« Physique/Force » : différence entre les versions

Aucun changement de taille ,  il y a 7 ans
m
aucun résumé des modifications
Aucun résumé des modifications
mAucun résumé des modifications
La dernière égalité obtenue permet d'obtenir l'accélération de l'objet étudié (qui est d'ailleurs constante car indépendante du temps). On obtient ainsi la vitesse puis la position de l'objet par intégrations successives de l'accélération.
 
Nous avons évoqué différents concepts physiques autour de la force, il est important de les discerner et de garder une certaine rigueur au risque de commettre des erreurs par la suite. Il est à noter que force et énergie sont deux concepts bien différents. Si l'un ne va pas sans l'autre une force n'est pas forcément à l'origine d'une énergie et vice versa. Une force fourniefournit de l'énergie si elle travaille c'est à dire si la norme de la vitesse de l'objet sur lequel elle s'applique est affecté par ladite force. Sans cela il n'y a aucun échange d'énergie en jeu. Un simple objet immobile posé sur une table est soumis à deux force dans le cas général. La force de pesanteur (le poids) qu'exerce sur lui la Terre et qui est le résultat de la gravitation et la force de réaction de la table qui est égale en norme et en direction mais de sens opposé et qui empêche l'objet de pénétrer la matière de la table. Cette dernière force est le résultat des interactions entre les molécules de l'objet et celles de la table. La somme de ces deux forces est nulle donc notre objet n'accélère pas. Il n'y a pas d'échange d'énergie dans ce cas, aucune force ne travaille. Plus subtilement, un satellite en mouvement circulaire uniforme autour de la Terre ne subit (en première approximation) que l'effet de son poids. Sa vitesse change constamment en direction, il est en perpétuelle accélération. Pourtant, la norme, elle, ne change pas. Il n'y a donc pas de transfert d'énergie non plus dans ce cas.
 
 
73

modifications