« Préparation au certificat d'opérateur du service amateur/Courants alternatifs et continus » : différence entre les versions

Vcàc, Vmax
(Signal sinusoïdal, pulsation)
(Vcàc, Vmax)
{{Définition|définition=
[[Fichier:Courants alternatif et continu.svg|right|200px]]
Le '''courant continu''' (noté CC, ou en anglais DC pour ''direct current'') est un courant électrique dont la tension ne varie pas dans le temps. C'est le courant fourni par une pile. ''Dans l'exemple ci-contre, l'oscillogramme du dessus représente un courant continu de tension constante 5 V.''
 
À l'inverse, les '''courants alternatifs''' (en anglais AC pour ''alternative current''<ref>Vous comprenez maintenant l'origine du nom du groupe ''AC/DC'' !</ref>) qui sont les plus utilisés par les radioamateurs, présentent la particularité de changer en permanence de valeur. ''L'oscillogramme du dessous représente un courant alternatif de tension variant entre +15 V et -15 V.''
 
Dans l'exemple ci-contre, l'oscillogramme du dessus représente un courant continu de tension constante 5 V. L'oscillogramme du dessous représente un courant alternatif de tension variant entre +15 V et -15 V.
}}
 
 
Le signal sinusoïdal tire son nom de la fonction mathématique sinus (notée <math>\sin</math>). La fonction sinus est obtenue en faisant tourner un point sur un cercle de rayon 1 (appelé cercle trigonométrique) ; la fonction sinus est la hauteur du point. On constate que le motif de base du signal est créé par une rotation complète du point sur le cercle ; il parcourt donc un angle de <math>2\pi</math> radians en une durée d'une période <math>T</math>. On va alors définir un nouveau paramètre propre à chaque signal électrique sinusoïdal, à savoir la pulsation.
{{définition|définition=La '''pulsation''', notée <math>\omega</math>, est la vitesse du point sur le cercle trigonométrique. Elle vaut <math>\omega=\frac{\text{angle parcouru}}{\text{temps de parcours}}=\frac{2\pi}{T}</math> or <math>T=\frac{1}{f}</math> d'où {{cadre simple|contenu=<math>\omega=2 \pi f</math>}} où <math>f</math> est la fréquence du signal.}}
 
== Quelques nouveaux paramètres pour les signaux sinusoïdaux : valeurs efficace, valeur moyenne, crête à crête, crête ==
 
[[Fichier:Valeurs_crête_crête_à_crête.svg|thumb|Les valeurs crête et crête à crête.]]
 
Dans le cas des courants continus, il était facile d'indiquer leur valeur : on pouvait par exemple parler de signal de tension 8 V, ou encore de signal de tension 3 V. Mais comment définir la tension d'un signal sinusoïdal, puisque par définition celle-ci change en permanence ? Dans un premier temps, on va appeler « crête » un extremum du signal, c'est-à-dire un endroit où la tension atteint un maximum — qu'il soit positif ou négatif.
{{définition|définition=
La valeur '''crête''' ou valeur '''maximale''' ou encore '''amplitude''', notée <math>V_{\text{max}}</math>, est la tension positive maximale prise par le signal. ''Sur l'exemple ci-contre, c'est + 15 V.''
 
La valeur '''crête à crête''', notée <math>V_{\text{càc}}</math>, est la tension séparant deux crêtes. On remarque que {{cadre simple|contenu=<math>V_{\text{càc}}=2V_{\text{max}}</math>}}. ''Sur l'exemple ci-contre, la crête positive est à + 15 V, la crête négative à - 15 V. Il y a donc 30 V d'écart entre ces deux crêtes.''
}}
 
== Résistance en régime sinusoïdal ==