Différences entre les versions de « Programmation C/Types de base »

* Et n'a pas d'équivalent ni en ISO-8859-1 ni en ASCII (le caractère 189 est le symbole « ½ », le 207 est le « Ï » et le 156 n'est pas utilisé).
 
Retenons simplement qu'Unicode seest développeomniprésent sur Internet, mais que des logiciels plus anciens ou embarqués peuvent fonctionner avec des jeux de caractères huit bits, plus limités. Il s'agit en fait d'une problématique concernant des sujets plus vastes, comme l' ''internationalisation'', la ''portabilité'' et l' ''interopérabilité''.
 
Le langage C reste relativement agnostique à ce niveau : lesle caractèrestype sontchar descontient octetsgénéralement un octet et les chaînes, une simple suite d'octets terminée par 0. Il laisse au système et au développeur le soin d'interpréter et de traiter les octets comme il se doit. Ceci peut être fait à l'aide de bibliothèques appropriées. Si on trouve ici ou là de telles listes de bibliothèques <ref>
Le site Unicode publie une liste de bibliothèque de gestion des caractères et chaînes Unicodes.
http://www.unicode.org/resources/libraries.html
Utilisateur anonyme