Différences entre les versions de « Photographie/Objectifs/Ouverture d'un objectif, éclairement des images, vignettage »

* il est centré sur l'axe optique ;
* il est perpendiculaire à ce dernier ;
* sauf cas particuliers, son ouverture doit se rapprocherrapproche le plus possible d'un cercle parfait.
 
Le diaphragme est le plus souvent situé dans l'espace laissé libre entre deux lentilles, ce qui permet de le protéger des actions extérieures. Sa position longitudinale par rapport aux lentilles est très importante pour l'obtention d'images de qualité car elle influe sur divers paramètres, notamment sur la [[distorsion]] ; le choix de cette position doit être particulièrement bien étudié lors de la conception des objectifs à focale variable.
 
Dans les objectifs les plus simples, le diaphragme peut être une simple lame percée d'un trou ou d'une série de trous de diamètres croissants. Pour les autres, on utilise surtout des diaphragmes à iris constitués d’une série de lamelles métalliques mobiles dont la rotation simultanée est commandée par une bague ou par un moteur.
</gallery>
 
Certains objectifs ne possèdent pas de diaphragme, mais une ouverture fixe ; c'est le cas par exemple pour les [[objectif catadioptrique|objectifs catadioptriques]], pour l'objectif grand-angulaire extrême Hologon fabriqué par [[Photographie/Fabricants/Carl Zeiss|Carl Zeiss]], ou encore pour des objectifs dédiés à des usages spéciaux et qui ne sont utilisés qu'à pleine ouverture (dans certains photocopieurs par exemple). Pour les arts graphiques on a longtemps utilisé des objectifs dont le diaphragme « à vanne » présentait une ouverture réglable rectangulaire ou carrée. Les paysagistes ont parfois utilisé des diaphragmes obliques qui permettaientpermettant d'assombrir le ciel par rapport au sol et d'équilibrer ainsi les contrastes dès la prise de vues.
 
ÀAux unedébuts certainede la époquephotographie, les diaphragmes étaient des composants indépendants des objectifs et ilson étaient alorsles montésmontait en avant ou en arrière des groupes de lentilles. Une telleCette disposition, jadis relativement courante dans le cas des chambres de grand format utilisées en studio, se retrouve dans certains systèmes à usage scientifique et surtout dans la plupart des appareils de bas de gamme dont les objectifs sont constitués d'une lentille unique ou d'un doublet achromatique. Lorsque ces appareils possèdent un diaphragme, ce qui n'est pas toujours le cas, celui-ci est forcément extérieur à l'élément optique ; on le place alors le plus souvent derrière la lentille ou le doublet, pour des raisons évidentes de protection.
 
== L'ouverture relative ==