« Cynologie/Maladie de Lyme » : différence entre les versions

→‎Diagnostic : compl sourcé
(→‎Le problème du déni de la maladie : compl sourcé sur besoin de sensibiliser les médecins en zone de faible endémie)
(→‎Diagnostic : compl sourcé)
* Analyse de [[biopsie]]s (rarement pratiquées)
* Dosage des anticorps dans le LCR en cas de suspicion d'atteinte neurologique (rarement pratiqué).
* Au stade précoce de la maladie, il y a peu d'ADN de la bactérie en circulation, avec donc un taux important d'échec des tests. En 2012 des tests sanguins (1,25 mml suffisent) améliorés sont en cours de mise au point pour la 1ère phase de la maladie, mais 10 % des cas au moins ne sont pas détectés par eux, et ils n'ont détecté la souche de borrélie que dans (5 des 21 premiers essais)<ref>Eshoo MW, Crowder CC, Rebman AW, Rounds MA, Matthews HE, Picuri JM, Soloski MJ, Ecker DJ, Schutzer SE, Aucott JN, ''Direct molecular detection and genotyping of Borrelia burgdorferi from whole blood of patients with early Lyme disease'' ; PLoS One. 2012;7(5):e36825. Epub 2012 May 8. ([http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22590620 résumé])</ref>.
 
Souvent, la morsure est ancienne et oubliée, ou n'a même pas été consciemment perçue par le patient. Le diagnostic est alors compliqué par différents facteurs :
944

modifications