Différences entre les versions de « Photographie/Techniques scientifiques/Photographie rapprochée et macrophotographie »

 
[[File:Leifbk.jpg|thumb]]
La mise en place d'une bonnettesbonnette a pour effet de diminuer la distance focale de objectif sur lequel on l'a montée, sans changer notablement son ouverture relative. La perte de luminosité est donc généralement très faible ou négligeable. Naturellement, lorsque l'on ajoute un système optique devant un objectif, il se produit une baisse de qualité de l'image. Les bonnettes de bas de gamme sont de simples lentilles, les modèles les plus évolués, nettement plus chers, sont des doublets permettant une bonne correction de l'aberration chromatique. Il est généralement raisonnable de se limiter à une puissance de 2 à 3 δ qui permet de photographier facilement de petits objets, des fleurs, de gros insectes, etc., sujets pour lesquels de très forts grandissements ne sont pas nécessaires. Les empilements de bonnettes permettent d'obtenir des grandissements plus élevés mais au prix d'une baisse généralement rédhibitoire de la qualité optique.
 
Ces lentilles sont parfois appelées « bonnettes à [[portrait]] ». Il ne faut évidemment pas se fier à cette appellation plus que trompeuse car pour obtenir un bon portrait, il convient généralement que le photographe se tienne à une certaine distance du modèle. Un conseil : si vous n'arrivez pas à vous défaire d'un modèle trop envahissant, faites-lui donc un portrait avec une bonnette de 3 ou 4 δ, en vous mettant le plus près possible. Lorsqu'il (ou elle) verra son gros nez en plein milieu de la photo et ses mignonnes petites oreilles perdues dans le lointain, l'idée lui viendra peut-être, du moins pourrez-vous l'espérer, de changer de photographe.
Utilisateur anonyme