Différences entre les versions de « Mujje Tulye en Côte d'Ivoire/Alimentation et célébrations »

m
Tout le long de l’année<ref>http://www.tourdivoire.net/dossier/quelles-sont-les-fetes-traditionnelles-en-cote-divoire/</ref>ont lieu dans différentes contrées du pays des célébrations soit en l’honneur de divinités, ou se rattachant au cycle de la vie ou au cycle agraire<ref>http://www.missions-africaines.net/index.php?id=article&cHash=6f70..&tx_ttnews%5Btt_news%5D=194</ref>Ainsi l’igname est-elle célébrée de l’est à l’ouest entre janvier et décembre par plusieurs peuples. Elle marque le début de l'année en pays Akan, d 'Aboisso à tous les groupes du Centre en passant par Agnibilékro et Bondoukou. Chez les Abrons et les Agnis, cette cérémonie donne lieu à des manifestations grandioses avec la présence du roi et de sa cour en grand apparat. Pendant ces festivités, l’igname est consommée sous toutes ses formes cuites. Les plats de [[w:Foutou_igname|foutou]] d’igname  et d’ [[Livre de cuisine/Akpessi igname|akpessi]] ne manquent par exemple pas chez les Agni.  
 
Le riz, culture vivrière des bas-fonds du sud-ouest, est lui fêté en janvier à Grabo (dans la région de Tabou) et en décembre par la tribu Ouadie. Il y a aussi le maïs qui a sa fête en Juillet à Yesimala, dans le département de Bondoukou au nord-est du pays. A cette occasion, le Cabato sera consommé en abondance. Les cérémonies traditionnelles représentent les occasions de promouvoir la culture du terroir dans un pays caractériséecaractérisé par sa forte diversité culturelle et du métissage qui s'en est suivi. La cuisine n'y fait point exception. Aussi selon que vous assisterez à des funérailles en pays Attié ou à une cérémonie de mariage chez les Abouré, attendez-vous au très épicé [[Livre de cuisine/Biécôsseu|biocosseu]] ou à la sauce Gbeta à base d'huile rouge.
 
=== Le poulet, la protéine animale des fêtes chrétiennes ===
213

modifications