Différences entre les versions de « Drogues et Expériences/Tabac »

Soit, mais cette phrase est non-encyclopédique. Qui plus est, non neutre.
(Annulation des modifications de Fabrice Ferrer : la modif enlève deux notions importantes)
(Soit, mais cette phrase est non-encyclopédique. Qui plus est, non neutre.)
La responsabilité de la nicotine dans la [[Addiction|dépendance]] au [[tabagisme]] est contestée dans l'ouvrage ''Dépendance à la nicotine : Critique d'une théorie'' <ref>Dépendance à la nicotine : Critique d'une théorie ; Hanan Frenk et Reuven Dar, préface du Pr Robert Molimard; Paris, Belles Lettres, 2005 ; Traduction de ''A critique of nicotine addiction'', Kluwer, 2000</ref>. En effet, il ne semble pas que les timbres transdermiques de nicotine ou la nicotine injectée aient un effet addictif, à la différence de la consommation de [[tabac]], fumé ou non.
 
Certains modes de tabagisme induisent rapidement une dépendance physique et son [[Sevrage (toxicologie)|sevrage]] peut entraîner des symptômes tels que irritabilité, maux de tête et anxiété pouvant conduire dans des cas extrêmes à une [[dépression (psychiatrie)|dépression]]. Bien que leur maximum se situe aux alentours de 3 à 4 jours, ces symptômes peuvent durer quelques semaines après la dernière mise en relation avec la nicotine. IlEn convientcas doncde d'apprendre à y faire face efficacement : ne pas hésiter à solliciterpersistance, une [[Méthodes d'arrêt du tabagisme|aide à l'arrêt]] enpeut cass'averer de difficulté persistante, sans attendre la manifestation des effets indésirables à long terme du tabagismeutile.
 
=== Intoxication à la nicotine ===
0

modification