Différences entre les versions de « Photographie/Éclairage/Les flashes magnésiques »

Magnesium_foil_flash_bulb.jpg
Magnesium flash bulb philips.jpg
Blitzbirne GE IMGP1837 WP.jpg
Blitzbirnen IMGP1986 WP.jpg
</gallery>
</center>
 
Plusieurs améliorations ont eu lieu par la suite. Les ampoules ont été enveloppées dans un film plastique améliorant le confinement, en évitant notamment l'émission de débris dus à l'éclatement du verre sous l'effet du choc thermique. Ce film plastique, légèrement teinté de bleu, permettait aussi d'améliorer la composition spectrale de la lumière en vue de réaliser des prises de vues en couleurs. En outre, le magnésium a été remplacé par le zirconium ou par un alliage aluminium-zirconium produisant une lumière plus intense.
 
<center>
<gallery widths="240px" heights="240px">
Blitzbirne GE IMGP1837 WP.jpg
Blitzbirnen IMGP1986 WP.jpg
</gallery>
</center>
 
Les ampoules flash demandent un peu de temps pour atteindre leur maximum d'émission et leur éclair a une durée beaucoup plus grande que celui des flashes électroniques dont l'usage est généralisé de nos jours. Pour profiter au maximum de la lumière émise, il faut alors d'une part commander l'allumage un peu avant l'ouverture de l'obturateur et d'autre part utiliser des temps de pose relativement longs, allant typiquement de 1/10 s à 1/50 s. Sur beaucoup d'appareils en vente dans la seconde moitié du siècle dernier, on trouvait une prise avec commutateur ou deux prises différentes pour que l'utilisateur puisse choisir la synchronisation adéquate selon qu'il utilise des ampoules ou un flash électronique.