Différences entre les versions de « Photographie/Sociétés et Organisations/Éditeurs de livres photographiques/Éditions Arthaud »

m
→‎Historique : orthographe / grammaire
(plus nécessaire)
imported>ClaudeH
m (→‎Historique : orthographe / grammaire)
Vers 1870<ref name=dico>http://www.cavi.univ-paris3.fr/phalese/desslate/dico0044.htm</ref>, Jules Rey, libraire de Grenoble, commence à publier des livres sur la montagne. Il fonde une maison d'édition en 1882. En 1922, elle est la première en France à s’équiper d’une machine d'[[héliogravure]], et en 1923 à utiliser l'[[héliochromie]]. Benjamin Arthaud en devient propriétaire en 1924 en rachetant les parts de son beau-frère Alexandre Rey, fils du fondateur.
 
En 1930, il installe un bureau des éditions Arthaud à Paris, [[rue de Mézières]] dans le {{VIe}} arrondissement. En 1949, Benjamin Arthaud lance la célèbre collection de livres de montagne et de récits d’aventure « [[Collection Sempervivum|Sempervivum]] », avec notamment le best-seller ''[[Annapurna, premier 8000]]'' de [[Maurice Herzog]]. Dans les annéeannées 601960, la deuxième génération Arthaud prend les commandes de la maison. Claude Arthaud oriente davantage les éditions vers les grands livres d’art. Jacques Arthaud créé avec succès la collection « Mer », inaugurée par [[Éric Tabarly]]. Des collections encyclopédiques sont lancées, telles que « Les Grandes Civilisations », « L’histoire des sociétés contemporaines », « Littérature française » ou « Signes des temps ».
 
En 1977, Jacques Arthaud, le père de [[Florence Arthaud]], cède la maison Arthaud aux [[éditions Flammarion]]. En 1987, les premiers Guides Arthaud voient le jour. En 2003, la marque Arthaud se réoriente vers les domaines de l’aventure et de l’exploration<ref>http://www.arthaud.fr/historique.php</ref>.
Utilisateur anonyme