Différences entre les versions de « Photographie/Éclairage/Les flashes magnésiques »

Le magnésium fut reconnu comme élément par le chimiste anglais Joseph Black en 1755 ; en 1808, Sir Humphry Davy en isola la forme métallique pure par électrolyse à partir d'un mélange de magnésie MgO et d'oxyde de mercure HgO.
 
L'étude du magnésium par Bunsen et Roscoe en 1859 a montré que ce métal facilement inflammable brûlait en émettant une flamme très blanche de composition similaire à celle de la lumière solaire. L'idée d'appliquer cette propriété à la photographie conduisit Edward Sonstadt à rechercher des méthodes permettant de fabriquer des produits à base de magnésium susceptibles de brûler de façon fiable pour que les photographes puissent s'en servir comme source de lumière. Il déposa des brevets en 1862 et fonda en 1864, il fonda la ''Manchester Magnesium Company'' avec Edward Mellor. Avec l'aide de l'ingénieur William Mather, qui était aussi le directeur de la société, ils produisirent un ruban de magnésium plat qui brûlait de façon plus constante et plus complète que le fil rond, en donnant une lumière plus intense.
 
<center>
 
{{En travaux}}
 
== Flashes à ampoules multiples ==