Différences entre les versions de « Photographie/Photométrie/Calculs photométriques usuels »

m
* '''Première méthode :''' on utilise le fait que l'éclairement varie en raison inverse du carré de sa distance à la source, qui passe de 4 m à 20 m :
 
:<math>E = 100 \cdot \frac{4^2}{20^2} = 4 \,lux \mathrm{lx}. </math>
 
En multipliant la distance par 5, l'éclaire­ment est en effet divisé par 25, rien d'étonnant.
Le flux cherché est le produit de l'éclai­rement par la surface :
 
:<math>F = 4 \times 0,1^2 = 0,04 \, \mathrm{lm}</math>
 
 
* '''Seconde méthode :''' on cherche d'abord l'angle solide sous lequel l'écran est vu depuis la source. Le flux sera facile à calculer puisque l'intensité de cette dernière est connue :
 
<math>S = r^2 \Omega \quad \Rightarrow \quad \Omega = \frac{S}{r^2} = \frac{0,01}{20^2} = 0,000025 \, \mathrm{sr}.</math>
 
On obtient :
<math>F = I \Omega = 1\,600 \times 0,000025 = 0,04\,lm</math>
 
<math>F = I \Omega = 1\,600 \times 0,000025 = 0,04\, \mathrm{lm}.</math>
On remarquera que cette méthode n'est pas plus compliquée que la précédente, si ce n'est que dans notre cas particulier, elle oblige à manipuler des nombre peu commodes.
 
On remarquera que cette méthode n'est pas plus compliquée que la précédente, si ce n'est que dans notre cas particulier, elle oblige à manipuler des nombrenombres peu commodes.
 
 
* '''Troisième méthode :''' on peut encore partir du flux total émis dans le demi-espace et le multiplier par le rap­port des angles solides :
 
<math>F = 10\,000 \frac{0,000025}{2 \pi} = 0,04\, \mathrm{lm}.</math>
 
 
17

modifications