Différences entre les versions de « Blender 2.7/Installation pour les distributions de GNU/Linux basées sur Debian »

m
→‎Introduction : Grammaire + orthographe + précision Gnome
m (→‎Introduction : Grammaire + orthographe + précision Gnome)
==Introduction==
L'archive sur le site officiel, bien que plus récente, n'offre pas une réelle intégration au système.
Selon les distributions GNU/Linux, il existe un système d'installation qui permet, à la condition d'en avoir le droit, d'installer des logiciels (souvent, cela signifie un accès au compte root, ou un utilisateur qui figure dans le fichier sudoers).<br />
Ce système possède plusieurs avantages: il garantit la mise à jour automatique de l'application lors des mises à jour du système, permet une intégration totale à l'environnement de bureau que vous utilisez (si vous en utilisez un, naturellement) et évite les problèmes de dépendances.<br />
L'inconvénient, c'est qu'il est possible que la version du site officiel soit plus récente. (Par exemple, au moment où ces lignes sont écrites, les dépôts Debian n'ont que la 2.61, alors que le site officiel propose la 2.63. Vu la différence de numéro de version, il y a cependant fort à parier qu'il ne s'agit que de modifications mineures telles que des ajouts de "petites" fonctionnalités et correctifs de bugs. L'ensemble de l'interface devrait être quasi identique. Plus d'infos ici: [http://www.blender.org/development/release-logs/blender-263/ Blender 2.63].<br />
Pour cela, je vais décrire 3 méthodes différentes, de la plus simple d'accès (mais moins universelle) à un débutant à la plus déstabilisante (on ne peux pas vraiment parler de compliquée...).
Une fois l'une des 3 méthodes que je décris par la suite suivie, vous aurez ce que l'on appelle une console.<br/>
La console vous affichera quelque chose du genre "user@computer:~$", mais le sujet n'étant pas ici de faire un tutoriel sur la ligne de commande, je n'expliciteraisexpliciterai pas. Cependant, je vais tout de même signaler un point: par convention, on (et par défaut le système aussi) utilise le $ pour indiquer les commandes à faire par l'utilisateur normal, tandis que celles du super-utilisateur (ou "root") sont préfixées d'un #. Ces caractères ne sont pas à saisir ! Ce ne sont que des repères qui apparaissent également sur la console elle-même.<br />
A noter qu'il est tout à fait possible de faire ces manipulation au travers d'interfaces classiques, mais il est plus simple d'expliquer comment faire en ligne de commande, parce que cette technique est identique partout. C'est d'ailleurs pourquoi sur les forums et articles très peu de gens évoquent les logiciels comme synaptic, qui font la même chose, en moins puissant mais plus simple.<br/>
 
====Méthode clavier graphique====
Ici, je parle d'utiliser un raccourcis clavier qui vous permettra de lancer ce fameux émulateur sans toucher à la souris, et donc sans avoir à chercher sur votre bureau une icône ou un texte.<br />
Les environnements de bureau on une application qui serssert à en lancer d'autres en saisissant leur nom. Le nom peut très bien être "launcher", "starter"... aucune idée. Généralement, une telle application est liée à un raccourcis clavier. Pour XFCE et Gnome, c'est {{clavier|Alt + F2}}. Je crois que pour gnome aussi, et pourPour KDE je n'en ai aucune idée.<br />
Dans la ligne de saisie, entrez simplement "x-terminal-emulator" (émulateur de terminal pour X, qui est le logiciel qui vous permet d'avoir du graphisme avec linux) et votre émulateur apparaîtra.<br />
À noter que sous Gnome 3, il est aussi possible d'appuyer directement sur la touche {{clavier|Super}}, en général représentée par le logo Windows, de commencer à taper les premières lettres de "terminal" pour filtrer les applications installées, puis de valider.
====Méthode clavier TTY====
TTY, c'est le diminutif de Text TeletYpe. Il s'agit en fait de l'interface première de Debian (et d'ailleurs, de la seconde interface historique des ordinateurs, la première étant des fiches perforées).<br />
Pour sortir de ce "mode", il faut utiliser le raccourcisraccourci clavier suivant: {{clavier|Ctrl + Alt + Fx}} avec Fx correspondant aux touches {{clavier|F7}} ou {{clavier|F8}} (selon la configuration de votre machine).<br />
Pour y entrer, c'est la même chose, mais avec les touches de {{clavier|F1}} à {{clavier|F6}}.<br />
<br />
9

modifications