« Photographie/Histoire/Histoire des styles photographiques » : différence entre les versions

 
L'apparition de ces photographies peut étonner puisqu'en principe, l'islam interdit les représentations humaines dans l'art. Il convient toutefois de remarquer que cette interdiction est souvent toute relative et il semble d'ailleurs qu'elle n'est mentionnée nulle part dans le Coran. En fait, toutes les dynasties de souverains islamiques ont entretenu des ateliers d'artistes et le sultan Abdülhamid II, qui régna de 1876 à 1909, eut son propre studio de photographie et ses photographes officiels.
 
=== L'orientalisme « documentaire » ===
 
Le photographe Félix Bonfils (1831 - 1885) est sans doute celui qui illustre le mieux cette « école ». On lui doit de très nombreuses photographies de sites archéologiques, de monuments, etc. représentés sans aucune présence humaine, mais aussi de personnages en costume traditionnel. Ses milliers de photos et ses livres, traitant entre autres de l'architecture, connurent une diffusion très importante. Bonfils a travaillé plus particulièrement au moyen-orient, Liban, Syrie, Egypte, etc.
 
<center>
<gallery widths="240px" heights="240px" perrow="3">
GreatSphinx1867.jpg
Jerusalem, der Fels im Felsendom, von wo aus der Legende nach Mohammed in den Himmel fuhr.JPG
Damascus-53.jpg
Félix Bonfils Jeune femme de Naplouse.jpg
Bonfils, Félix (1831-1885) - n. 700 - Yessayi Garabedian, the Armenian Patriarch in Jerusalem.jpg
Bedouin Chief of Palmyra.jpg
</gallery>
</center>
 
 
=== Photographies orientalistes de photographes non identifiés ===