« Préparation au certificat d'opérateur du service amateur/Courants alternatifs et continus » : différence entre les versions

Signal sinusoïdal, pulsation
Aucun résumé des modifications
(Signal sinusoïdal, pulsation)
}}
 
=== Signal sinusoïdal ===
 
Un signal sinusoïdal est un « joli » signal alternatif, c'est-à-dire que ses caractéristiques (fréquence, amplitude) ne changent pas dans le temps. Il est régulier et périodique, c'est-à-dire qu'il est formé d'un motif de base qui se répète (voir l'illustration du signal alternatif de la section ''[[Préparation_au_certificat_d'opérateur_du_service_amateur/Courants_alternatifs_et_continus#Courant continu, courant alternatif|Courant continu, courant alternatif]]'').
Le signal sinusoïdal tire son nom de la fonction sinus. La fonction sinus est obtenue en faisant tourner un point sur un cercle de rayon 1 (appelé cercle trigonométrique) ; la fonction sinus est la hauteur du point.
 
Le signal sinusoïdal tire son nom de la fonction mathématique sinus (notée <math>\sin</math>). La fonction sinus est obtenue en faisant tourner un point sur un cercle de rayon 1 (appelé cercle trigonométrique) ; la fonction sinus est la hauteur du point. On constate que le motif de base du signal est créé par une rotation complète du point sur le cercle ; il parcourt donc un angle de <math>2\pi</math> radians en une durée d'une période <math>T</math>. On va alors définir un nouveau paramètre propre à chaque signal électrique sinusoïdal, à savoir la pulsation.
La pulsation, notée <math>\omega</math>, est la vitesse angulaire du point M (en radians par seconde) ; elle vaut <math>2 \pi F</math>.
{{définition|définition=La pulsation, notée <math>\omega</math>, est la vitesse du point sur le cercle trigonométrique. Elle vaut <math>\omega=\frac{\text{angle parcouru}}{\text{temps de parcours}}=\frac{2\pi}{T}</math> or <math>T=\frac{1}{f}</math> d'où {{cadre simple|contenu=<math>\omega=2 \pi f</math>}} où <math>f</math> est la fréquence du signal.}}
 
== Résistance en régime sinusoïdal ==