« Climat et écocitoyens/La Cyclofficine de Paris » : différence entre les versions

L’intérêt de Giuseppe pour cette activité date d’une dizaine d’années lorsqu’il participe à la création d'un atelier quasiment identique à la Cyclofficine de Paris mais à Rome.
"En arrivant à Paris il y a quatre ans, j’ai cherché des activités similaires à celles que j’exerçais en Italie. J’ai d’abord intégré l’équipe de Vélorution qui gère la Maison du Vélo à Bastille. Puis, nous avons souhaité aller au-delà du militantisme pro-vélo et créer un projet d’insertion professionnelle et de formation autour de cet objet. C’est comme ça qu’est née l’association Cyclofficine."
Grâce à beaucoup d’énergie et de quelques subventions publiques, Cyclofficine voit le jour en 2009 (date à vérifier). Le cœur du projet est évidemment l’atelier vélo mais l’aspect social reste primordial, notamment à travers le côté participatif et le projet de réinsertion. Après 1 an de bénévolat au sein de l’association, Guiseppe quitte son travail et se consacre à plein temps au développement de Cyclofficine. Aujourd’hui, ils sont deux salariés au sein de cette structure, aidés par de nombreux bénévoles et amis.
 
"Le terme Cyclofficine rassemble deux idées. D’une part, la pharmacie ancienne évoquée par le terme officine en français, puisque c’est un lieu où l’on "soigne" les vélos. Et, d’autre part, l’italian touch qui nous était chère (cyclo oficina signifie atelier de vélos en italien). Ce qui nous différencie des autres ateliers-vélos c’est peut-être l’aspect convivial : ici nous mettons l’accent sur l’accueil humain et la pédagogie avec les adhérents. Et c’est sûrement grâce à cela que le projet fonctionne."
24

modifications