Différences entre les versions de « Photographie/Thèmes/La nature morte »

* '''deux ou plusieurs sources de lumière''' : ''Après tout il n'y a qu'un seul soleil'', se plaisait à dire le grand portraitiste [[Daniel Masclet]]. Il savait bien que la surabondance de sources lumineuses se traduit généralement par une surabondance de problèmes pour ceux qui ne maîtrisent pas bien la chose. Le défaut le plus courant consiste en ce que des éclairages trop croisés donnent à la fois des ombres portées dans tous les sens et désorientent le regard des spectateurs. Il faut de toute façon une source principale, les sources auxiliaires étant bien moins intenses, voire discrètes ; le plus souvent, il s'agit d'appareils d'éclairage de type spot.
 
* '''éclairage au flash électronique''' : toutes les remarques précédentes restent valables, mais ce mode d'éclairage ne permet pas d'apprécier directement le rendu, à moins d'utiliser des flashes munis de lampes-pilotes dont chacune délivre un flux lumineux proportionnel à l'intensité de l'éclair qui doit être délivré par le tube flash associé. LLes sujets photographiés étant généralement de dimensions relativement petites, il n'est pas nécessaire de disposer de torches très puissantes. Les possibilités sont par ailleurs très nombreuses, selon les modes de liaison et de commande des flashes. Cependant, l'éclairage continu est généralement le moins onéreux et le plus facile à maîtriser par les amateurs.