Différences entre les versions de « Photographie/Personnalités/V/Agnès Varda »

Ajout section vidéographie, corrections typo, wikification
imported>Airair
(Ajout section vidéographie, corrections typo, wikification)
Agnès Varda est née d'un père [[Grèce|grec]] et d'une mère [[France|française]]. Elle fuit la Belgique en [[1940]] pour s'installer avec sa famille à [[Sète]] où elle vit son adolescence.
 
Ensuite, à [[Paris]], elle étudie la photographie à l'[[école des Beaux-Arts]]. Elle occupe un emploi de [[photographe]] au [[Théâtre national populaire]], alors dirigé par [[Jean Vilar]] dont elle connaissait la femme depuis son adolescence sétoise. Elle rencontre le réalisateur [[Jacques Demy]], son futur époux, dans cette ville. Ils sont les parents de l'acteur [[Mathieu Demy]]. Elle est la mère de [[Rosalie Varda]], costumière de cinéma, dont le père biologique est [[Antoine Bourseiller]] et [[Jacques Demy]] le père adoptif<ref name="telerama">[http://www.telerama.fr/cinema/les-films-de-jacques-demy-enfin-edites-en-dvd,35776.php Mathilde Blottière, « Les films de Jacques Demy enfin édités en DVD », dans ''Télérama'' n{{o}}  3070 15  novembre  2008].</ref>.
 
Agnès Varda est l'une des rares réalisatrices issues de la [[Nouvelle Vague]]. En [[1954 au cinéma|1954]], utilisant de sobres moyens, elle crée ''[[La Pointe courte]]'' avec [[Philippe Noiret]] et [[Silvia Monfort]] comme acteurs et [[Alain Resnais]] comme [[monteur]]. {{refnec|Ce film fera date, car il apporte un souffle de liberté sur le cinéma français.}}
Entre [[1968 au cinéma|1968]] et [[1970 au cinéma|1970]], elle séjourne à [[Los Angeles]], où elle produit un film hippie-hollywoodien : ''[[Lions Love]]''. Elle est sans doute la première réalisatrice à s'intéresser à l'acteur [[Harrison Ford]]. De retour en France, elle tourne un film [[Féminisme|féministe]] et optimiste : ''[[L'une chante, l'autre pas]]''. Elle est l'une des femmes qui signent en [[1971]] le [[manifeste des 343]] en France.
 
Puis, repartie à Los Angeles entre [[1979 au cinéma|1979]] et [[1981 au cinéma|1981]], elle tourne deux documentaires : l'un très remarqué sur les peintures murales, ''[[Murs, murs]]'' et ''Documenteur''. Durant son premier voyage, elle fait connaissance du célèbre « Roi Lézard », ''alias'' [[Jim Morrison]], chanteur du groupe [[The Doors]] ; ce dernier avait par ailleurs obtenu un diplôme en cinématographie à l'[[Université de Californie à Los Angeles|UCLA]] en [[1965 au cinéma|1965]]. Elle fut l'une des rares personnes à avoir assisté à l'enterrement de Morrison au [[cimetière du Père-Lachaise]]<ref>Stephen Davis, ''Jim Morrison'', [[Groupe Flammarion|éditions Flammarion]], page  453.</ref>.
 
En [[1985 au cinéma|1985]], ''[[Sans toit ni loi]]'', mettant en vedette [[Sandrine Bonnaire]], lui vaut le [[Lion d'or]] à [[Venise]]. En [[1987 au cinéma|1987]], elle filme [[Jane Birkin]], laquelle vit de douloureux moments professionnels, car elle vient de franchir la barre des {{unité|40|ans}}. Varda en sort deux films de fiction : ''[[Jane B. par Agnès V.]]'' et ''Kung-Fu Master''<ref>Voir la fiche chez [http://www.cine-tamaris.com/film.php?id=38&page=pro ciné-tamaris Ciné tamaris].</ref>, aussi connu sous le titre du ''Petit Amour''.
 
Après la mort de Jacques Demy en [[1990 au cinéma|1990]], elle réalise trois films en son hommage : ''[[Jacquot de Nantes]]'', une fiction et deux documentaires : ''[[Les demoiselles ont eu 25 ans|Les Demoiselles ont eu {{unité|25|ans}}]]'' et ''[[L'Univers de Jacques Demy|L’Univers de Jacques Demy]]''.
[[2007|En 2007]], en hommage à [[Jean Vilar]], elle expose ses photos au [[festival d'Avignon]].
 
En décembre [[2008 au cinéma|2008]], sort un long métrage en forme d'autoportrait, ''[[Les Plages d'Agnès]]'', où elle revient sur sa vie et sur son travail, et pour lequel elle obtient le [[César du meilleur film documentaire]] lors de la [[34e cérémonie des César|34{{e}}  cérémonie des César]].
 
Le {{Date|2|février|2009|au cinéma}}, elle reçut un [[prix Henri-Langlois]] d'honneur pour l'ensemble de sa carrière à l'occasion des [[Rencontres internationales du cinéma de patrimoine|Rencontres internationales du cinéma de patrimoine et de films restaurés]] de Vincennes.
* [[1976 au cinéma|1976]] : ''[[Plaisir d'amour en Iran|Plaisir d’amour en Iran]]''
* [[1982 au cinéma|1982]] : ''[[Ulysse (court-métrage)|Ulysse]]''
* [[1984 au cinéma|1984]] : ''[[7p., cuis., s. de b., ... à saisir|7  p., cuis., s. de b., … à saisir]]''
* [[1985 au cinéma|1985]] : ''[[Histoire d'une vieille dame]]''
* [[1986 au cinéma|1986]] : ''[[T'as de beaux escaliers, tu sais]]''
* [[1970 à la télévision|1970]] : ''[[Nausicaa (téléfilm)|Nausicaa]]'' (TV)
* [[1983 à la télévision|1983]] : ''[[Une minute pour une image]]'' (série TV)
* 18 janvier [[2007]] : Installation au [[Panthéon (Paris)|Panthéon de Paris]] pour la cérémonie de la pose d'une plaque à la mémoire des [[Juste parmi les nations|Justes parmi les nations]] de France  ; {{unité|2|films}} inédits sur {{unité|4|écrans}} et quelque {{unité|300|portraits}} de Justes.
 
== Arts plastiques ==
* [[2009]] : ''Agnès Varda, Les Cabanes d'Agnès, 2006-2009'', [[Biennale d'art contemporain de Lyon|Xe Biennale d'art contemporain de Lyon]] — 16 septembre 2009-3 janvier 2010<ref>{{Ouvrage|langue=|prénom1=|nom1=|lien auteur1=|auteur= Collectif |titre= Le spectacle du quotidien, the spectacle of the everyday |sous-titre=|lien titre=|numéro d'édition=|lien éditeur= Les Presses du réel |éditeur= Les Presses du réel |lieu= Dijon, France |année= 2009 |tome=|volume=|pages totales=|isbn= 978-2-84066-352-2 |passage=|lire en ligne=|consulté le=|directeur= Hou Hanru, Thierry Raspail |pages= 423 }}</ref> ; l’une des cabanes est réalisée à partir de bobines de son film ''[[Les Créatures (film)|Les Créatures]]'' (1966)
* [[2012]] : ''Y a pas que la mer'', Musée Paul Valéry, Sète, 3 décembre 2011 - 22 avril 2012
 
== Publications ==
* ''La Côte d'Azur, d'azur, d'azur, d'azur'', collection Lieu dit, Les Éditions du Temps, [[1961 en littérature|1961]].
* ''Varda par Agnès'', [[Les Cahiers du cinéma|Éditions des Cahiers du Cinéma]], Paris, [[1994 en littérature|1994]] ; réédition 2005 {{ISBN|978-2-86642-440-4}}.
* ''Les Plages d'Agnès'', texte illustré du film d'Agnès Varda, collection Mémoires de César, Éditions de l'Œil, 2010 {{ISBN|978-2351370872}}
 
== Prix, nominations et distinctions ==
* 2011 : Lauréate du Prix de l'[[Académie royale de Belgique]]
 
== Notes et référencesVidéographie ==
* {{DVDBibliographie|prénom réalisateur=Agnès|nom réalisateur=Varda|titre=Tou(e) Varda|distributeur=[[Arte|Arte Vidéo]]/[[Ciné-Tamaris]]|année=2012|mois=novembre|jour=21|format=22 DVD [[Phase Alternating Line|PAL]], toutes zones, [[monophonique|mono]] et [[son stéréophonique|stéréo]], audio anglais et français, sous-titres sourds et malentendants (durée environ 50 heures) + album 132 pages + 3 surprises (2 DVD et 1 pochette)|présentation en ligne=http://www.arteboutique.com/detailProduct.action?product.id=453863}}{{plume}}Intégrale de ses courts et longs métrages<ref>À l'occasion de la sortie de son intégrale, interview de la cinéaste par Laurent Goumarre dans ''Le Rendez-Vous'', [[émission de radio]] diffusée sur [[France Culture]] le {{date|21|novembre|2012|à la radio}} (durée 50 min), [<small>[http://www.franceculture.fr/emission-le-rendez-vous écoute en ligne]</small>]</ref>.
{{Références|Colonnes=2}}
 
== Bibliographie sur Agnès Varda et son œuvre ==
=== Œuvres d'Agnès Varda ===
* ''La Côte d'Azur, d'azur, d'azur, d'azur'', collection Lieu dit, Les Éditions du Temps, [[1961 en littérature|1961]].
* ''Varda par Agnès'', [[Les Cahiers du cinéma|Éditions des Cahiers du Cinéma]], Paris, [[1994 en littérature|1994]] ; réédition 2005 {{ISBN|978-2-86642-440-4}}.
* ''Les Plages d'Agnès'', texte illustré du film d'Agnès Varda, collection Mémoires de César, Éditions de l'Œil, 2010 {{ISBN|978-2351370872}}
 
=== Sur Agnès Varda et son œuvre ===
* {{it}} Sara Cortellazzo et Michele Marangi, ''Agnès Varda'', Edizioni di Torino, 1990
* [[Bernard Bastide]], ''Les Cent et une nuits, chronique d'un tournage'', Pierre Bordas et fils, 1995
* {{en}} Alison Smith, ''Agnès Varda'', Manchester University Press, 1998
* Antony Fiant, Roxane Hamery et Eric Thouvenel (dir.), ''Agnès Varda : le cinéma et au-delà'', Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2009
 
== Notes et références ==
{{Références|Colonnes=2}}
 
== Liens externes ==
[[sv:Agnès Varda]]
[[tr:Agnès Varda]]
[[zh:阿涅斯·瓦尔达]]
Utilisateur anonyme