Différences entre les versions de « Photographie/Personnalités/C/Olivier Culmann »

mise en forme
(ajout de bandeaux de portails + catégorisation + DEFAULTSORT)
(mise en forme)
'''Olivier Culmann''' (né le {{date de naissance|26|février|1970|âge=oui}} dans le [[XVe arrondissement de Paris]]) est un photographe français, né en 1970. Membremembre du collectif [[Tendance Floue]] depuis 1996, il vit à Montreuil.
 
== Biographie et influences ==
le 26 février 1970 dans le [[XVe arrondissement de Paris]], ilOlivier Culmann étudie la photographie à l'[[ESRA]]. Il cite parmi ses influences la [[photographie humaniste]] (notamment [[Henri Cartier-Bresson]]) même si progressivement, l'esprit de ses images emprunte davantage à l'humour de [[Buster Keaton]] (''« l’homme qui ne riait jamais »''), à [[Arthur Penn]] ([[Little Big Man]]) ou à la bande-dessinée ([[Jean-Jacques Sempé]], [[Jean-Marc Reiser]])<ref>http://tendancefloue.net/olivierculmann/bio/</ref>. A la fin des années 2000, il passe plusieurs années en Inde, pays qui revient régulièrement dans ses séries. <ref>http://www.images.ch/2014/fr/festival/programmation/artistes/olivier-culmann/</ref><ref>http://www.franceinter.fr/emission-regardez-voir-profession-photographe</ref>
 
== Biographie et influences ==
Né le 26 février 1970 dans le XVe arrondissement de Paris, il étudie la photographie à l'[[ESRA]]. Il cite parmi ses influences la photographie humaniste (notamment [[Henri Cartier-Bresson]]) même si progressivement, l'esprit de ses images emprunte davantage à l'humour de [[Buster Keaton]] (''« l’homme qui ne riait jamais »''), à [[Arthur Penn]] ([[Little Big Man]]) ou à la bande-dessinée ([[Jean-Jacques Sempé]], [[Jean-Marc Reiser]])<ref>http://tendancefloue.net/olivierculmann/bio/</ref>. A la fin des années 2000, il passe plusieurs années en Inde, pays qui revient régulièrement dans ses séries. <ref>http://www.images.ch/2014/fr/festival/programmation/artistes/olivier-culmann/</ref><ref>http://www.franceinter.fr/emission-regardez-voir-profession-photographe</ref>
 
== Démarche et premières séries ==
Ses photographies, à travers des séries effectuées sur la durée<ref>http://www.letemps.ch/Page/Uuid/5f683bc0-3d22-11e5-9458-9f31f164eeae/Petite_histoire_dune_obsession</ref> interrogent, sur le fil du dérisoire et de l'absurde, et avec une objectivité revendiquée, le conditionnement des individus et la remise en question des normes dogmatiques ou esthétiques. <ref>http://fr.actuphoto.com/olivierculmann</ref>
Sa première série ''Les Mondes de l'école'' (réalisée avec Mat Jacob entre 1993 et 1996) explore via une approche documentaire en noir et blanc les attitudes d'écoliers à travers le monde, entre obéissance et ennui. <ref>http://next.liberation.fr/culture/2001/09/06/des-cliches-tres-classe_376097</ref>
Avec ''Une vie de poulet'' (Filigranes, 2001), sa démarche documentaire intègre plus ouvertement l’humour à la narration, mettant en regard deux reportages effectués séparément, l’un sur la vie de poulets industriels, l’autre sur celle des derniers conscrits français, quelques mois avant la suppression du service militaire obligatoire. <ref>http://www.achtung.photography/olivier-culmann-une-vie-de-poulet-2001/</ref>
 
== Watching TV ==
Son travail se concentre ensuite sur l’observation et des postures, plus ou moins passives, de regardeurs qu’ils soient passants (ou touristes) de [[Ground zero]] les semaines suivants le 11 septembre 2001 (Série ''Autour''<ref>http://tendancefloue.net/olivierculmann/series/autour-new-york-2001-2002-2/</ref>), ou simples téléspectateurs de plusieurs continents photographiés chez eux dans ''Watching TV'', "''constat de l’état des corps et des âmes face aux échos du monde filtrés par les écrans''".<ref>http://tendancefloue.net/olivierculmann/series/watching-tv-2004-2007/</ref> ''Watching TV'' rencontre un large écho médiatique. <ref>http://www.telerama.fr/scenes/et-pendant-ce-temps-la-ils-regardent-la-television,67850.php</ref> <ref>http://www.franceculture.fr/oeuvre-watching-tv-de-olivier-culmann.html</ref> <ref>https://www.youtube.com/watch?v=vffTIPMRw78</ref>
 
== Evolution récente ==
À partir de 2010, il formalise une recherche sur les modes de représentation de soi. Passionné par l’imagerie populaire et vernaculaire, ainsi que par les codes de mise en scène photographique, il s'introduit dans ses images pour mieux explorer les fantasmes sociaux et ses propres interrogations sur l’altérité.<ref>http://tendancefloue.net/olivierculmann/bio/</ref>
Ses derniers travaux personnels ont recourt de manière croissante à l’autoportrait, qu'il propose parfois à d'autres artistes de réinterpréter comme dans ''The Others'' <ref>http://tendancefloue.net/olivierculmann/series/the-others/phase-i/</ref> (série qui fera l'objet, à partir d'octobre 2015, d'une exposition au [[Musée Nicéphore-Niépce]] à Chalon-sur-Saône.<ref>http://www.museeniepce.com/index.php/exposition/futures/Olivier-Culmann-The-Others</ref>)
5

modifications