Différences entre les versions de « Photographie/Objectifs/Généralités »

m (Page liée à une redirection)
{{Ph s Objectifs}}
 
 
== Définitions et rappels ==
 
Un objectif photographique est un système optique convergent formé d'un ensemble plus ou moins important de lentilles et parfois de miroirs, qui a pour fonction de former une image réelle sur la surface sensible de l'appareil photographique sur lequel il est fixé.
 
== Un gros problème de choix ==
 
Dans le cas des appareils compacts et des « bridges », les objectifs sont fixes mais ce sont eux qui imposent les principales limites aux domaines d'utilisation, en particulier pour la photographie de sujets très éloignés ou très rapprochés. En revanche, sur de nombreux appareils, et pas seulement les reflex, il est possible de changer d'objectif et ainsi, de disposer d'outils adaptés aux situations les plus diverses. Les gammes optiques des grands fabricants comptent parfois plusieurs dizaines de modèles différents et le choix n'est pas toujours facile. Outre les centaines d'objectifs neufs disponibles chez les revendeurs spécialisés, il faut aussi considérer l'immense marché de l'occasion.
C'est l'objectif, avant tout, qui fait la photo. Sa qualité optique fait le « piqué » des images. Une focale adaptée à la distance de prise de vue permet au photographe de cadrer son sujet comme il le souhaite. Selon son ouverture, c'est encore lui qui permet de photographier en basse lumière ou de jouer avec la [[profondeur de champ]].
 
Sur de nombreux appareils, et pas seulement les reflex, il est possible de changer d'objectif et ainsi, de disposer d'un outil adapté aux situations les plus diverses. Les gammes optiques des grands fabricants comptent parfois plusieurs dizaines d'objectifs différents et le choix n'est pas toujours facile. La panopliepanoplies d'objectifs que possèdent beaucoup d'amateurs ou de professionnels leur aont généralement coûté bienbeaucoup plus cher que leurleurs boîtierboîtiers et de gros problèmes se posent lorsqu'un fabricant change sa monture. Rares sont les marques qui n'ont pas joué de mauvais tour à leurs clients en passant de la mise au point manuelle à l'autofocus, comme [[Minolta]] ou [[Canon]], ou en passant de l'argentique au numérique.
 
Trois caractéristiques fondamentales d'un objectif sont facilement accessibles sous forme de valeurs numériques :
:* sa distance focale, fixe ou variable s'il s'agit d'un zoom, qui définit l'angle de champ et donc le cadrage possible depuis un point de vue donné.
:* son ouverture maximale, à considérer si l'on souhaite photographier dans des lieux peu éclairés ou si l'on veut contrôler la [[profondeur de champ]].
:* le diamètre de son cercle de couverture, qui impose le format maximum de la surface sensible (film ou capteur) avec laquelle il est utilisable.
 
Il faut considérer aussi d'autres propriétés généralement non chiffrables mais très importantes en pratique :
Sur de nombreux appareils, et pas seulement les reflex, il est possible de changer d'objectif et ainsi, de disposer d'un outil adapté aux situations les plus diverses. Les gammes optiques des grands fabricants comptent parfois plusieurs dizaines d'objectifs différents et le choix n'est pas toujours facile. La panoplie d'objectifs que possèdent beaucoup d'amateurs ou de professionnels leur a généralement coûté bien plus cher que leur boîtier et de gros problèmes se posent lorsqu'un fabricant change sa monture. Rares sont les marques qui n'ont pas joué de mauvais tour à leurs clients en passant de la mise au point manuelle à l'autofocus, comme [[Minolta]], ou en passant de l'argentique au numérique.
:* le couplage au boîtier qui, lorsqu'il est possible, ne permet pas toujours de bénéficier de toutes les possibilités offertes par l'élément le plus récent ou le plus perfectionné. Et les pièges sont nombreux : nous pouvons par exemple citer le cas d'un objectif macro de marque [[Sigma]] qui fonctionnait parfaitement sur certains modèles de boîtiers [[Canon]] EOS mais mais qui, monté sur d'autres, perdait la présélection du diaphragme.
:* la qualité optique : netteté des images fournies, transmission lumineuse, aberrations et défauts divers ; c'est elle avant tout qui fait la qualité technique et le « piqué » des images. Il faut noter ici que certains défauts tels que la distorsion ou l'aberration chromatique, rédhibitoires pour la photographie argentique, peuvent être facilement corrigés par traitement des images numériques.
:* la qualité mécanique : robustesse générale, fiabilité des mécanismes internes, protection contre le ruissellement et les poussières.
:* le confort d'utilisation : poids, encombrement, équilibrage, accessibilité et maniabilité des commandes, etc.
 
En moyenne, les objectifs ont une durée de vie relativement importante, contrairement aux boîtiers des appareils reflex qui se dévaluent désormais très vite. Il est finalement beaucoup plus difficile d'acheter un objectif que d'acheter un boîtier ; avant de se décider, il n'est pas contre-indiqué de réfléchir au style de photographie que l'on souhaite pratiquer. Parfois, c'est le désir d'aborder un domaine particulier qui entraînera la décision : si la plupart des appareils compacts, des bridges et des reflex achetés en kit avec un zoom transtandard conviennent parfaitement pour la photographie générale de paysages, de monuments, de personnages, ces équipements sont à peu près totalement inadaptés à la photographie des oiseaux ou des insectes, pour ne citer que ces deux domaines parmi beaucoup d'autres.