« Enseignement du kinyarwanda – Introduction » : différence entre les versions

→‎Grammaire : parenthèse de trop
(+tdm)
(→‎Grammaire : parenthèse de trop)
 
Pour une personne de langue maternelle française, les bases de la grammaire du kinyarwanda ont quelque chose de déroutant. Parmi les particularités de la syntaxe, on peut citer:
;Les classes de préfixes: Il n'y a pas de genre (masculin – féminin) en kinyarwanda). Les substantifs sont rangés dans huit classes sémantiques qui correspondent chacune à une catégorie sémantique différente (ex. : humain, individu, groupe, notion abstraite, etc.).
;Le système des temps: Le choix du temps d'un verbe n'obéit pas aux mêmes critères qu'en français. On trouve par exemple trois formes différentes pour le passé selon que l'action est assortie d'un complément ou non, ou si elle est située par rapport à un autre événement.
;Rôle prépondérant du verbe: Grâce à un système complexe de préfixes et suffixes, le verbe supporte la plus grande partie du sens de la phrase.
Utilisateur anonyme