« Photographie/Histoire/Histoire des styles photographiques » : différence entre les versions

== L'orientalisme ==
 
L'orientalisme est un courant artistique qui a fortement marqué le 19e siècle. L'Orient, objet de curiosité et de fantasmes aux 17e et 18e siècles, devient au 19e « une préoccupation générale » selon les mots de Victor Hugo dans la préface des Orientales en 1829. Le déclin de l'empire ottoman et les ambitions coloniales des puissances européennes provoquent un très fort intérêt pour les civilisations orientales et maghrébines. La France est alors au cœur de ce mouvement. La campagne d’Égypte de Bonaparte, la guerre de libération de la Grèce, la conquête de l’Algérie, mais aussi le développement des échanges, missions et voyages, notamment d’artistes, se multiplient et donnent un élan prodigieux à l’orientalisme. Ce mouvement voit d'abord naître de nombreuses œuvres littéraires comme les ''Lettres persanes'' de Montesquieu, publiées en 1721, et picturales ; les tableaux des peintres [[w:Jean-Auguste-Dominique Ingres|Jean-Auguste-Dominique INGRESIngres (1780 - 1867)]], [[w:Horace Vernet|Horace VERNETVernet (1789 - 1863)]], [[w:Eugène Delacroix|Eugène DELACROIXDelacroix (1798 - 1863)]], [[w:Jean-Adolphe Beaucé|Jean-Adolphe BEAUCÉBeaucé (1818 - 1875)]], [[w:Théodore Chassériau|Théodore CHASSÉRIAUChassériau (1819 - 1856)]] [[w:Eugène Fromentin|Eugène FROMENTINFromentin (1820 - 1876)]], [[w:Léon Belly|Léon BELLYBelly (1827 - 1877)]], [[w:Jean-Léon Gérôme|Jean-Léon GÉRÔMEGérôme (1824 - 1904)]], [[w:Gustave Guillaumet|Gustave GUILLAUMETGuillaumet (1840 - 1887)]] ou encore [[w:Jacques Majorelle|Jacques MAJORELLEMajorelle (1886 - 1962)]] sont bien connus et souvent reproduits dans les livres d'histoire destinés aux collégiens et lycéens.
 
Au début du 19e siècle la photographie n'est pas encore inventée mais les photographes vont très vite se joindre au mouvement. Les photographes sont intervenus de diverses manières. Certains ont suivi la trace des peintres, qui ont offert au monde occidental une vision idéalisée de l'Orient. Beaucoup, au début, ont photographié des sites et des monuments, vides d'habitants, et de façon documentaire. Il y a eu aussi les voyeurs qui, ne pouvant photographier facilement des modèles nus, se sont « rattrapés » en faisant poser, seules ou en groupes, des jeunes filles et jeunes femmes d'Afrique du Nord, Égyptiennes, Tunisiennes, Algériennes ou encore Marocaines. Enfin, d'autres encore se sont chargés de transmettre le message des bienfaits de la colonisation. L'un des modes privilégié de ces photographies fut la [[carte postale]].