« Photographie/Personnalités/S/Jean-Louis Swiners » : différence entre les versions

Ajouts, Les 10 campagnes du siècle, quatre articles, suppression de liens rouges, actualisation.
(→‎Liens externes : suppr. lien non encyclopédique cf WP:LE)
(Ajouts, Les 10 campagnes du siècle, quatre articles, suppression de liens rouges, actualisation.)
Après des études secondaires au [[Lycée Saint-Louis]], à partir de [[1957]] Swiners fait partie de l'équipe des « photographes principaux » (au même titre que [[Édouard Boubat]] et [[Jean-Philippe Charbonnier]]) des mensuels ''[[Réalités (France)|Réalités]]'', ''Réalités in America'' (New York), ''Entreprise'' et ''Connaissance des Arts''.
 
En [[1964]], il abandonne la prise de vues et reprend ses études interrompues par la [[guerre d'Algérie]]. Il étudie au [[CELSA]] et l'[[École des hautes études en sciences sociales|EHESS]] de 1965 à 1980 sous la direction de [[Roland Barthes]] puis d'[[Algirdas Julien Greimas]]. Durant cette période il demeure fortement ancré dans le milieu du journalisme et de la photographie : il est journaliste à ''[[Planète (revue)|Planète]]'' (1966-1968), rédacteur en chef de ''[[Terre d'Images]]'' puis directeur commercial (1967-1974) du mensuel ''[[Photo (magazine)|Photo]]'', fondé par [[Roger Thérond]] en 1967, au sein du groupe de presse de [[Daniel Filipacchi]].
 
Dès 1959, Swiners découvreavait découvert le [[brainstorming]] lorsqulors d'ilune rencontre avec [[Alex Osborn]], l'inventeur de cette méthode. De 1974 à 1980, il est directeur de création dans une agence de publicité.
 
Jean-Louis Swiners a fait partie du jury du [[Prix Nadar]] de 1980 à 2006. Membre des ''[[Gens d'images|Gens d'Images]]'', il est aussi l'un des quelques photographes vivants (avec [[Lucien Clergue]] et [[Yann Arthus-Bertrand]]) figurant dans le [[Who's Who]] en France.
 
== Une seconde vie ==
Dès 1959, Swiners découvre le [[brainstorming]] lorsqu'il rencontre [[Alex Osborn]], l'inventeur de cette méthode.
 
À partir de [[1980]], il débute une seconde vie. Il invente le [[marketing de combat]] et se consacre à l'enseignement de la [[stratégie d'entreprise]] et du marketing stratégique à l'European Business School et à HEC Executive Education, avec, en parallèle, une activité de consultant en entreprise, sur les sujets du brain-storming, de la [[créativité]], de l'[[innovation]] et du [[leadership]]<ref>http://www.intelligence-creative.com/</ref>. En 1980, il est Chargé de conférence à l' [[Collège interarmées de défense|École supérieure de guerre]], avec parution d’un article dans le bulletin de l'école, ''Clausewitz et le marketing de combat''.
 
En 2006, il abandonne ses activités de consultant pour ne conserver que celles de conférencier international (il est membre de L’Association Française des Conférenciers Professionnels) en innovation créative et en créativité de combat et d’animateur de "boost-storming", bootcamps de stimulation de l’innovation, en entreprise.
 
== Publications ==
J.Jean-L.Louis Swiners est, l'avec Jean-Michel Briet, le co-auteur de deuxtrois livres :
* ''Les 10 campagnes du siècle'', Neuilly, R.V. Conseil, 1978.
* ''Warketing : une autre vision de la stratégie'', édition ESF, 1992
* ''L'intelligence créative : au-delà du brainstorming'', éditions Maxima, 2004
[[Image:Doubna_synchro_cyclotron-red.JPG|Le plus grand synchro-cyclotron du monde, Doubna (près de Moscou), 1957|center]]
 
=== Articles, préfacesPréfaces et livres articles===
* Préface de ''Nus de l'Inde'', éditions Prisma, 1966.
* Préface de ''Nus d'Israël'', éditions Prisma, 1967.
* « Problèmes du photojournalisme contemporain», ''Techniques graphiques'', 1967.
* « La Pub, Génie du marketing », ''Stratégies'', 1979.
* « Le marketing de combat », ''Direction et Gestion'', 1980.
* « Concurrence et stratégie », ''Revue Française de Gestion'', 1983.
* « La sérendipité, exploitation créative de l'imprévu», Automates Intelligents, 2008.
 
== Collections ==
{{...}}
* [[Bibliothèque nationale de France]]
* Divers collections publiques et privées
 
== Expositions ==
* 1962, exposition Prix Niépce au Cabinet des Estampes de la BNF
* 1962, Galerie 28, Paris.
* [[Grand Palais (Paris)|Grand Palais]], Paris, ca. 1962
* [[George Eastman House]], Rochester, ca. 1965
* novembre 2006 - janvier 2007, ''La [[photographie humaniste]]'', [[Bibliothèque nationale de France]]
* 2006,
* ''Les photographes de ''[[Réalités]]'', [[Galerie Agathe Gaillard]], Paris
* Artcurial (vente aux enchères de plusieurs de ses vintages, voir le catalogue Photographie)
* 2008, ''Réalités'', [[Maison européenne de la photographie]], Paris
** La biographie contient une petite erreur : Swiners n'a pas couvert la guerre de Corée (1950-1953)
* Article de [[Jean-Claude Gautrand]] dans le mensuel ''Le Photographe'' (numéro 1645, novembre 2006)
* mai 2006, Article dans la revue de l'école [[Louis Lumière]] ''du Sel au Pixel'', mai 2006,
* « Les multiples vies de Jean-Louis Swiners » dans : ''Réalités. Un mensuel français illustré (1946-1978)'', textes de [[Anne de Mondenard]] et [[Michel Guerrin]], éditions Actes Sud / Maison Européenne de la Photographie, 2008, pp. 74-76.
* mai 2006, Article dans la revue de l'école [[Louis Lumière]] ''du Sel au Pixel''
 
== Liens externes ==
0

modification