleurs pour les modèles et pour les photographes. Il importe tout de même d'être un peu averti pour éviter les principales erreurs.
 
La première chose est d'éviter toute impression de lourdeur, d'écrasement de certaines parties du corps. Il faut donc faire tout particulièrement attention aux appuis. Au lieu de poser les pieds à plat sur le sol, le modèle aura tout intérêt à se hisser quelque peu sur la pointe des pieds, ce qui accentuera l'impression de légèreté et de grâce. Il en va de même pour les mains, qui ne doivent pas non plus être posées à plat, mais fournir un appui sur les doigts tendus. Un dos voûté ne se remarque pas toujours lors de la prise de vues mais il provoque des résultats désastreux non seulement au niveau de l'attitude générale, mais aussi par l'écrasement des seins et l'apparition de plis disgracieux sur le ventre, etc. La cambrure du corps agit évidemment en sens inverse, en mettant en valeur la poitrine, les reins et les fesses du modèle, selon le type de pose adopté, et ceci vaut aussi bien pour les modèles masculins que pour les modèles féminins.
 
L'attitude des jambes, des bras et des mains est importante car elle intervient directement dans le graphisme et la composition de l'image. De ce fait, les membres guident le regard du spectateur et il vaut mieux alors que ce soit pour le meilleur que pour le pire. Il n'existe (heureusement ?) aucun corps parfait, il appartient au photographe de faire en sorte que les imperfections soient cachées, par l'adoption d'une pose qui évite de les voir, ou en faisant en sorte qu'elles soient dans l'ombre. Au contraire, il faudra bien sûr faire ressortir dans la lumière ce que le modèle a de plus intéressant à montrer, et bien entendu les parties ainsi mises en valeur ne doivent pas souffrir de la moindre surexposition.
 
L'avantage de faire plusieurs séances de prises de vues avec le même modèle est que cela permet de discuter le résultat et d'améliorer progressivement la qualité des photographies obtenues.
 
== Autorisations de publication ou d'exposition ==