Différences entre les versions de « Photographie/Appareils/Systèmes de visée »

 
Il s'agit d'un système très simple que l'on trouvait sur les chambres photographiques de moyen et de grand format. Un cadre dont les dimensions sont égales à celle de la surface exposée est fixé sur la platine porte-objectif, dont il suit les mouvements, y compris lorsque l'on utilise le décentrement. Ce cadre est observé à travers un œilleton, ou guidon, c'est-à-dire un petit trou percé dans une plaque solidaire du corps arrière de la chambre et placée au niveau de la surface sensible. Ainsi, la pyramide ayant pour sommet l'œilleton et pour base le cadre est identique à la pyramide ayant pour sommet le centre optique de l'objectif et pour base la surface sensible elle-même.
<gallery widths="240px" heights="240px">
 
File:Ikonometer 01.jpg
</gallery>
Quel que soit le tirage de la chambre, l'angle embrassé par le viseur est toujours identique à l'angle embrassé par l'objectif, de sorte que ce système peut paraître d'une précision quasi absolue. En fait la précision est excellente pour les sujets situés très loin mais elle devient médiocre pour les sujets rapprochés en raison d'une part de l'erreur de parallaxe et d'autre part d'une erreur de distance, puisque le viseur est reculé par rapport à l'objectif d'une distance approximativement égale à la longueur de la chambre. Le champ du viseur est alors décalé par rapport à celui de l'objectif et il est aussi plus large.