« L'économie de la téléphonie/Histoire du téléphone en France » : différence entre les versions

aucun résumé de modification
Aucun résumé des modifications
Aucun résumé des modifications
* octobre [[1912]] : remplacement du numéro du central par son nom. Ainsi, à l’abonné 25 desservi par le 12ème standard du central téléphonique Gutemberg, on a attribué le numéro Gutemberg 1225 au lieu du 11225.
 
*[[1912]] : Le téléphone automatique fait ses débuts en France. Ces débuts sont toutefois timides et il faut attendre [[1924]] pour assister à l'inauguration du premier central automatique digne de ce nom à [[Paris]]. Les numéros de téléphone à Paris sont de la forme d'un indicatif de 3 premières lettres du nom du central téléphonique (exemple : MON pour [[Montmartre]]) etsuivi d'un nombre correspondant tout simplement à l'ordre de la demande (la 100ème personne qui demande à Montmartre sera MON-100). lL'automatisation oblige à une correspondance lettre/chiffre, apparaissent alors les 26 lettres de l'alphabet distribuées sur les touches chiffrées, MON devient 606) Cette correspondance qui existe toujours aujourd'hui est désormais utilisée pour les [[Short message service|SMS]].[[Image:Uniden EXAI3985 DTMF buttons.jpg|thumb|exemple de correspondance lettre/chiffre sur un téléphone moderne]]
{{Clr|right}}
 
2

modifications