Différences entre les versions de « Climat et écocitoyens/Avant-propos »

aucun résumé de modification
 
== Climat et écocitoyenneté ==
Alors que le consensus scientifiques se fait de plus en plus fort sur l'imminence de problèmes climatiques graves pour la planète, les [[w:fr:enjeu|enjeux]] locaux et globaux liés aux [[w:fr:Dérèglement climatique|dérèglement climatique]], parallèlement aux enjeux en matière de [[w:fr:Biodiversité|biodiversité]] (dans le même contexte de changements globaux<ref>Barbault R. & Chevassus-au-Louis B. (eds) (2004). ''Biodiversity and Global Change''. Ministère des affaires étrangères, ADPF, 237 p.</ref>), deviennent de plus en plus important aux yeux des gouvernants, des [[w:fr:Collectivité|collectivité]]s, des assureurs, des entreprises mais aussi des [[w:fr:Citoyen|citoyen]]s. En France ces citoyens sont d’ailleurs engagés à agir puisque l'article 8 de la [[w:fr:Charte de l'environnement|Charte de l'environnement]] (adossée à la [[w:fr:Constitution française|constitution]]) stipule que ''{{Citation|L'éducation et la formation à l'environnement doivent contribuer à l'exercice des [[droits et devoirs]] définis par la présente Charte}}'' respectivement par son article 1 qui stipule que ''{{Citation|Chacun a le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé}}'' et par son article 2 qui stipule que ''{{Citation|Toute personne a le devoir de prendre part à la préservation et à l'amélioration de l'environnement}}'' <ref>Conseil constitutionnel, ''[http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/la-constitution/la-constitution-du-4-octobre-1958/charte-de-l-environnement-de-2004.5078.html Charte de l'environnement]'', 2004</ref>.
La bonne compréhension des problèmes passe aussi par la culture scientifique<ref>Irwin A. (2001). ''Constructing the scientific citizen : science and democracy in the biosciences''. Public Understanding of Science, 10, pp. 1-18</ref>.
 
 
===Le cas des jeunes citoyens===
Enfants et adolescents peuvent être sensibilisés et agir pour le climat dans différents contexte (de leur propre initiative, dans le contexte familial, scolaire (maternelle, collège, lycée...<ref>Crémieux C. (1998). ''La citoyenneté à l’école''. Paris : Syros, 201 p.</ref>), en vacance et notamment via des projets éducatifs, ou encore dans le cadre d'un [[w:fr:Agenda 21|agenda 21]] de collège ou lycée, etc.), via l'[[w:fr:éducation à l'environnement|éducation à l'environnement]] notamment (en classe, ou via des ''« club-nats »'' ou diverses activités associatives), ou pourquoi pas dans le cadre de la rénovation urbaine<ref>Donzelot J. & Epstein R. (2006). ''Démocratie et participation : l’exemple de la rénovation urbaine.'' Esprit, 326, pp. 5-34</ref>, qui pourrait par exemple mieux prendre en compte les questions d'[[w:fr:îlots de chaleur urbaine|îlots de chaleur urbains]] et d'[[w:fr:Adaptation au changement climatique|adaptation au changement climatique]].
 
Ils peuvent acquérir de l'information via les médias et en particulier à partir d'ouvrages documentaires pour la jeunesse ou des jeux leur proposant de devenir, à leur échelle, et selon leurs moyens individuels, collectifs ou collaboratifs, des ''{{Citation|apprenti écologiste, sauveur de la planète}}'', en s'intéressant aux notions de [[w:fr:responsabilité sociale|responsabilité sociale]] et de [[w:fr:responsabilité environnementale|responsabilité environnementale]], individuelles et collectives<ref name=Kovacs2012>S Kovacs, Engager et enrôler les jeunes dans la lutte contre le changement climatique : le documentaire jeunesse et l'attitude des collégiens d'aujourd'hui - Communication & langages 01 June 2012 2012: 69-81 - Necplus ; DOI: 10.4074/S0336150012002050 ([http://www.necplus.eu/action/displayAbstract?fromPage=online&aid=2443336&fulltextType=RA&fileId=S0336150012002050 résumé])</ref>.