Différences entre les versions de « Photographie/Thèmes/Le portrait »

Dior THX.jpg|Des goûts et des couleurs, c'est bien connu, on ne discute pas ! On peut donc aimer passionnément cette photographie, son style, ou au contraire la détester, lui trouver des défauts techniques, etc. Mais force est de constater que ce portrait particulièrement dynamique est plein de vie.
</gallery></center>
 
=== L'importance du maquillage ===
 
Tous ceux qui ont goûté à la photographie argentique savent bien qu'en préparant soigneusement une prise de vue, on évite de devoir retoucher longuement les meilleures photos par la suite. Même si les logiciels font aujourd'hui de véritables miracles, ils obligent tout de même les photographes négligents à passer de longs moments aux commandes de leur ordinateur. Un bon maquillage facilite l'obtention rapide du résultat recherché.
 
Pour les photos prises sur le vif, on se passe de tout maquillage. Lorsque l'on opère en lumière naturelle, si un maquillage est nécessaire, il doit alors être très léger. En revanche, les prises de vues en studio rendent le maquillage quasi indispensable, y compris pour les modèles masculins, quelle que soit l'aversion de ces derniers pour les fonds de teint ou la poudre !
 
Le maquillage permet évidemment de masquer les petits défauts de la peau mais il agit surtout en complément de l'éclairage. Il permet par exemple d'éclaircir certaines partie du visage, les plus esthétiques, et inversement d'assombrir les autres.
 
Un bon maquillage doit être absolument invisible sur la photographie finale. Un excès de fond de teint ou de poudre aura vite fait d'entrainer le résultat du côté de la vulgarité.
 
Sauf si l'on recherche un effet particulier, les couleurs choisies pour le maquillage doivent être assorties entre elles et avec les autres éléments constitutifs de la prise de vue, les cheveux, les vêtements, etc. Il est souhaitable que le rouge à lèvres soit choisi en accord avec le vernis à ongles, etc.
 
=== Mettre le modèle à l'aise ===
Les appareils numériques permettent de multiplier les prises de vues sans alourdir les budgets. Il ne faut pas rester trop longtemps sans déclencher, au contraire, il faut prendre régulièrement des photos même si l'on sait qu'elles ne seront pas conservées par la suite. En effet, plus l'intervalle entre les prises de vue s'allonge, plus le modèle est tendu ; des déclenchements fréquents contribuent donc à rendre l'ambiance plus conviviale. Il faudra bien sûr trier plus sévèrement un peu plus tard, mais le bon photographe ne se reconnaît-il pas, entre autres, à ses capacités de discernement ?
 
La possibilité de cadrer en utilisant l'écran à la place du viseur permet d'opérer « à visage découvert », comme on pouvait le faire avec les appareils reflex à deux objectifs ; les rapports avec le modèle s'en trouvent grandement facilités. Depuis 2007 la plupart des appareils reflex numériques offrent cette possibilité auparavant réservée aux appareils numériques compacts et aux « bridges » (mode « live view »), à condition d'offrir un écran orientable, au moins vers le haut.
 
=== Réduisez la profondeur de champ ===