« Grec ancien/Lexique du théâtre » : différence entre les versions

aucun résumé des modifications
Aucun résumé des modifications
Aucun résumé des modifications
*Agôn
Dans la [[Grèce antique]], le terme '''agôn''' désigne proprement toute forme de compétition ou de joute oratoire ; dans les domaines artistique ou sportif, l’''agôn'' est un concours organisé à l'occasion de [[Religion grecque antique|célébrations religieuses]]. Dans la structure d'une [[Tragédie grecque|tragédie]] et d'une [[comédie grecque antique]], l’''agôn'' est le terme technique désignant la partie de la pièce où se déroule une scène de débat ou de combat, tantôt simple prise de bec, tantôt bagarre ou débat dialectique en forme, comme c'est le cas dans ''[[Les Nuées]]'' d'[[Aristophane]] (vers 890 à 1104) où s'opposent le Raisonnement Juste et le Raisonnement Injuste<ref>Pascal Thiercy, ''Aristophane et l'ancienne comédie'', PUF, coll. Que sais-je ?, 1979, {{p.}}8-9.</ref>.
*Antihéros
Dans l’Antiquité, les qualités du héros typique étaient : la renommée, la gloire – ''kléos'' – ; la force, la rage de vaincre – ''biè'' – ([[Ajax fils de Télamon|Ajax]], [[Héraclès]]) ; le courage (tous) ; la sagesse – ''pinutè'' – ; l’intelligence ([[Ulysse]]) ; la grandeur, la magnanimité – ''megethos'' – ; une habileté exceptionnelle dans une activité noble, comme la guerre (héros de l’''[[Iliade]]'') ou l’art ([[Orphée]]) ; l’accomplissement d’exploits (Héraclès, Jason, Ulysse) ; la descente aux Enfers, ou ''nekuia'' ([[Énée]], Héraclès, Orphée, Ulysse…) ; l’apothéose (tous), c’est-à-dire la divinisation.
 
L’antihéros peut être un personnage mauvais, qui n’effectue pas de noble quête, ou n’est pas animé de sentiments [[Altruisme|altruistes]], etc. Même si le mot est récent<ref>Le terme est attesté depuis 1714 en anglais, mais la critique littéraire identifie ce trope dans la littérature antérieure.</ref>, bien des personnages de la [[religion grecque antique]] commettent des actions franchement anti-héroïques (ainsi [[Ajax fils de Télamon|Ajax]] qui, aveuglé par [[Athéna]], massacre le bétail de l’armée achéenne en croyant s’en prendre à ses guerriers, parce que les Achéens lui ont refusé d’hériter des armes d’[[Achille]], et les ont données à Ulysse).
1 560

modifications