Différences entre les versions de « Mujje Tulye en Côte d'Ivoire/Découvrir quelques ingrédients courants de la cuisine ivoirienne »

(Description de l'igname)
Pour les recettes de cuisine on a constamment recours à un certain nombre d’ingrédients.
==Igname==
 
[[File:Ignames1.JPG|thumb|Tubercules d'igname]]
Les ignames sont cultivées dans toutes les régions tropicales du globe dans un but alimentaire et font partie de la famille des ''Dioscoreaceae''. Elles se consomment cuites, braisées, frites ou très communément sous forme de pain d’igname appelé Foutou ou Foufou d’igname selon le mode de préparation. Leur goût est très variable, très agréable, tendre et sucré dans certains cas, farineux, à goût de châtaigne le plus souvent. Les ignames sont arrivées en Côte d’Ivoire par les Akans lors de leur fuite du Ghana voisin. En effet pendant son exode, ce peuple a découvert ce tubercule qui l’a aidé à lutter contre la famine. Chaque année depuis le XVII e siècle il est célébré la fête des ignames qui est une importante manifestation culturelle à ne pas manquer.
 
==Manioc==
Le manioc, de son nom scientifique ''Manihot esculenta'' est un tubercule originaire d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud. Il est de plus en plus cultivé dans les régions tropicales et subtropicales et fait partie intégrante de l'alimentation africaine depuis le XVI e siècle. En Côte d'Ivoire, le manioc est consommé sous forme de semoule cuite à la vapeur, l'attiéké qui est un plat national souvent accompagné de sauces locales et principalement consommé dans les régions du sud. Le manioc peut se consommer sous forme de pain de manioc appelé foutou de manioc ou de placali essentiellement constitué d'une substance amidonnée.
213

modifications