Différences entre les versions de « Écrire en cirth/Angerthas Moria »

bricoles
(bricoles)
Au Second Âge, les Elfes ont majoritairement abandonné les ''cirth'' au profit des tengwar, hormissauf en Eregion. C'est à travers leurs rapports commerciaux avec les Ñoldor habitant la région que les Nains de la Moria découvrent les ''cirth'' et les adoptent. Ils procèdent à leur tour à des modifications qui font perdre à l’''Angerthas'' son caractère systématique, pour deux raisons principalement :
 
* le glissement de valeur des cirth suivants :
La rune 53 ressemble beaucoup à la rune 22 [[Image:Certh 22.svg|16px|22]] (qui représente à l'origine ng, [ŋ]), si bien que les Nains en sont venus à parfois confondre les deux.
 
Les runes 55 et 56 sont issues de la rune 46 [[Image:Certh 46.svg|16px|46]] coupée en deux. Lorsque le son qu'elles expriment est faible, leur base est parfois omise. Tolkien indique qu'elles représentent les sons vocaliques de l'anglais ''[[:wikt:butter|butter]]'', c'est-à-dire <nowiki>[</nowiki>[[:w:Voyelle mi-ouverte postérieure non arrondie|ʌ]]<nowiki>]</nowiki> et <nowiki>[</nowiki>[[:w:Voyelle moyenne centrale|ə]]<nowiki>]</nowiki> ; l'inscription de la tombe de Balin permet d'attribuer le [ʌ] à la 56, et donc le [ə] à la 55.
 
== Exemple ==
 
L’''Angerthas Moria'' est utilisé sur la tombe de Balin pour transcrire une épitaphe bilingue [[:w:khuzdul|khuzdul]] / [[:w:westron|westron]] :
 
<center>
{| class="wikitable" style="text-align:center;"
|-
|-
| B || A || L || I || N || S || ʌ || N || O || V || F || U || ND || I || N || L || O || R || D || O || V || M || O || R || I || A
|}</center>
|}
 
[[Catégorie:Écrire en cirth (livre)]]
28

modifications