Différences entre les versions de « Drogues et Expériences/Tabac »

m
m (Annulation des modifications 100559690 de 69.70.28.82 (d))
{{Voir homonymes|Tabac (homonymie)}}
{{Infobox Maladie
[[Fichier:Nicotiana tabacum 0842.jpg|vignette|Plant de tabac]]
| Nom = Tabagisme
[[Fichier:Tabac-virginie.jpg|thumb|Tabac blond séché et haché]]
| Image = Papierosa 1 ubt 0069.jpeg
Le '''tabac''' est un produit [[psychoactive|psychoactif]] manufacturé élaboré à partir de [[feuille]]s séchées de plantes de tabac commun (''[[Nicotiana tabacum]]''), une espèce originaire d'[[Amérique centrale]] appartenant au genre botanique ''[[Nicotiana]]'' (famille : ''[[Solanaceae]]'').
| Légende = Cigarette : en orangé le filtre, en gris les cendres et en blanc le papier entourant le tabac
| Width = 220px
| ICD10 = {{ICD10|Z|72|0|z|72}}
| ICD9 = {{ICD9|305.1}}
| ICDO =
| OMIM =
| DiseasesDB =
| MedlinePlus =
| eMedicineSubj =
| eMedicineTopic =
| MeshID = D012907
| GeneReviewsID =
| GeneReviewsName =
| handicap =
}}
Le terme « '''tabagisme''' » est à l'origine un terme médical désignant l'intoxication aiguë ou chronique provoquée par l'abus du tabac<ref>Définition de l'ATILF [http://www.cnrtl.fr/definition/tabagisme en ligne.]</ref>. Par extension, il désigne également la consommation de tabac en général<ref> http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/10/18/01016-20101018ARTFIG00722-tabac-la-consommation-repart-a-la-hausse.php</ref>{{,}}<ref> http://www.msss.gouv.qc.ca/sujets/santepub/tabac/index.php?prevalence-du-tabagisme-au-quebec</ref>. La dangerosité du tabagisme en fait depuis la fin du {{s-|XX|e}} un enjeu de [[santé publique]] dans de nombreux pays.
 
L'usage du tabac est largement répandu dans le monde entier à la suite de la découverte de l'Amérique. Sa commercialisation est le plus souvent un [[monopole]] d'État et sa vente généralement soumise à de lourdes taxes comme en France<ref>[http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20120914.AFP8845/tabac-hausse-de-40-centimes-du-prix-du-paquet-de-cigarettes-au-1er-octobre.html « Tabac : hausse de 40 centimes du prix du paquet de cigarettes au 1er octobre » ], ''Le Nouvel Observateur avec AFP'', le 14 septembre 2012.</ref>.
Le tabagisme est parfois spécifié « actif » par opposition à l'expression [[tabagisme passif]] qualifiant l'inhalation involontaire de la fumée de tabac contenue dans l'air environnant. Le tabagisme résiduel résulte de l'inhalation de dépôts potentiellement toxiques restant dans un local où l'on a fumé.
 
Le tabac génère une forte [[addiction|dépendance]] et sa consommation est responsable de 6 millions de décès par an dans le monde, ainsi que de nombreuses maladies ([[maladies cardiovasculaires]] et [[cancer]]s entre autres), dont le risque peut être diminué avec l'[[arrêt du tabagisme|arrêt de sa consommation]].
== Historique ==
{{loupe|Histoire de la culture du tabac}}
[[Image:Planchetabac.jpg|thumb|Fleurs et fruits du tabac]]
Le [[tabac]] a été ''fumé'' en premier lieu par les [[Amérindiens]] depuis des temps indéterminés. En [[1556]], [[André Thévet]] introduit la plante en [[Europe]] et la cultive près d'[[Angoulême]]. C'est par [[Jean Nicot]], diplomate français au [[Portugal]], qu'il est popularisé en France. La première illustration botanique du tabac est donnée par [[Nicolas Monardes]] en [[1571]].
 
== Production ==
Appelé ''nicotiane'' en l'honneur de son découvreur, le tabac rencontre un grand succès à la cour de France, où on lui prête des vertus médicinales.
{{loupe|Nicotiana tabacum{{!}}''Nicotiana tabacum''}}
 
Les ''Nicotiana'' sont des plantes néotropicales [[nitrophile]]s, originaires des régions chaudes et nécessitant un sol riche en [[humus]]. La température et la nature des sols jouent un rôle prépondérant sur les propriétés du tabac : la culture ne peut s'effectuer qu'entre des températures allant de {{unité|15|°C}} à {{unité|35|°C}}, {{unité|27|°C}} constituant un idéal pour l'épanouissement des plants. On estime la surface cultivée mondiale à 5 millions d'hectares, essentiellement en [[Asie]] et en [[Amérique]], bien que sa relative plasticité lui permette d'être cultivée entre le {{60e}} degré de [[latitude]] nord et le {{40e}} degré de [[latitude]] sud.
L'introduction du tabac rencontre toutefois aussi une forte opposition dès son introduction. Le sultan [[Mourad IV]], à la tête de l'empire ottoman de 1623 à 1640, essaie de l'interdire au nom de la morale et de la santé publique. À la même époque, l'empereur de Chine [[Ming Chongzhen|Chongzhen]] publie un édit interdisant sa consommation. Un peu plus tard en Chine, les mandchous de la dynastie Qing font de fumer un crime. Pendant l'[[époque d'Edo]] au Japon, le shogun reproche à la culture du tabac de concurrencer d'autres plantations plus utiles. En 1634, le patriarche de Moscou interdit la vente de tabac et impose des châtiments corporels sévères aux contrevenants. Le pape [[Urbain VII]] condamne aussi l'usage du tabac dans les lieux saints en 1624. Le roi [[Jacques Ier d'Angleterre]], très hostile au tabac et auteur d'un traité intitulé « Riposte contre le tabac », essaie de contrecarrer cette nouvelle mode par une taxe de {{formatnum:4000}} %, mais il ne parvient pas à inverser la tendance.
Le degré de maturation et la méthode de récolte des feuilles constituent un élément essentiel et déterminant pour leur destination. Sous-maturées, les feuilles sont destinées aux capes pour cigares (l'enveloppe extérieure). La récolte en feuilles peut durer plus d'un mois, les feuilles étant récoltées une par une selon la maturation, tandis que la récolte par tige est beaucoup plus rapide car mécanisée, mais au détriment de la qualité.
 
=== Culture ===
Le [[Armand Jean du Plessis de Richelieu|Cardinal de Richelieu]] instaure une taxe sur le tabac, et [[Jean-Baptiste Colbert|Colbert]] établit un [[monopole d'État]] de la vente en [[1674]]. L'usage du tabac se popularise, mais il devient aussi une marque de raffinement bourgeois. La [[cigarette]] est introduite en [[France]] en [[1825]].
[[Fichier:Burley Jupiter 2.JPG|thumb|upright|Plante de tabac adulte.]]
 
La graine est semée en pépinière ou sur semis flottants au début du mois de mars puis est transplantée en champ à la mi-mai. La plante atteint {{unité|1|m}} 80 au début de l’été lorsque commence la floraison. La fleur est coupée afin que les feuilles se développent (une vingtaine par pied). Les premières décolorations indiquent le moment de la récolte (juillet/août) qui nécessite une main-d'œuvre nombreuse et attentive. Les feuilles de tabac sont séchées sous air chaud, dans des séchoirs traditionnels ou sous serres. Les feuilles sont triées à l’automne et en été<ref>[http://www.france-tabac.com/culture.htm france-tabac.com] — La culture du tabac.</ref>.
Jusqu'au milieu du {{s-|XIX|e}}, il n'était pas convenable de fumer en société<ref name="inpesimg">[http://www.inpes.sante.fr/10000/themes/tabac/image-tabac/image-sociale.asp ''L’image sociale du tabac''], INPES 27/04/2012</ref>.
 
Le séchage à l'air chaud dure une semaine et nécessite environ {{unité|20|kg}} de bois pour sécher {{unité|1|kg}} de tabac. Le mode de séchage à l'air chaud se classe au premier rang par son taux d'utilisation avec environ 6 tonnes de tabac sur 10 traitées par ce processus. Ce séchage entraîne donc une déforestation importante<ref>{{Lien web |url=http://www.natura-sciences.com/dechets/etonnant-dechets/fumer-tue-planete.html|titre=Fumer tue... la planète! |consulté le=23 mars 2012.}}</ref>.
Au début du {{s-|XX|e}} le cigare devient un symbole de réussite et de pouvoir, attribut des hommes d'affaires et des magnats de la presse<ref name="inpesimg"/>.
 
Dans la partie méridionale de l’Afrique, ce sont plus de 140 000 hectares de terrains boisés qui disparaissent chaque année pour servir de combustible pour le séchage du tabac, ce qui correspond à 12 % de la déforestation annuelle totale dans la région<ref>[http://www.psychologie.uni-freiburg.de/umwelt-spp/proj2/geist.html Geist HJ. How tobacco farming contributes to tropical deforestation. Dans: ,Abedian et al. eds. The Economics of Tobacco Control: Towards an Optimal Policy Mix. Cape Town, Applied Fiscal Research Centre, 1998]</ref>.
En 1950 [[Evarts Ambrose Graham|Graham]] et [[Ernst Wynder|Wynder]] publient la première étude épidémiologique faisant le lien entre tabac et cancer du poumon<ref name="inpesimg"/>. Les premières évocations du risque tabagique apparaissent dans la presse, ce qui entraine en 1952 l'invention de la cigarette filtre présentée comme moins toxique<ref name="inpesimg"/>.
 
Des maladies de la plante peuvent être détectées et incluent : [[fonte des semis]], [[mildiou]], [[oïdium]], [[pourriture noire des racines]], [[sclérotiniose]], [[virus de la mosaïque du concombre]], [[virus de la gravure du tabac]], [[virus de la mosaïque du tabac]] et [[virus de la nécrose du tabac]].
En 1964 le ministre de la Santé américain [[Luther Terry]] lance la première campagne de prévention<ref name="inpesimg"/>.
 
Les ravageurs incluent : taupes, courtillières, limaces, pucerons, hépiales, noctuelles (vers gris), thrips et araignée. D'autres ennemis incluent l'orobanche (plante parasite) et la nématode des tiges (anguilules).
== Pratiques ==
=== Formes de consommation ===
[[Fichier:Blood nicotine graph.jpg|vignette|Effet du mode prise sur l'absorption de la nicotine.]]
{{Article détaillé|Tabacs non destinés à être fumés}}
Le tabac est consommé de plusieurs manières :
* [[Fumer|fumé]] ([[cigarette]], [[pipe]], [[cigare]], [[cigarillo]], [[bidî]], en vrac à rouler, en [[joint (argot)|joint]] - c'est-à-dire mélangé à du [[cannabis]], mélangé avec de la mélasse parfumée dans un [[narguilé]], etc.) ; lorsqu'il est roulé, le tabac peut être « au filtre », au « maroco » ou « au [[toncar]] » ;
* prisé (par inhalation nasale) ;
* chiqué : par mastication ou en plaçant une boulette entre lèvre et gencive. Le [[snus]] suédois est un tabac fermenté présenté en petits sachets.
 
=== Traitement ===
Toutes les formes sont aussi dangereuses<ref name="inpesimg"/>. On constate un fort attachement des utilisateur à leur marque de cigarette<ref name="inpesimg"/>.
[[Fichier:Tobacco drying iran.jpg|thumb|right|Tabac en train de sécher au soleil. Nord-ouest de l'[[Iran]].]]
Les feuilles de tabac récoltées, sont séchées pour éliminer plus de 90 % de leur eau. Les tabacs en feuilles sont classés selon leur variété ou leur mode de séchage :
* ''sun-cured'', tabacs orientaux séchés au soleil ;
* ''flue-cured'', tabacs type [[Virginie (État)|Virginie]] séchés à l'air chaud, très appréciés ;
* ''fire-cured'', tabacs noirs type [[Kentucky]] séchés au feu ;
* ''dark air-cured'', tabacs noirs séchés à l'air naturel, goût français ;
* ''light air-cured'', tabacs clairs type White Burley séchés à l'air, goût américain ;
S'ensuit soit un stockage pour les tabacs ''fire-cured'' ou certains ''light air-cured'', soit une fermentation pour favoriser la volatilisation de la nicotine et de l'ammoniac.
 
=== PrévalenceComposition ===
La composition du tabac est complexe (certains avancent un ordre de grandeur de 4000 constituants {{référence nécessaire}}), à cause de la complexité de la plante et à cause des nombreux traitements réalisés sur le tabac récolté pour en assurer la conservation, la couleur, le parfum, le goût, la plasticité, etc.
{{Multiple image|direction=vertical|align=right|image1=Female Smoking by Country.png|image2=Male Smoking by Country.png|width=200|caption1=Consommation féminine|caption2=Consommation masculine <small>échelle différente entre les hommes et les femmes</smalL>}}
{| class="wikitable centre" style="text-align: center;"
|+ Consommateurs quotidiens par pays
|-
! scope=col | Pays<ref>Sources : L'OCDE en chiffres 2005. Un supplément à L'Observateur de l'OCDE [http://www.oecdbookshop.org/oecd/display.asp?lang=EN&sf1=identifiers&st1=012005062e1]; pour le Canada : [http://www.statcan.gc.ca/pub/82-621-x/2006002/t/smoking-fumer/4053719-fra.htm Statistiques Canada (2005)]</ref>
! scope=col | % de la population fumant quotidiennement<br />(en 2002-2003)
|-
! scope=row | Autriche
| 36,3
|-
! scope=row | Grèce
| 35,0
|-
! scope=row | Maroc
| 34,4
|-
! scope=row | Pays-Bas
| 34,0
|-
! scope=row | Hongrie
| 33,8
|-
! scope=row | Luxembourg
| 33,0
|-
! scope=row | Turquie
| 32,1
|-
! scope=row | Corée du Sud
| 30,4
|-
! scope=row | Japon
| 30,3
|-
! scope=row | France
| 28,6
|-
! scope=row | Canada
| 21,8
|-
|}
 
L'OMS estime que {{formatnum:5500}} milliards de cigarettes sont produites dans le monde chaque année pour une consommation d'environ 11 milliards de cigarettes chaque jour. On compte plus d’un milliard de fumeurs dont 20 % environ sont des femmes. Plus de 80 % de ce milliard de fumeurs vivent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire<ref>{{Lien web |url=http://www.natura-sciences.com/dechets/etonnant-dechets/fumer-tue-planete.html|titre=Fumer tue... la planète !|site=www.natura-sciences.com |consulté le=23 mars 2012.}}</ref>. l'incidence du tabagisme décroit de par le monde depuis le début des années 1980. Toutefois, le nombre total de fumeur tend à croître du fait de l'augmentation de la population mondiale<ref>Ng M, Freeman MK, Fleming TD, [http://jama.jamanetwork.com/article.aspx?articleid=1812960 ''Smoking prevalence and cigarette consumption in 187 countries, 1980-2012''], JAMA, 2014;311:183-192</ref>.
 
En Europe, l'image sociale s'est fortement dégradée dans les pays nordiques (le fumeur est vu comme un individu incapable de maitriser ses pulsions) alors qu'elle est restée plus positive dans les pays latins<ref name="inpesimg"/>.
 
==== En Belgique ====
Le tabagisme belge a chez les plus de 15 ans diminué de 2002 à 2007 (27 % de la population fumait en 2007), mais a réaugmenté en 2008 (30 % de fumeurs) selon un sondage<ref>Sondage commandé par la ''Fondation contre le cancer'' à [[Ipsos]] qui a interrogé {{formatnum:4000}} Belges de plus de 15 ans ; [http://www.levif.be/sante-et-equilibre/72-86-26336/forte-augmentation-du-nombre-de-fumeurs-en-2008.html Sondage présenté par le journal ''Le Vif'']</ref>, + 11 % de fumeurs en 2008 par rapport à 2007.
 
{{nombre|5860000}} Belges (48 % de la population) n'ont jamais fumé ; {{nombre|2840000}} fument (dont 3 % uniquement occasionnellement) et {{formatnum:1630000}} sont ex-fumeurs (19 % de la population), avec de légères différences régionales ; 29 % des [[Région flamande|flamands]] fument, de même que 29 % des [[Région de Bruxelles-Capitale|bruxellois]] mais ils sont 32 % en [[Région wallonne]]. L'augmentation récente serait due à un recul des campagnes de prévention et d'incitation (pas d'augmentation des taxes en 2008, et contrairement à ce qui se passe en France, l'interdiction de fumer dans les cafés n'est pas respectée, note la Fondation contre le cancer<ref>[http://www.cancer.be/ Fondation contre le cancer]</ref>. En Belgique, des règles spéciales existent pour l'[[horeca]], l'interdiction n'est pas absolue. L'exploitant peut réserver un lieu spécial pour les fumeurs<ref>[[Arrêté royal|A.R.]] du 22 août 2006 entré en vigueur le {{1er}} janvier 2008 {{lien web
|url=http://www.pro-safe.be/p/E23D6760F1B4ED7EC12571E100327A19?open
|titre=Fumer dans les lieux publics : modifications dans l'air
|éditeur=pro-safe.be
|Consulté le=12 janvier 2008
}}</ref>.
 
==== En France ====
Le nombre de cigarettes vendues légalement est de 55 milliards par an. La consommation moyenne est de 15,1 cigarettes par jour pour les hommes et de 12,6 pour les femmes<ref name="inpes-30000"> [http://www.inpes.sante.fr/30000/pdf/Evolutions-recentes-tabagisme-barometre-sante2010.pdf INPES, baromètre santé 2010, Évolutions récentes du tabagisme en France (octobre 2010)]</ref>.
Parmi les 15-85 ans, environ un tiers des individus se déclarent actuellement fumeurs de tabac, soit 26,9 % de fumeurs quotidiens et 4,7 % de fumeurs occasionnels. Dans la tranche des 18 à 34 ans, un peu plus de 40 % déclarent fumer régulièrement<ref name="inpes-30000" />.
 
Depuis l'introduction en France de la cigarette en [[1825]], et son industrialisation en [[1840]], la [[prévalence]] du tabagisme (pourcentage de consommateurs de tabac dans la population) n'a cessé de croître jusqu'en [[1957]] (75 % des hommes fument contre 15 % des femmes à cette époque, les risques de cancer du poumon dû au tabac commençant alors à être dévoilés au public<ref>{{Article |langue=en |nom1=Doll |prénom1=Richard |lien auteur1=Richard Doll |nom2=Hill |prénom2=A. B.|titre=Smoking and Carcinoma of the Lung |périodique=BMJ |lien périodique=British Medical Journal |volume=2 |numéro=4682 |jour=30 |mois=septembre |année=1950 |pages=739-748 |isbn= |issn= |issn2= |doi=10.1136/bmj.2.4682.739}}</ref>) puis de diminuer dans les décennies suivantes et à nouveau recroître à partir de [[2008]] (causes de cette reprise évoquées : informations préventives sur les risques du tabagisme devenues moins incitatives car répétitives, usage comme [[anxiolytique]] pour gérer le stress croissant au travail)<ref>Serge Karsenty, « Interdire le tabac, c'est tabou ? », émission ''[[La Tête au carré]]'' sur [[France Inter]], 29 mai 2012</ref>. Cette baisse pendant des décennies est en partie imputable aux dispositifs des {{Laquelle |lois [[Simone Veil|Veil]]}} et [[Claude Évin|Evin]] : le tabac étant retiré de l'[[Indice des prix à la consommation|indice des prix]] de l'[[Institut national de la statistique et des études économiques|INSEE]], les taxes furent augmentées significativement. Ainsi le prix des cigarettes a crû de 40 % sur la seule période [[octobre 2003]] - [[janvier 2004]], après déjà un doublement dans la décennie entre 1990 et 1999.
 
Depuis le {{1er}} janvier [[2008]], l'interdiction de fumer est devenue effective dans tous les lieux publics<ref>[http://www.service-public.fr/actualites/00385.html Interdiction totale de fumer dans les lieux publics à partir du premier janvier 2008]</ref>. L'accès des fumoirs et espaces-fumeurs est interdit aux mineurs et la signalétique d’interdiction de fumer et d’espace réservé aux fumeurs est téléchargeable sur un site gouvernemental dédié<ref> [http://www.tabac.gouv.fr/rubrique-65314.php signalétique d’interdiction de fumer…]</ref>.
 
==== Aux États-Unis ====
Aux États-Unis, 20,8 % de la population fume en 2006. Cette proportion a diminué de plus de moitié depuis 1965<ref>{{Article |pmid=17989644 |périodique=MMWR Morb Mortal Wkly Rep. |année=2007 |vol=56 |numéro=44 |pages=1157-61. |titre=Cigarette smoking among adults--United States, 2006 |lang=en |auteur1=Centers for Disease Control and Prevention (CDC) |lien auteur1=Centres pour le contrôle et la prévention des maladies |id= }}</ref>. Parmi les jeunes, 21,7 % des lycéens et 8,4 % des collégiens fumaient en 2004<ref>AFP dans ''Le Monde'', 11 novembre 2005</ref>. Le tabagisme est responsable de près de {{Unité|440000|décès annuels}} (soit environ un cinquième des décès)<ref>{{Article |auteur=Mokdad AH, Marks JS, Stroup DF, Gerberding JL. |résumé=http://jama.ama-assn.org/cgi/content/abstract/291/10/1238 |pmid=15010446 |titre=Actual causes of death in the United States, 2000 |lang=en |périodique=JAMA |lien périodique=Journal of the American Medical Association |année=2004 |vol=291 |pages=1238-1245. <nowiki>[</nowiki>Erratum, JAMA 2005;293:293-4, 298<nowiki>]</nowiki>}}</ref>. Le coût a été estimé, à la fin des années 1990, à près de 75 milliards de dollars (prise en charge médicale) et à 82 milliards de dollars (en perte de productivité)<ref>{{en}} [http://www.annals.org/cgi/content/full/145/11/839 ''National Institutes of Health state-of-the-science conference statement: tobacco use: prevention, cessation, and control''], Ann Int Med, 2006;145;839-844</ref>.
 
==== En Asie ====
L'Asie compte six cents millions de fumeurs en 2011 (près de un milliard dans le monde)<ref>[[GEO (magazine)|GEO]] {{N°|392}} d'octobre 2011 p.5</ref>. Parmi eux, 350 millions sont chinois.
 
À l'heure où les ventes de cigarettes s'effondrent en Occident, les compagnies de tabac s'installent avec bonheur dans l'eldorado asiatique : [[Chine]] (premier producteur mondial), [[Cambodge]], [[Inde]], [[Indonésie]], [[Laos]], [[Vietnam]], [[Philippines]], [[Corée du Sud]]…
 
Dans ces pays, les marques de cigarettes se livrent à un marketing offensif, bien moins réglementé qu'en Occident : les politiques de santé publique y sont à la traîne.
 
Dans la plante fraiche de ''Nicotiana tabacum'', on trouve un mélange d'[[alcaloïde]]s composés de 93 % de (S)-nicotine, 3,9 % de (S)-anatabine, de 2,4 % de (S)-nornicotine, et de 0,5 % de (S)-anabasine. Lors de sa croissance, la plante absorbe plusieurs produits radioactifs, qu'on retrouvera dans la fumée, le filtre et moindrement le papier des [[cigarette]]s ou des [[Bidî|bidies]]<ref>Mussealo-Rauhamaa, H. and Jaakkola, T., ''239Pu, 240Pu and 210Po contents of tobacco and cigarette smoke''. Health Phys., 1985, 49, 296–301.</ref>{{,}}<ref>Watson, A. P., ''Polonium-210 and lead-210 in food and tobacco products: transfer parameters and normal exposure and dose''. Nucl. Saf., 1985, 26, 179–191.</ref>{{,}}<ref>Khater, A. E. M. and Al-Sewaidan, H. A. I., ''Polonium-210 in cigarette tobacco''. Int. J. Low Radiation, 2006, 3(2/3), 224–233</ref>{{,}}<ref>Karali, T., Olmez, S. and Yener, G., ''Study of spontaneous deposition of 210Po on various metals and application for activity assessment in cigarette smoke''. Appl. Radiat. Isot., 1996, 47, 409–411.</ref> et dans les poumons, via l'inhalation de la fumée<ref>Skwarzec, B., Ulatowski, J., Struminska, D. I. and Borylo, A., ''Inhalation of 210Po and 210Pb from cigarette smoking in Poland.'' J. Environ. Radioact., 2001, 57, 221–230.</ref>. Le polonium du tabac engendre le plus de radioactivité inhalée<ref>Khater, A. E. M., ''Polonium-210 budget in cigarettes.'' J. Environ. Radioact., 2004, 71, 33–41</ref>.
La fiscalité du tabac représente 7 % des recettes fiscales totales de la Chine. [[Yuxi]], dans le [[Yunnan]], est un haut lieu de cette activité.
 
Les feuilles de tabac sont sensibles à certains polluants dont l'[[ozone troposphérique]]. Le stress oxydant peut en modifier la composition.
Malgré cette fascination pour la cigarette, qui fait ressembler l'Asie de 2011 à l'Occident des années 1950, la totalité des pays de la zone, à l'exception de l'Indonésie, a ratifié la Convention cadre pour la lutte antitabac (FCTC) lancée en 2003 par l'[[OMS]]. Celle-ci déploie un arsenal de mesures destinées à limiter l'addiction : interdiction de toute publicité ou sponsoring, hausse des taxes, mise en place de zones non-fumeurs, répression de la contrebande.
 
L'''[[American Journal of Public Health]]'' a montré, en septembre 2008, que les « majors » de l'industrie du tabac, [[Philip Morris]] (PM), [[RJ Reynolds]], [[British American Tobacco]], etc., ont volontairement caché au public, depuis les années 1960, la présence de [[polonium 210]], une substance hautement cancérigène (et utilisée pour l'assassinat de l'espion [[Alexander Litvinenko]]) dans les cigarettes<ref name=AJPH> [http://www.ajph.org/cgi/content/abstract/98/9/1643 Waking a Sleeping Giant: The Tobacco Industry’s Response to the Polonium-210 Issue], ''[[American Journal of Public Health]]'', septembre 2008</ref>{{,}}<ref name=Fig> [http://www.lefigaro.fr/sante/2008/08/27/01004-20080827ARTFIG00559-le-secret-du-polonium-dans-la-fumee-de-cigarette-.php Le secret du polonium 210 dans la fumée de cigarette], ''[[Le Figaro]]'', 27 août 2008</ref>{{,}}<ref>[http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/societe/20080828.OBS9173/du_polonium_210_dans_les_cigarettes__les_industriels_sa.html Du polonium 210 dans les cigarettes : les industriels savaient], ''[[Le Nouvel Observateur]]'', 28 août 2008</ref>. Une des explications de cette présence de produits radioactifs dans le tabac est l'utilisation fréquente aux États-Unis d'[[engrais]] à base d'[[apatite]]s, utilisés pour donner une saveur spécifique au tabac<ref name=AJPH/>{{,}}<ref name=Fig/>{{,}}<ref>{{en}} {{Lien web
En Corée du Sud, selon une étude récente de l'[[OCDE]], les hommes coréens seraient les plus gros fumeurs du monde. Pour contrer le tabagisme, la ministre de la Santé a voulu multiplier par deux le prix peu élevé des cigarettes locales ({{unité|1.50|euro}}) mais elle a dû reculer sous la pression du lobby du tabac.
|url=http://www.ncbi.nlm.nih.gov:80/entrez/query.fcgi?cmd=Retrieve&db=PubMed&list_uids=3003925&dopt=Abstract
|titre=Lung cancer: is the increasing incidence due to radioactive polonium in cigarettes?
|auteur=J. Marmonstein
|année=1986}}</ref>.
Certaines variétés semblent absorber moins de radon et polonium<ref>B. C. Purkayastha and D. K. Bhattacharyya, ''Estimation of rare and radioactive constitutents in samples of Indian tobacco with the aid of low-level beta-counter'' ; Journal of Radioanalytical and Nuclear Chemistry Volume 27, Number 2, 345-351, DOI: 10.1007/BF02520574 ([http://www.springerlink.com/content/l2372311x684umj3/ Résumé]) </ref> (sous réserve que cela ne soit pas du à une moindre présence de ces produits dans leur environnement).
 
== Consommation ==
Certains pays du continent peuvent néanmoins s'enorgueillir de réelles avancées. La prévalence tabagique a fortement baissé au [[Japon]], passant d'environ 30 % en 2000 à environ 23-24 % en 2010. Il est interdit de fumer dans les lieux publics (mais les cafés et restaurants sont considérés comme des lieux privés) ; l'interdiction s'applique aussi aux lieux publics ouverts comme certaines rues ou places, où des espaces fumeurs peuvent être délimités. En trente ans, le taux de fumeurs est passé de 40 % à 20 % à [[Hong Kong]]. Autres bons élèves, [[Singapour]], qui, avant la Norvège et la Nouvelle-Zélande, a réglementé la publicité et imposé des zones non-fumeurs, mais aussi la [[Thaïlande]], qui reverse 2 % du revenu de la taxe sur les cigarettes à des campagnes de prévention contre le tabac et l'alcool.
Le tabac est consommé principalement [[Fumée|fumé]] sous forme de [[cigare]]s, de [[cigarette]]s, à l'aide d'une [[pipe]] ou d'un [[narguilé]] ; il peut aussi être [[Tabac à mâcher|mâché]] (chiqué), sucé ([[snus]]) ou [[Tabac à priser|prisé]].
La consommation de tabac entraine généralement une [[addiction|dépendance]] durable<ref>{{en}} [http://aje.oxfordjournals.org/cgi/content/short/170/5/585 Determinants of first puff and daily cigarette smoking in adolescents], O’Loughlin J, Karp I, Koulis T, Paradis G, DiFranza J., American Journal of Epidemiology 2009;170(5):585-597, 2009</ref>. Sur l’ensemble de la population des 15-75 ans, la part de fumeurs quotidiens a augmenté de 2 points entre 2005 et 2010, passant de 27,0 % à 29,1 %. Si l’augmentation du tabagisme quotidien se révèle assez forte parmi les femmes (de 22,9 % à 26,0 %), particulièrement pour celles âgées de 45 à 64 ans (augmentation de l’ordre de 7 points sur cette tranche d’âge), elle n’apparaît pas significative parmi les hommes (de 31,3 % à 32,4 %)<ref>François Beck, Romain Guignard, Jean-Baptiste Richard, Wilquin J.-L., Peretti-Watel P. [http://www.invs.sante.fr/beh/2011/20_21/beh_20_21_2011.pdf ''Augmentation récente du tabagisme en France : principaux résultats du Baromètre santé, France, 2010''], Bulletin épidémiologique hebdomadaire, 2011 ; n°21-22, numéro spécial journée mondiale sans tabac, 31 mai 2011 : 230-233.</ref>.
 
== ConséquencesEffets sanitaireset toxicité ==
{{Article détaillé|Effets du tabac sur la santé}}
[[Fichier:Lung cancer.jpg|vignette|Aspect d'un cancer (masse blanchâtre) survenu sur un poumon tabagique]]
 
La consommation de tabac est responsable selon l'OMS de 6 millions de morts par an dans le monde, soit approximativement 10 % du total<ref>Organisation mondiale de la santé, [http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs339/fr/index.html ''Tabagisme - Aide-mémoire n° 339''], juillet 2013</ref>. La consommation de tabac peut provoquer<ref>Collège des enseignants en pneumologie, {{pdf}} [http://www.splf.org/s/spip.php?action=acceder_document&arg=6339&cle=b7f3df02280f71daeb140b17a4de5d3d51ca0bc4&file=pdf%2Fitem_73_ex_item_45_tabac.pdf Item 73 (ex item 45) : Addiction au tabac], 2013</ref> :
Le tabagisme a un impact majeur sur la santé. Outre les problèmes de [[Addiction|dépendance]], le tabagisme accroît le risque de survenue de [[maladies cardio-vasculaires]], de maladies pulmonaires ainsi que de nombreux [[cancer]]s.
Il provoque {{formatnum:7500000}} morts chaque année<ref name="inpesimg"/> et réduirait l'[[espérance de vie]] de plus de 10 ans<ref>Jha P, Ramasundarahettige C, Landsman V, [http://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMsa1211128 ''21st-century hazards of smoking and benefits of cessation in the United States''], N Engl J Med, 2013;368:341-350</ref>.
 
Le [[tabagisme pendant la grossesse]] a des conséquences pouvant être dramatiques pendant la grossesse et pour la santé ultérieure de l'enfant.
 
=== Effets sur la santé ===
La consommation de tabac peut provoquer<ref>Collège des enseignants en pneumologie, {{pdf}} [http://www.splf.org/s/spip.php?action=acceder_document&arg=6339&cle=b7f3df02280f71daeb140b17a4de5d3d51ca0bc4&file=pdf%2Fitem_73_ex_item_45_tabac.pdf Item 73 (ex item 45) : Addiction au tabac], 2013</ref> :
* des maladies cardiovasculaires : [[maladie coronarienne]], [[accident vasculaire cérébral]], [[anévrisme aortique]], [[artériopathie oblitérante des membres inférieurs]] ;
* des cancers : [[cancer bronchique]], [[cancer du larynx]], [[cancer de la gorge|cancer du pharynx]], [[cancer de la bouche]], [[cancer de la vessie]], [[cancer de l'œsophage]], [[cancer du rein]], [[cancer du pancréas]], [[cancer du col de l'utérus]], [[cancer du sein]] ;
* des maladies de la grossesse et de la petite enfance : [[placenta praevia]], [[retard de croissance intra-utérin]], [[mort subite du nourrisson]], pathologies infectieuses bénignes ;
* des maladies digestives : [[œsophagite]], [[reflux gastro-œsophagien]], [[ulcère gastroduodénal]], maladies du pancréas, aggravation d'une [[hépatite]], aggravation de la [[maladie de Crohn]] ;
* des maladies variées : agravationaggravation de la [[dégénérescence maculaire liée à l'âge]], aggravation d'une [[kératite]], aggravation de l'[[acné]], retard de [[cicatrisation]], [[pseudarthrose]], [[agueusie]], [[anosmie]].
 
L'[[arrêt du tabagisme|arrêt de la consommation de tabac]] peut permettre de réduire les risques<ref>[http://www.tabac-info-service.fr/Le-tabac-et-moi/Ce-que-l-arret-va-m-apporter ''Ce que l'arrêt va m'apporter''], sur le site [http://www.tabac-info-service.fr tabac-info-service.fr]</ref>.
=== Dépendance et toxicomanie ===
Selon la commission Roger Henrion de 1995 : « les connaissances apportées ces dernières années dans le domaine de la neurologie et de la pharmacologie ne permettent pas de justifier la distinction actuelle entre drogues licites et illicites »<ref name="inpesimg"/>.
 
== Économie ==
Il entraine plus de problèmes de dépendance que l'alcool: environ 3 % des buveurs de bière ou de vin sont alcooliques alors qu’entre 80 % et 90 % des fumeurs sont dépendants<ref name="inpesimg"/>.
La consommation extensive du tabac dans le [[Monde (univers)|monde]] a engendré la constitution de [[major]]s d'industrie puissantes.
 
Le premier producteur mondial de tabac est le monopole chinois [[China National Tobacco Corporation]].
Mais contrairement à la plupart des [[psychotrope]]s, le tabac n'entraîne pas de fortes modifications de conscience, il n'empêche pas les activités habituelles de la vie en société<ref name="inpesimg"/>.
 
Plus de 70 % du marché hors Chine est réalisé par quatre multinationales aux diverses marques. Ce sont, dans l'ordre décroissant de chiffre d'affaires :
== Impact socio-économique et environnemental ==
* l'américain [[Philip Morris International|Philip Morris]] (''Bond Street'', ''[[Chesterfield (cigarette)|Chesterfield]]'', ''L&M'', ''[[Marlboro]]'', ''Philip Morris''…) ;
Au [[Bangladesh]], certains fumeurs consacrent neuf fois plus d'argent au tabagisme qu'à l'éducation<ref>Rapport de l'[[OMS]], [http://www.oxygeneve.ch/docs/oms-le-tabagisme-aggrave-la-pauvret%C3%A9-des-individus-et-des-familles.pdf ''Le tabagisme aggrave la pauvreté des individus et des familles'']</ref>.
* le britannique [[British American Tobacco]] (''[[Dunhill]]'', ''[[Kent (cigarette)|Kent]]'', ''[[Lucky Strike]]'', ''[[Winfield (cigarette)|Winfield]]'', ''Vogue''…);
* le japonais [[Japan Tobacco]] (''[[Benson & Hedges]]'', ''[[Camel (marque de cigarette)|Camel]]'', ''[[Mild Seven]]'', ''Silk Cut'', ''[[Winston (cigarette)|Winston]]''…) ;
* le britannique [[Imperial Tobacco]] (''[[Davidoff]]'', ''[[Fortuna (cigarettes)|Fortuna]]'', ''[[JPS]]'', ''[[News (cigarettes)|News]]'', ''West''… et les anciennes marques françaises ''[[Gauloises]]'' et ''[[Gitanes]]'', ainsi que les principales marques de tabac à rouler et de papier à cigarettes : ''[[Amsterdamer (tabac)|Amsterdamer]]'', ''[[Golden Virginia]], ''[[Drum]]'', ''[[Rizla+]]'', …).
 
La production de tabac, estimée à plus de 11 millions de tonnes{{référence nécessaire}}, est dominée par la [[République populaire de Chine|Chine]], les [[États-Unis]], l'[[Inde]], le [[Brésil]], et certains pays de l'ex-[[Union des républiques socialistes soviétiques|URSS]]. La très grande majorité des pays achètent du tabac, même lorsqu'ils sont eux-mêmes producteurs : dans ce cas, les importations visent à suppléer les lacunes sur le plan de la diversité.
Le processus de séchage à l'air chaud des feuilles de tabac nécessite environ {{unité|20|kg}} de bois pour sécher {{unité|1|kg}} de tabac. Le séchage à l'air chaud se classe au premier rang par son taux d'utilisation avec environ {{unité|6|tonnes}} de tabac sur 10 traitées par ce processus. Ce séchage entraîne donc une déforestation importante<ref>{{Lien web |url=http://www.natura-sciences.com/dechets/etonnant-dechets/fumer-tue-planete.html|titre=Fumer tue… la planète! |consulté le=23 mars 2012.}}</ref>.
 
La manufacture du tabac est dominée par la [[République populaire de Chine|Chine]], l'[[Amérique du Sud]] ([[Brésil]]), l'[[Inde]], les pays de l'ex-[[Union des républiques socialistes soviétiques|URSS]] et le [[Japon]]. Le tabac est essentiellement utilisé pour la production de [[cigarette]]s et de [[cigare]]s. La production de [[cigarette]]s représente l'essentiel de la production et est estimée à plus de {{formatnum:5000}} milliards d'unités en [[1993]].
Dans la partie septentrionale de l’Afrique, ce sont plus de {{formatnum:140000}} hectares de terrains boisés indigènes qui disparaissent chaque année pour servir de combustible pour le séchage du tabac, ce qui correspond à 12 % de la déforestation annuelle totale dans la
région<ref>[http://www.psychologie.uni-freiburg.de/umwelt-spp/proj2/geist.html Geist HJ. How tobacco farming contributes to tropical deforestation. Dans:, Abedian et al. eds. The Economics of Tobacco Control: Towards an Optimal Policy Mix. Cape Town, Applied Fiscal Research Centre, 1998]</ref>.
 
[[Fichier:800px-KarteTabakernteWelt.png|thumb|403px|center|Carte des pays producteurs de tabac, 2005]]
==Aspects sociaux et culturels==
Proposer une cigarette a longtemps été un geste social de convivialité, un moyen d'entrer en contact ; il est devenu incongru voire déplacé depuis que la santé est valorisée et que l'acceptabilité sociale du tabac s'est dégradée<ref name="inpesimg"/>.
 
{| class="wikitable centre"
===Publicité et promotion===
|+ '''Production en tonnes. Chiffres 2003-2007 et 2011'''<br /> <small>Données de FAOSTAT ([[Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture|FAO]]) [http://faostat.fao.org/DesktopDefault.aspx?PageID=567&lang=fr Base de données de la FAO, accès du 18 janvier 2013]</small>
[[File:Smocking contest.jpeg|thumb|Concours de fumeur 1932]]
|align="left"| ||align="center" colspan="2"|'''2003'''||align="center" colspan="2"|'''2004'''||align="center" colspan="2"|'''2005'''||center="right" colspan="2"|'''2006'''||center="right" colspan="2"|'''2007'''||center="right" colspan="2"|'''2011'''
Au début du {{s-|XX|e}} le tabac bénéficiait d'une image positive et l'[[industrie du tabac]] pouvait mettre en avant des arguments de santé, comme avec la campagne de 1929 « ''Reach for a Lucky instead of a sweet'' » qui affirmait que pour rester mince il valait mieux fumer que manger une sucrerie<ref name="inpesimg"/>.
|------
|align="left"|{{Chine}}||align="right"|{{formatnum:2262658}}||align="right"|38 %||align="right"|{{formatnum:2411490}}||align="right"|38 %||align="right"|{{formatnum:2688500}}||align="right"|41 %||align="right"|{{formatnum:2750000}}||align="right"|41 %||align="right"|{{formatnum:2397200}}||align="right"|38 %||align="right"|{{formatnum:3158737}}||align="right"|42 %
|------
|align="left"|{{Brésil}}||align="right"|{{formatnum:656200}}||align="right"|11 %||align="right"|{{formatnum:921281}}||align="right"|14 %||align="right"|{{formatnum:889426}}||align="right"|14 %||align="right"|{{formatnum:905352}}||align="right"|13 %||align="right"|{{formatnum:908679}}||align="right"|15 %||align="right"|{{formatnum:951933}}||align="right"|13 %
|------
|align="left"|{{Inde}}||align="right"|{{formatnum:490000}}||align="right"|8 %||align="right"|{{formatnum:550000}}||align="right"|9 %||align="right"|{{formatnum:550000}}||align="right"|8 %||align="right"|{{formatnum:550000}}||align="right"|8 %||align="right"|{{formatnum:520000}}||align="right"|8 %||align="right"|{{formatnum:1009910}}||align="right"|13 %
|------
|align="left"|{{États-Unis}}||align="right"|{{formatnum:364080}}||align="right"|6 %||align="right"|{{formatnum:400060}}||align="right"|6 %||align="right"|{{formatnum:290170}}||align="right"|4 %||align="right"|{{formatnum:338060}}||align="right"|5 %||align="right"|{{formatnum:353177}}||align="right"|6 %||align="right"|{{formatnum:272622}}||align="right"|4 %
|------
|align="left"|{{Argentine}}||align="right"|{{formatnum:117779}}||align="right"|2 %||align="right"|{{formatnum:118000}}||align="right"|2 %||align="right"|{{formatnum:163528}}||align="right"|2 %||align="right"|{{formatnum:163528}}||align="right"|2 %||align="right"|{{formatnum:170000}}||align="right"|3 %||align="right"|{{formatnum:165145}}||align="right"|2 %
|------
|align="left"|{{Indonésie}}||align="right"|{{formatnum:210300}}||align="right"|4 %||align="right"|{{formatnum:141000}}||align="right"|2 %||align="right"|{{formatnum:141000}}||align="right"|2 %||align="right"|{{formatnum:141000}}||align="right"|2 %||align="right"|{{formatnum:164851}}||align="right"|3 %||align="right"|{{formatnum:130300}}||align="right"|2 %
|------
|align="left"|{{Turquie}}||align="right"|{{formatnum:112158}}||align="right"|2 %||align="right"|{{formatnum:133913}}||align="right"|2 %||align="right"|{{formatnum:135247}}||align="right"|2 %||align="right"|{{formatnum:140000}}||align="right"|2 %||align="right"|{{formatnum:74584}}||align="right"|1 %||align="right"|{{formatnum:45000}}||align="right"|1 %
|------
|align="left"|{{Grèce}}||align="right"|{{formatnum:136000}}||align="right"|2 %||align="right"|{{formatnum:133937}}||align="right"|2 %||align="right"|{{formatnum:125503}}||align="right"|2 %||align="right"|{{formatnum:125503}}||align="right"|2 %||align="right"|{{formatnum:30783}}||align="right"|0 %||align="right"|{{formatnum:20287}}||align="right"|0 %
|------
|align="left"|{{Italie}}||align="right"|{{formatnum:124985}}||align="right"|2 %||align="right"|{{formatnum:117882}}||align="right"|2 %||align="right"|{{formatnum:117882}}||align="right"|2 %||align="right"|{{formatnum:120000}}||align="right"|2 %||align="right"|{{formatnum:100000}}||align="right"|1 %||align="right"|{{formatnum:82175}}||align="right"|1 %
|------
|align="left"|{{Pakistan}}||align="right"|{{formatnum:88200}}||align="right"|1 %||align="right"|{{formatnum:86200}}||align="right"|1 %||align="right"|{{formatnum:100500}}||align="right"|2 %||align="right"|{{formatnum:112600}}||align="right"|2 %||align="right"|{{formatnum:103000}}||align="right"|2 %||align="right"|{{formatnum:102834}}||align="right"|1 %
|------
|align="left"|{{Thaïlande}}||align="right"|{{formatnum:66000}}||align="right"|1 %||align="right"|{{formatnum:68000}}||align="right"|1 %||align="right"|{{formatnum:68000}}||align="right"|1 %||align="right"|{{formatnum:70000}}||align="right"|1 %||align="right"|{{formatnum:70000}}||align="right"|1 %||align="right"|{{formatnum:67900}}||align="right"|1 %
|------
|align="left"|{{Malawi}}||align="right"|{{formatnum:69500}}||align="right"|1 %||align="right"|{{formatnum:69500}}||align="right"|1 %||align="right"|{{formatnum:69500}}||align="right"|1 %||align="right"|{{formatnum:69500}}||align="right"|1 %||align="right"|{{formatnum:118000}}||align="right"|2 %||align="right"|{{formatnum:174928}}||align="right"|2 %
|------
|align="left"|{{Corée du Nord}}||align="right"|{{formatnum:64000}}||align="right"|1 %||align="right"|{{formatnum:64000}}||align="right"|1 %||align="right"|{{formatnum:64000}}||align="right"|1 %||align="right"|{{formatnum:65400}}||align="right"|1 %||align="right"|{{formatnum:63000}}||align="right"|1 %||align="right"|{{formatnum:74241}}||align="right"|2 %
|------
|align="left"|{{Zimbabwe}}||align="right"|{{formatnum:102683}}||align="right"|2 %||align="right"|{{formatnum:62320}}||align="right"|1 %||align="right"|{{formatnum:65000}}||align="right"|1 %||align="right"|{{formatnum:65000}}||align="right"|1 %||align="right"|{{formatnum:79000}}||align="right"|1 %||align="right"|{{formatnum:111570}}||align="right"|1 %
|------
|align="left"|{{Tanzanie}}||align="right"|{{formatnum:28000}}||align="right"|0 %||align="right"|{{formatnum:34000}}||align="right"|1 %||align="right"|{{formatnum:47000}}||align="right"|1 %||align="right"|{{formatnum:52000}}||align="right"|1 %||align="right"|{{formatnum:50600}}||align="right"|1 %||align="right"|{{formatnum:130000}}||align="right"|2 %
|------
|align="left"|{{Japon}}||align="right"|{{formatnum:50662}}||align="right"|1 %||align="right"|{{formatnum:52659}}||align="right"|1 %||align="right"|{{formatnum:47000}}||align="right"|1 %||align="right"|{{formatnum:47000}}||align="right"|1 %||align="right"|{{formatnum:40000}}||align="right"|1 %||align="right"|{{formatnum:23600}}||align="right"|0 %
|------
|align="left"|{{Canada}}||align="right"|{{formatnum:46338}}||align="right"|1 %||align="right"|{{formatnum:42430}}||align="right"|1 %||align="right"|{{formatnum:43000}}||align="right"|1 %||align="right"|{{formatnum:43000}}||align="right"|1 %||align="right"|{{formatnum:44000}}||align="right"|1 %||align="right"|{{formatnum:33575}}||align="right"|0 %
|------
|align="left"|{{Viêt Nam}}||align="right"|{{formatnum:31800}}||align="right"|1 %||align="right"|{{formatnum:23400}}||align="right"|0 %||align="right"|{{formatnum:25900}}||align="right"|0 %||align="right"|{{formatnum:42600}}||align="right"|1 %||align="right"|{{formatnum:31900}}||align="right"|0 %||align="right"|{{formatnum:58298}}||align="right"|1 %
|------
|align="left"|{{Espagne}}||align="right"|{{formatnum:40192}}||align="right"|1 %||align="right"|{{formatnum:40596}}||align="right"|1 %||align="right"|{{formatnum:40251}}||align="right"|1 %||align="right"|{{formatnum:42000}}||align="right"|1 %||align="right"|{{formatnum:30000}}||align="right"|0 %||align="right"|{{formatnum:32800}}||align="right"|0 %
|------
|align="right"|''Reste du monde''||align="right"|''{{formatnum:922523}}''||align="right"|''15 %''||align="right"|''{{formatnum:934116}}''||align="right"|''15 %''||align="right"|''{{formatnum:917651}}''||align="right"|''14 %''||align="right"|''{{formatnum:889698}}''||align="right"|''13 %''||align="right"|''{{formatnum:853353}}''||align="right"|''14 %''||align="right"|''{{formatnum:922353}}''||align="right"|''12 %''
|------
|align="right"|'''Total'''||align="right"|'''{{formatnum:5984058}}'''||align="right"| ||align="right"|'''{{formatnum:6404784}}'''||align="right"| ||align="right"|'''{{formatnum:6589058}}'''||align="right"| ||align="right"|'''{{formatnum:6732241}}'''||align="right"| ||align="right"|'''{{formatnum:6202127}}'''||align="right"| ||align="right"|'''{{formatnum:7568208}}'''||align="right"|
|}
 
=== En France ===
Dans les années 1930 on organise des [[concours de fumeurs]] (cigares-vitesse, la plus gracieuse fumeuse…)<ref name="inpesimg"/>.
En 2010, la France produit environ {{formatnum:18000}} [[Tonne (unité)|tonnes]] par an et est {{5e}} producteur européen, avec 97 % de tabac blond et 3 % de brun exporté dans 20 pays. Cette production est répartie sur {{formatnum:7000}} [[hectares]]. Il y a {{formatnum:2076}} planteurs et {{formatnum:20000}} travailleurs [[saisonnier|saisonniers]] (6 mois par an) dans 60 départements. Il y a 7 [[coopératives]], une usine de première transformation à [[Sarlat]] (en [[Dordogne (département)|Dordogne]])<ref>http://www.france-tabac.com/chiffres.htm</ref>. En 1950 les producteurs étaient {{formatnum:105000}}. L'Europe importe 75 % de sa production et la raréfaction des aides européennes de la [[Politique agricole commune|PAC]] aux producteurs de tabac tend à faire disparaître la production européenne et rendre la filière totalement dépendante des pays tiers comme la [[Chine]] et le [[Brésil]]. Le kilogramme de tabac était vendu environ {{unité|4|€}} en 2011 ; à la suite de l'arrêt des aides, il est désormais vendu à {{unité|3|€}}<ref>http://www.lexpress.fr/actualites/2/actualite/les-producteurs-francais-de-tabac-menaces-de-mort_969477.html</ref>.
 
Les quatre cinquièmes du marché français sont dominés par quatre multinationales aux diverses marques. Ce sont, dans l'ordre décroissant de chiffre d'affaires :
Dans la seconde moitié du siècle, la communication devient plus défensive. En 1954, avec « ''{{Lien|fr=A Frank Statement to Cigarette Smokers|lang=en|trad=A Frank Statement|texte=A Frank Statement to Cigarette Smokers}}'' » : l'industrie du tabac organise la première campagne de masse pour réfuter la nocivité du tabagisme<ref name="inpesimg"/>. Et en 1958 est fondé le ''{{Lien|fr=Tobacco Institute Research Committee|lang=en|trad=Tobacco Institute|texte=Tobacco Institute Research Committee}}'', organisme de recherche contrôlé par l'industrie du tabac<ref name="inpesimg"/>.
* l'américain [[Philip Morris International|Philip Morris]] ;
* le britannique [[Imperial Tobacco]] qui a pris le contrôle de [[Altadis]] en 2008 (qui a pris le nom de Logista France SAS depuis 2013) ;
* le britannique [[British American Tobacco]] ;
* le japonais [[Japan Tobacco]].
 
== Histoire ==
En 1998 le ''{{Lang|en|[[Master Settlement Agreement]]}}'', procès des états américains contre les cigarettiers, a imposé la publication de documents internes de l'industrie du tabac qui ont dévoilé la stratégie de communication des firmes<ref name="inpesimg"/> :
[[Image:Planchetabac.jpg|thumb|right|Fleurs et fruits du tabac]]
* dénoncer l'interventionnisme abusif des États ;
{{Article détaillé|Histoire de la culture du tabac}}
* relativiser les risques du tabagisme, comme dans la publicité Philip Morris de 1996 {{Citation |La vie a toujours comporté certains risques. À vous de décider lesquels sont importants}} ;
* promouvoir la tolérance entre fumeurs et non-fumeurs.
 
[[Christophe Colomb]], en découvrant l'Amérique en 1492, constate que les Indiens utilisent le tabac pour ses propriétés magiques et médicamenteuses. [[André Thevet]] en rapporta des graines et c'est ainsi que le tabac commença sa culture en Europe.
Aujourd'hui l’article 13 de la [[Convention-cadre de l'OMS pour la lutte antitabac|convention cadre pour la lutte anti-tabac]] interdit toute publicité en faveur du tabac<ref>{{Lien web |url=http://whqlibdoc.who.int/publications/2003/9242591017.pdf |site=whqlibdoc.who.int (OMS) |titre=Convention cadre de l'OMS pour la lutte anti-tabac |année=2003 |consulté le=14 septembre 2013 |langue=fr}}</ref>. Cette convention est entrée en vigueur le 27 février 2005<ref>{{Lien web |url=http://www.who.int/fctc/text_download/fr/index.html |site=www.who.int (OMS) |titre=Convention cadre de l'OMS pour la lutte anti-tabac |année=2003 |consulté le=14 septembre 2013 |langue=fr}}</ref>. En juin 2013, la convention était signée par 168 pays<ref>{{Lien web |url=http://www.who.int/fctc/signatories_parties/fr/index.html |site=www.who.int (OMS) |titre=Liste complète des signataires et des Parties à la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac |année=2013 |mois=juin |consulté le=14 septembre 2013 |langue=fr}}</ref>.
=== Étymologie ===
Le mot ''tabac'', désignant à l'origine, pour les européens, à la fois la plante et le cigare confectionné avec ses feuilles, vient de l'espagnol ''tabaco'', lui-même emprunté à un mot [[Arawaks|arawak]] désignant une sorte de pipe, un ''instrument à deux tuyaux''.
Il est attesté sous sa forme espagnole depuis la première moitié du {{s-|XVI|e}}.
Les ''Arawak'', ensemble de peuplades amérindiennes des Antilles et d'Amazonie, possédaient donc probablement un autre mot pour désigner la plante que nous appelons ''tabac'' (''digo'' selon l'archéologue Benoît Bérard) ; ce mot est apparu en espagnol par glissement sémantique, le contenant (pipe, instrument) finissant par désigner le contenu (feuilles séchées de la plante) puis la plante elle-même.
 
=== Origine en Amérique centrale ===
==== Contournement de l'interdiction de publicité ====
La culture du tabac trouve son origine en [[Amérique]], il y a plus de 500 ans. Lorsque [[Christophe Colomb]] rencontre les [[Amérindiens]], ceux-ci pour se soigner roulent des feuilles de tabac jusqu'à obtenir une sorte de grand cigare qu'ils appellent « tabaco »<ref>[http://www.france5.fr/maternelles/eveil/w00251/9/139896.cfm Les Indiens d'Amérique centrale utilisaient les feuilles de tabac pour se soigner, couper la faim et la fatigue et apaiser les douleurs]</ref>. Dans leur [[calumet]] brûle également un mélange de plusieurs herbes dont le tabac.
L'industrie du tabac a développé des stratégies pour contourner l'interdiction de faire de la publicité. L'industrie se mobilise notamment pour développer des campagnes de prévention contre le tabac à destination des enfants. Ces campagnes sont généralement inefficaces car elles ne donnent pas d'information précise sur les risques liés à la consommation du tabac <ref>{{Lien web |url=http://whqlibdoc.who.int/publications/2008/9789241597340_eng.pdf |titre=Tobacco industry interference with tobacco control |site=whqlibdoc.who.int (OMS) |langue=en |consulté le=14 septembre 2013 |année=2009}}</ref>.
 
À la même époque, comme le tabac n'existe pas en Europe, les Romains et les Grecs, qui fumaient la pipe, emploient des feuilles d'autres végétaux tels que le [[poirier]]<ref>[http://tabac-net.aphp.fr/tab-connaitre/tc-article/tc-art-histoire.html#Antiquit Les Romains et les Grecs fumaient la pipe, mais pas le tabac]</ref>. {{référence nécessaire|Divers travaux}} ont aussi postulé la consommation de nicotine dans l'[[Drogue_dans_l'Égypte_antique|Égypte antique]], mais sans parvenir à une conclusion claire à propos de son origine.
Le tabac se fait également plus présent dans les films. Après une chute des années 1950 jusqu'aux années 1990, le niveau de tabagisme dans les films au début des années 2000 retrouve celui des années 1950<ref name="pediatrics2005">{{Article |doi=10.1542/peds.2005-0141 |périodique=Pediatrics |pmid=16322180 |année=2005 |vol=116 |numéro=6 |pages=1516-28. |titre=Smoking in the movies increases adolescent smoking: a review |lang=en |auteur=Charlesworth A, Glantz SA. |url=http://pediatrics.aappublications.org/content/116/6/1516.full}}</ref>. Cette évolution va dans un sens contraire à celle constatée dans les pays riches (France, États-Unis d'Amérique, Japon, Royaume-Uni)<ref name="baro_inpes_2010">{{lien web |url=http://www.inpes.sante.fr/Barometres/barometre-sante-2010/pdf/prevalence-tabagisme.pdf |titre=Prévalence du tabagisme en France et comparaisons internationales |site=www.inpes.sante.fr |langue=fr |mois=mai |année=2012 |consulté le=14 septembre 2012}}</ref>. Le tabagisme dans les films concerne également 65 % des films pour enfants, aux États-Unis d'Amérique en 2005<ref>{{Lien web |url=http://escholarship.org/uc/item/30q9j424 |titre=Smoking Presentation Trends in U.S. Movies 1991-2008 |langue=en |année=2009 |mois=février |consulté le=14 septembre 2013}}</ref>.
De plus, dans les films, les fumeurs sont plutôt des mâles blancs aisés présentés sous un jour favorable (glamour, indépendant, rebelle…)<ref name="pediatrics2005"/>. Il ne s'agit pas d'un reflet de la réalité. En France en 2010, plus de la moitié des chômeurs sont des fumeurs, contre un tiers des personnes ayant un travail. Les personnes dont les revenus se trouvent dans le tiers supérieur, sont les moins enclines à fumer (23,5 % sont fumeurs, contre 29,4 % dans le deuxième tiers et 35,2 % dans le dernier tiers)<ref name="baro_inpes_2010" />. Le tabagisme dans les films a un effet sur les adolescents : plus un adolescent voit de films avec du tabagisme, plus il risque de fumer<ref name="pediatrics2005"/>. L'inverse est également vrai, à savoir que rares sont les adolescents fumeurs parmi ceux qui ne sont pas soumis à des films tabagiques<ref name="sargent2005a">{{Article |doi=10.1016/j.admecli.2005.02.003 |périodique=Adolesc Med Clin. |pmid=16111622 |année=2005 |vol=16 |numéro=2 |pages=345-70, ix. |titre=Smoking in movies: impact on adolescent smoking |lang=en |auteur=Sargent JD. |url=http://www.dartmouth.edu/~dcare/pdfs/fp/SargentJames-SmokingMovies.pdf}}</ref>. L'Organisation mondiale de la santé rappelle l'article 13 de la convention cadre anti-tabac et appelle à des mesures pour limiter la présence de tabac dans les films<ref>{{Lien web |url=http://www.who.int/tobacco/publications/marketing/smoke_free_movies_2nd_edition/en/ |titre=Smoke-free movies: from evidence to action |site=www.who.int (OMS) |langue=en |année=2011 |mois=septembre}}</ref>.
 
=== ReligionsDébuts en Europe ===
[[Fichier:Tobacco.JPG|thumb|right|Esclaves travaillant dans un atelier de production de tabac. 1670, Virginie.]]
Certaines campagnes de lutte contre le tabagisme s'appuient sur les religions<ref>http://www.emro.who.int/fr/tobacco/tobacco-and-religion/tabac-religion.html</ref>.
 
En 1492, lors de son expédition en Amérique, [[Christophe Colomb]] découvre le tabac<ref>Dans son journal de bord 1492-1493, Christophe Colomb observe "beaucoup de gens qui se rendaient à leur village, hommes et femmes, avec à la main un tison d'herbes pour prendre leurs fulmigations ainsi qu'ils en ont coutume"</ref> et le rapporte en Europe, à la Cour espagnole et portugaise, où il est pendant longtemps utilisé comme simple plante d'ornement. Ce n'est qu'au milieu du {{XVIe siècle}} que le médecin personnel de [[Philippe II d'Espagne]] commence à le promouvoir comme « médicament universel ». La première description écrite serait le fait de l'historien espagnol [[Gonzalo Fernández de Oviedo y Valdés|d'Oviedo]].
==== Christianisme ====
L'[[église de Jésus-Christ des saints des derniers jours]] (mormonisme) interdit l'usage du tabac.
 
Il sera introduit en France en 1556 par un moine cordelier, [[André Thévet]] qui au retour de son séjour au Brésil, en fit la culture dans les environs de sa ville natale d'[[Angoulême]]. On l'appelle alors « herbe angoulmoisine » ou « herbe pétun ».
==== Islam ====
Le [[narguilé]] est une tradition populaire dans de nombreux pays où l'[[islam]] est majoritairement pratiqué.
 
Dès 1775, les premiers soupçons de relation entre tabac et cancer sont exprimés<ref>"Even as early as 1775, physicians such as Sir Percival Pott were publishing medical reports linking tars and other smoking products to cancer", Bill Fawcett, ''You said what? - Lies and propaganda though history'', Harper-Collins eBooks, 2007, ISBN 978-0-06-155885-6, page 262.</ref>.
Bien que le tabac ait été inconnu à l'époque de [[Mahomet]], le tabagisme est considéré comme illicite (''[[haram]]'')<ref>http://nabulsi.com/en/print.php?art=632</ref>.
 
=== Histoire du tabac en France ===
Le [[Coran]] édicte des enseignements généraux interdisant la consommation et la commercialisation de tout ce qui peut nuire à la santé (physique ou mentale) d'une personne, de gaspiller les biens, ce qui peut s'appliquer à de nombreuses formes de tabagisme :
[[Image:FLI 117.jpg|thumb|Ancienne publicité murale pour le tabac]]
 
En 1560, l'ambassadeur de France (François II) au Portugal, [[Jean Nicot]], attribuant au tabac des vertus curatives, envoie de la poudre de cette plante à la Reine [[Catherine de Médicis]] afin de traiter les terribles migraines de son fils [[François II de France|François II]]. Le traitement ayant eu du succès, le tabac devint ainsi « l'herbe à la Reine ». Sa vente sous forme de poudre est réservée aux [[apothicaire]]s. Pour honorer Jean Nicot, le duc de Guise proposa d'appeler cette herbe ''nicotiane''. Cette proposition fut retenue par le botaniste [[Jacques Daléchamps]] qui dans son livre ''Histoire générale des plantes''<ref>
* « ''Allah dit : Et ne vous jetez pas par vos propres mains dans la destruction'' » (sourate 2, verset 195).
[http://imgbase-scd-ulp.u-strasbg.fr/displayimage.php?album=284&pos=869 Gallica]</ref> au chapitre "Du Petum ou Herbe à la Reine" l'illustre d'une gravure intitulée ''Nicotiane ou Tabacum'', terminologie reprise ensuite par Linné pour créer son binôme<ref>{{ouvrage | prénom1 = Jean-Marie | nom1 = Pelt | lien auteur1 = Jean-Marie Pelt | titre = La cannelle et le panda. Les grands naturalistes explorateurs autour du monde | éditeur = Fayard | année = 1999 | pages totales = }}</ref>. La plante reçut de très nombreux noms parmi lesquels on peut citer « nicotiane », « médicée », « catherinaire », « herbe de Monsieur Le Prieur », « herbe sainte », « herbe à tous les maux », « panacée antarctique » et finalement « herbe à ambassadeur ».
* « ''Ne vous tuez - entretuez pas'' » (Sourate 5, verset 29)
* « ''Les gaspilleurs ont été (sont et seront) comme Satan'' » (Sourate 17, verset 27)
 
C'est à la fin du {{XVIe siècle}} qu'apparaît le mot « tabac » : la première illustration botanique en est donnée par [[Nicolas Monardes]] en [[1571]]. En [[1575]], [[André Thevet]] donne un "pourtrait de l'herbe Petum ou Angoulmoisine" dans sa ''Cosmographie universelle'' (t II, livre XXI, chap VIII).
== Prise en charge ==
{{loupe|arrêt du tabac}}
 
À la même époque, est publié un des premiers traités sur le tabac, vu alors comme une plante médicinale : ''L'instruction sur l'herbe petum (1572)'' par [[Jacques Gohory]].
L'[[arrêt du tabac]] est impératif afin de réduire l'impact du tabac sur la santé. La [[tabacologie]] est la spécialité du [[sevrage tabagique]]. Le calcul du [[paquet-année]]s permet de mesurer l'imprégnation tabagique.
 
Le [[Richelieu|Cardinal de Richelieu]] instaure une taxe sur la vente de tabac en 1629<ref>http://lettre-cdf.revues.org/278#ftn8</ref>. Colbert fit de sa production et de son commerce un monopole royal et à l'époque la production nationale est la plus développée d'Europe, avec des plantations dans l'Est, le Sud-Ouest, ainsi que dans les 4 îles des Antilles les plus peuplées : [[Saint-Christophe (île)|Saint-Christophe]], [[Martinique]], [[Guadeloupe]] et [[Saint-Domingue]] <ref name="history">[http://books.google.fr/books?id=B7KmcMnG11kC&pg=PA155&dq=history+of+the+frensh+tobacco+monopoly&lr=&ei=53LgSJOzOZWyyQSav9zuCA&sig=ACfU3U28pTq5Ewh5qM7JzjFec4fWep4W2Q#PPA156,M1 ''Tobacco in History: The Cultures of Dependence'']</ref>.
== Prévention ==
[[Image:No smoking symbol.svg|thumb|Pictogramme « interdiction de fumer »]]
Des décisions telles que l'interdiction de la [[publicité]], l'interdiction de fumer dans certains lieux publics, l'accroissement des [[taxe]]s sur le tabac et les campagnes de communication permettent une réduction de la prévalence du tabagisme dans les pays où elles sont mises en œuvre. Une étude récente a étudié la pression des modèles présentés par le cinéma en inventant un nouvel indicateur : l' ''impression tabagique'', définie par une personne voyant une image d'un acteur en train de fumer ou une image liée au tabac). Sur 572 films (sortis entre 2001 et 2006) étudiés aux États-Unis et au Royaume-Uni, 69 % comportaient des impressions tabagiques et 91 % de ces derniers étaient autorisés aux moins de 15 ans. Ces films ont généré 5,07 milliards d’impressions tabagiques dont 4,5 milliards (89 %) pour les films autorisés aux moins de 15 ans. Les Anglais de moins de 15 ans sont théoriquement exposés à 28 % d’impression tabagiques en plus que leurs homologues américains<ref>Stacey J Anderson, Christopher Millett, Jonathan R Polansky, Stanton A Glantz ; ''[http://tobaccocontrol.bmj.com/content/early/2010/02/27/tc.2009.034991.full.pdf?sid=56a890f5-f0c2-4e1a-9cca-832b8e0a7363 Exposure to smoking in movies among British adolescents 2001-2006] ; '' Online First Tobacco Control</ref>.
 
À la fin du XIXème siècle apparait un "tabac désintoxiqué", produit selon la « méthode Gérold », que les médecins suisses disent bien promouvoir, mais pas avant ''{{Citation|le jour où des expériences plus nombreuses et décisives nous auront montré la véritable innocuité du tabac traité par la méthode Gérold}}''<ref>Correspondance ''A propos du tabac désintoxiqué'', Bulletin général de thérapeutique médicale, chirurgicale, obstétricale et pharmaceutique 1902, n° 143. - Paris : Doin, 1902.voir p 635 </ref> faisant suite à un article du Dr Hisrschberg <ref>Bulletin général de thérapeutique médicale, chirurgicale, obstétricale et pharmaceutique 1902, paru le 15 mars 1902. - Paris : Doin, 190</ref>. M Bielefeld, 6 rue Thimonnier à Paris est présenté en 1902 comme l'un des premiers consommateurs de ce tabac en France et comme susceptible d'en citer des fournisseurs. On vend aussi des Pipes et fume-cigares désintoxiquants<ref name=Gallica1910/>. Au début du XXème siècle, à [[Lons-le-Saunier]] le docteur Parant crée et vend un ''tabac dénicotinisé''<ref>Dr. Parant , ''Dénicotinisation et désintoxication scientifiques du tabac'' ; imprimerie E. Rubat Du Mérac & cie, 1904 - 84 pages</ref> dont il faisait des cigares et du tabac à pipe et à cigarette, mais selon un journal français de l'époque, ''{{Citation| les produits de cette industrie obligée par la législation française à se tenir hors de nos frontières, n'arrivaient pas à se faire connaître en France, et recevaient de la douane l'accueil qu'on sait}}.''<ref name=Gallica1910>Journal des débats politiques et littéraires, 1910/08/04, N°214) ([http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k483882j.texte Numéro 214 avec Gallica]</ref>.
Des campagnes d'information sont relayées par les médias de façon régulière. Des films ''Tabac''<ref>[http://www.cinemovies.fr/fiche_film.php?IDfilm=11602 Fiche du film ''tabac'' de Nadia Collet sur cinemovies.fr]</ref> de Nadia Collot ainsi que ''[[Thank You for Smoking]]'' de [[Jason Reitman]] sont des œuvres militantes dans la dénonciation de pratiques promotionnelles de l'industrie à la limite de la légalité. La série de courts-métrages ''Les 10 FUMER TUE''<ref>[http://www.chassangt-cinema.com/les_10_fumer_tue.html Fiche sur le court métrage ''les 10 fumer tue'']</ref> par exemple vise à dissuader de fumer.
 
Alors que de la nicotine et des extraits de tabac ([[décoction]], extraits de fumée) utilisés comme médicaments ont commencé à tuer des patients ou des animaux lors d'expérimentations animales, a après qu'on ait commencé à la fin du XIXème siècle à prouver qu'il existe une accoutumance et une dépendance au tabac<ref>Laurent, ''Le Nicolinisme'', 1893 </ref>{{,}}<ref>Mohio, Article : ''Tabac'' in Nouv. Dict. de Méd. et Chir. pratiques </ref>, quelques médecins commencent à étudier scientifiquement le tabagisme. On étudie d'abord ses effets sur la digestion avec par exemple une première thèse de médecine produite en [[1894]] par Kohos<ref>Kohos, thèse de médecine ; ''De la dyspepsie tabagique''. Th. Paris, 1894;</ref>. En [[1894]], la thèse de médecine du Dr Chéreau s'intéresse aux effets du tabac sur la gorge et la voix <ref>Chéreau, ''Sur quelques cas d'aphasie transitoire chez les fumeurs''. Th. Paris, 1894 </ref> avant que celle du Dr Pellet en [[1897]]<ref>Pellet, thèse de médecine, ''Les effets du tabac sur l'organisme''. Th. Montpellier,(1897)</ref>puis celle de Jaucent en [[1900]]<ref>Jaucent, thèse de médecine ; ''Le tabac, étude historique et pathologique''. Th. Paris, 1900</ref> ne s'intéressent aux effets généraux du tabac et de ses extraits sur l'organisme et ses fonctions.
=== La règlementation ===
Les travailleurs de l'industrie du tabac semblent également affectés, au point qu'en 1901, l'office du travail le considère comme un des ''poisons industriels'' <ref>Office du travail, Ministère du commerce, de l'industrie, des postes et télégraphes, ''Poisons industriels'' Ed:Office du travail, Ministère du commerce, de l'industrie, des postes et télégraphes, Impr. Nation., 1901, 449 pages</ref> et 5 ans après, le Dr Amouroux et Prieur étudient respectivement certains de ses effets cancérigènes<ref>Amouroux, Étude expérimentale, sur l'athérome tabagique. Th. Toulouse, 1906 </ref> et cardiovasculaires (1906) <ref>Prieur, Thèse de Médecine ''Le tabac et l'appareil vasculaire''. Th. Paris, 1906</ref>. Trois ans plus tard, sur de solides bases expérimentales et cliniques la thèse du Dr Abel Gy (en 1909) complète leur travail<ref>Abel Gy (né le 20 sept 1877), thèse de médecine : [http://dds.crl.edu/loadStream.asp?iid=3953&f=1 ''Le tabagisme, étude expérimentale et clinique''], 29 avril 1909 , Faculté de médecine de Paris </ref>, avec de quoi inquiéter ou préoccuper le monde médical quant aux effets de la toxicité du tabac qui semblent pouvoir négativement affecter la totalité des organes après un temps plus ou moins long<ref>Docteur Abel Gy (Ancien interne des Hôpitaux et Chef de Clinique à la Faculté de Médecine de Paris), [http://medicolegal.tripod.com/gy1913.htm L'Intoxication Par Le Tabac] (Paris: Masson et Cie, 1913)</ref> voire à mettre en question sa culture<ref>Vilmorin, ''Le tabac devant la Régie'', Bull. Soc, Nat. d'Agriculture de France, janvier 1907</ref>.
{{Article détaillé|Législation sur le tabac}}
Progressivement, tous les pays se dotent d'une règlementation interdisant le tabagisme sur le lieu de travail ainsi que dans les lieux de convivialité (restaurants, bars, etc.). Mais la prohibition publique du tabac concerne encore seulement 7,4 % de la population mondiale en 2010<ref name="monde261110">[http://www.lemonde.fr/planete/article/2010/11/26/le-tabagisme-passif-tue-600-000-personnes-par-an_1445179_3244.html ''Le tabagisme passif tue 600 000 personnes par an''], Le Monde 26/11/2010</ref>.
 
=== Ferme du tabac en 1674 ===
C'est le [[tabagisme passif]] qui incite et légitime la réglementation limitant le droit de fumer<ref name="inpesimg"/> : sur l'annnée 2004, {{formatnum:600000}} décès dans le monde, dont 28 % d'enfants, sont dus au tabagisme passif<ref name="monde261110"/>.
{{loupe|ferme du tabac}}
[[Fichier:Tabak Burley-Jupiter.JPG|thumb|Jeune plante de tabac]]
 
À la demande de Louis XIV, [[Jean-Baptiste Colbert|Colbert]] établit un [[monopole d'État|« Privilège de fabrication et de vente »]] en [[1674]], l'année de la création de la [[Compagnie du Sénégal]]. Les premières [[Manufacture des tabacs|Manufactures des tabacs]] sont fondées à [[Morlaix]], [[Dieppe (Seine-Maritime)|Dieppe]] et [[Paris]]. Le privilège est d'abord concédé à des particuliers dont le premier est [[Madame de Maintenon]]<ref>[http://books.google.fr/books?id=cpd5igMpvzgC&pg=PA284&lpg=PA284&dq=maintenon+tobacco+monopoly&source=web&ots=kOlqWgEQAn&sig=XxCwHeN__BjVzr-Qu3jsWViWZF8&hl=fr&sa=X&oi=book_result&resnum=3&ct=result ''The making of New World slavery: from the Baroque to the modern, 1492-1800 '']</ref> qui le revend, puis à la seule [[Compagnie des Indes]], au moment où celle-ci doit se retirer du commerce du sucre, relevant alors directement du roi et des ports qu'ils souhaitent favoriser.
En France, les dispositions qui sont actuellement en vigueur (6 août 2008, et aout 2011<ref>Circulaire du 3 août 2011 relative aux mesures de lutte contre le tabagisme prévues par la loi n° 2009-879 du 21 juillet 2009 portant réforme de l'hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires</ref>) se trouvent actuellement codifiées dans le [[Code de la santé publique]]<ref>[http://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do?cidTexte=LEGITEXT000006072665&dateTexte=20080806 Livre V, Titre {{Ier}} du code de Santé Publique]</ref> : Lutte contre le tabagisme (articles L3511 et L3512), articles R3511 et R3512, D3511-14 et D3511-15. En 2011, une circulaire a rappelé -entre autres choses - que {{Citation|l’accès aux emplacements réservés aux fumeurs pouvant être mis en place dans les lieux affectés à un usage collectif où il est interdit de fumer est interdit aux mineurs. Ces lieux comprennent les lieux de travail et les fumoirs}}. C'est un des points du [[plan cancer]] 2009-2013.
 
La culture du tabac devient un monopole et rapidement les gouvernants voient les rentrées d'argent qu'ils peuvent espérer des taxes sur le tabac. Ces taxes augmentent le prix de vente, tandis que la recherche d'un bénéfice rapide dicte un faible prix d'achat aux planteurs, à une époque où les rois souhaitent remplacer la culture du tabac aux Antilles par celle du sucre, beaucoup plus rentable, à l'image de ce qui s'est passé sur l'île de la [[Barbade]] britannique. Plus que le monopole, c'est la stratégie de prix de vente et d'achats qui modifie alors en profondeur la production mondiale de tabac.
=== La réduction du risque ===
 
Compte tenu du caractère hautement addictif des cigarettes, la politique actuelle de l'[[Organisation mondiale de la santé]] (OMS) vise à l'éradication complète du tabagisme, à l'instar de ce qui serait une épidémie mondiale.
La contrebande se développe sur les côtes, en particulier sur l'île de Noirmoutier, et le nouveau monopole doit installer des acheteurs dans les ports d'Amsterdam et Liverpool, pour acheter le tabac des Antilles françaises, puis le tabac de [[Virginie (État)|Virginie]], beaucoup moins cher, auquel les consommateurs prennent goût, et qui prend son essor<ref name="history"/>.
L'option consistant à viser une consommation modérée et raisonnée, en évitant la dépendance, est actuellement combattue.
 
=== XVIII{{ème}} siècle ===
[[Fichier:Tobacco.jpg|thumb|upright|Champ de tabac]]
 
Les planteurs de Virginie commencent à importer des esclaves grâce à la [[Compagnie royale d'Afrique]], créée en 1672. En trente ans, les importations françaises font plus que tripler, passant de 20 % à 70 % de la consommation intérieure de tabac. La Virginie représente à elle seule 60 % des importations françaises<ref name="history"/>. En échange, la monarchie anglaise tente d'empêcher les raids de flibustiers anglais sur les îles à sucre françaises. Cette politique subit cependant un coup d'arrêt à la fin du siècle lorsque les taxes sur l'exportation du tabac anglais augmentent de 150 %. En 70 ans, elles quadruplent, mais sans gêner encore la position dominante déjà acquise sur le marché<ref name="history"/>. Le port de Londres, qui a le monopole d'importation depuis 1624, a les moyens de rendre cette filière compétitive.
 
Dès le milieu du {{s-|18|e}}, la [[Virginie (État)|Virginie]] contrôle l'essentiel du marché mondial. L'autre grand producteur est la colonie voisine du [[Maryland]], également soutenue par la [[dynastie Stuart]]. Afin de maîtriser les flux, la culture du tabac est prohibée dès [[1719]] dans toute la France, avec des condamnations qui peuvent aller jusqu'à la peine de mort. Exceptions : la [[Franche-Comté]], la [[Flandre (ancienne province française)|Flandre]] et l'[[Alsace]]. Elle le restera jusqu'en [[1791]]. En [[1809]], [[Louis-Nicolas Vauquelin]], professeur de chimie de l'École de Médecine de Paris, isole un principe actif azoté des feuilles de tabac. La [[nicotine]], quant à elle, sera identifiée quelques années plus tard. La [[cigarette]] est introduite en [[France]] vers [[1825]].
 
=== Tabagies ===
[[Image:Tabakskollegium-1.jpg|thumb|right|Tabagie du roi Frédéric-Guillaume de Prusse]]
Les '''tabagies''' (en allemand ''Tabakskollegium'') étaient des réunions réservées aux hommes au {{s mini-|XVIII|e}} et au {{s-|XIX|e}} pour discuter d'affaires entre eux, en particulier après la chasse. [[Frédéric-Guillaume Ier de Prusse|Frédéric-Guillaume {{Ier}} de Prusse]] y était fort assidu dans son [[château de Wusterhausen]], où il s'entourait de ses proches conseillers, en fumant de longues pipes.
{{clr}}
 
== Notes et références ==
 
== Voir aussi ==
=== Bibliographie ===
{{Autres projets
* ''Discours du Tabac, où il est traité particulièrement du Tabac en poudre. Avec des Raisonnements Physiques sur les vertus & sur les effets de cette Plante, et de ses divers usages dans la Médecine''. {{1re}} édition : [[1668]], {{2e}} édition, [[1677]], {{3e}} édition, Jean Jombert, [[1693]]. [[Edme Baillard]], pseudonyme de [[Jean Le Royer de Prade]]
|commons=Category:Smoking
* {{ouvrage | langue = es | auteur = Enrique Margery Peña | titre = Estudios de mitología comparada indoamericana | numéro d'édition = 1 | éditeur = Editorial Universidad de Costa Rica | lieu = San José | année = 2003 | pages totales = | format = poche | isbn = 978-9977-67-739-2 | isbn10 = 9977677395 | titre chapitre = Usos y formas de consumo del tabaco en Indoamérica | passage = 3-96 | lire en ligne = http://books.google.fr/books?id=xdFJh6Pfx8wC&printsec=frontcover#PPA3,M1 }} {{Commentaire biblio|Histoire : utilisation et mythologie du tabac dans l'Amérique précolombienne.}}
|wiktionary=tabagisme
* ''[[Sciences et Avenir]]'' {{numéro}}441 novembre 1983 ''L'affaire Ramsès II''.
}}
* [[Éric Godeau (historien)|Éric Godeau]], ''Le tabac en France de 1940 à nos jours'', Paris, PUPS, 2008.
* {{en}} [http://books.google.fr/books?id=B7KmcMnG11kC&pg=PA155&dq=history+of+the+frensh+tobacco+monopoly&lr=&ei=53LgSJOzOZWyyQSav9zuCA&sig=ACfU3U28pTq5Ewh5qM7JzjFec4fWep4W2Q#PPA156,M1 Tobacco in History], de Jordan Goodman
* {{en}} [http://books.google.fr/books?id=cpd5igMpvzgC&pg=PA284&lpg=PA284&dq=maintenon+tobacco+monopoly&source=web&ots=kOlqWgEQAn&sig=XxCwHeN__BjVzr-Qu3jsWViWZF8&hl=fr&sa=X&oi=book_result&resnum=3&ct=result The Making of New World Slavery], de Robin Blackburn
* ''Pour ou contre le tabac ?'' ([http://www.editionsdusonneur.com/produit.php?ref=Tabac&id_rubrique=3 Éditions du Sonneur], 2010), recueil d'opinions sur le tabac des sommités françaises de la fin du dix-neuvième siècle ([[Joris-Karl Huysmans]], [[Pierre Loti]], [[Stéphane Mallarmé]], [[Jules Verne]], [[Hector Malot]]…).
* {{en}} [[Robert N. Proctor]], ''Golden Holocaust: Origins of the Cigarette Catastrophe and the Case for Abolition'', 2012 [http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/02/25/les-conspirateurs-du-tabac_1647738_3224.html Article du Monde à l'occasion de la publication du livre]
 
=== Articles connexes ===
{{Autres projets|wiktionary=tabac}}
* [[Sevrage tabagique]]
 
* [[Tabacs non destinés à être fumés]]
 
* [[Tabagisme passif]]
* [[Tabac et grossesse]]
* [[Avertissements sur les paquets de cigarettes]]
* [[Cigarette]] | [[Cigare]] | [[Cigarillo]] | [[Snus]] (tabac suédois) | [[Imperial Tobacco]]
* [[Législation sur le tabac]]
* [[LégislationContrebande sur lede tabac en France]]
* [[Effets du tabac sur la santé]]
* [[Cancer du poumon]]
* [[Fumoir]]
* [[Industrie du tabac]]
* [[Législation sur le tabac]]
 
=== Liens externes ===
* {{fr}} [http://www.la-cigarette.com La cigarette] : Site d'information sur la cigarette et le tabac.
* {{ODP|World/Français/Santé/Dépendances/Abus_de_substances_toxiques/Tabagisme/|Tabagisme}}
* {{fr}} [http://r0.unctad.org/infocomm/francais/tabac/plan.htm Informations de marché sur le site de la Conférence des Nations unies pour le commerce et le développement]
<!-- Dans le but de limiter les liens externes puisque wikipédia n'a pas vocation à être un annuaire, les liens externes sont limités aux catégories équivalentes de DMOZ qui est un annuaire régit par un même esprit que celui de wikipédia et où vous êtes invités à enregistrer votre site (cf. www.aef-dmoz.org) plutôt que de l'ajouter ici -->
* {{fr}} Monsaint : [http://www.bmlisieux.com/curiosa/monsaint.htm ''Considérations sur le principe malfaisant du tabac''] (1866)
* [http://www.museedufumeur.net/ Musée du fumeur], Paris
* [http://www.greenfacts.org/fr/tabac/index.htm Tabagisme actif et passif et santé] (un résumé par GreenFacts du rapport scientifique du [[Centre international de recherche sur le cancer]])
* G.-A. Henrieck, [http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k76892j ''Du tabac : son influence sur l'homme''], Paris, 1864 ({{Gallica}})
* Circulaire de 2011 sur la protection des mineurs à l'égard du tabac : http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/joe_20110810_0012.pdf
 
{{Palette
|Drogues et addiction}}
 
{{Portail|médecine|pharmacie|tabac}}
{{Lien AdQ|yi}}
 
[[Catégorie:Tabac|*]]
[[Catégorie:SantéPlante publiquerudérale]]
[[Catégorie:TroubleInhibiteur induitde parmonoamine une substanceoxydase]]
[[Catégorie:Antagoniste nicotinique]]
[[Catégorie:Wikipédia:Outil de retour des lecteurs]]
 
{{Lien AdQ|mk}}
[[bat-smg:Kūrėnėms]]
{{Lien AdQ|sl}}
[[be:Тытунепаленне]]
[[be-x-old:Тытунепаленьне]]
[[bg:Тютюнопушене]]
[[da:Tobaksrygning]]
[[de:Tabakrauchen]]
[[el:Κάπνισμα]]
[[en:Tobacco smoking]]
[[eo:Tabakfumado]]
[[fa:استعمال دخانیات]]
[[fi:Tupakointi]]
[[gu:ધૂમ્રપાન]]
[[he:עישון]]
[[hi:तम्बाकू धूम्रपान]]
[[hr:Pušenje]]
[[hu:Dohányzás]]
[[is:Tóbaksreykingar]]
[[ja:喫煙]]
[[kn:ತಂಬಾಕು ಸೇವನೆ(ಧೂಮಪಾನ)]]
[[li:Rouke]]
[[lt:Rūkymas]]
[[nl:Roken (tabak)]]
[[qu:Pitay]]
[[ru:Табакокурение]]
[[scn:Fumu (tabbagismu)]]
[[sh:Pušenje]]
[[sk:Fajčenie]]
[[sl:Kajenje tobaka]]
[[sr:Пушење дувана]]
[[sv:Tobaksrökning]]
[[ta:புகையிலை பிடித்தல்]]
[[te:పొగాకు ధూమపానం]]
[[uk:Тютюнопаління]]
[[yi:רייכערן]]
[[zh:吸菸]]
14

modifications