Différences entre les versions de « Philosophie/Liberté »

Aucun changement de taille ,  il y a 7 ans
m
* la '''liberté syndicale''' : elle permet aux salariés de former et d'adhérer ou non à des [[Syndicat professionnel|organisations syndicales]] pour les représenter et faire valoir leurs droits.
* la '''liberté économique''' : elle permet la création d'entreprises.
* la '''liberté de moeursmœurs''' : elle permet a chacun de vivre sa sexualité comme il l'entend.
 
Paradoxalement, la notion de liberté peut parfois à ce niveau, nuire à la liberté de l'individu. Comme dans le cas de la liberté de la presse, par exemple. Ainsi les moyens techniques et financiers importants nécessaires aujourd'hui aux organes d'information, en particulier [[radio]]phoniques ou [[audiovisuel]]s, tendent à la formation de [[cartel]]s pratiquant l'[[autocensure]], réduisant par là même le pouvoir de contrôle et de critique de l'individu sur ces vecteurs d'information... L'abolition de la [[censure]] n'est donc plus un gage de liberté, car si les publications ne sont plus soumises à des décisions arbitraires, les vecteurs de l'information deviennent en revanche de moins en moins accessibles à la grande masse des individus, réduisant de ce fait leur capacité à exprimer leurs opinions, ainsi que la variété des points de vue exposés. C'est pour cette raison que la presse est considérée comme le quatrième pouvoir (à l'instar des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire).
14

modifications