« Études sur la conscience/Introduction » : différence entre les versions

aucun résumé de modification
Aucun résumé des modifications
Aucun résumé des modifications
Chacun possède un avis propre sur la nature de la conscience, avis qui repose notamment sur l'éducation et l'histoire individuelle. Ce livre atteindrait son objectif s'il permettait au lecteur de considérer les choses au-delà de son opinion ; dans ce but, nous proposerons un exposé des idées et des croyances variées qui existent sur ce sujet, ainsi qu'un aperçu des principaux travaux en neurosciences. Le scientifique en neurosciences pourra trouver la discussion philosophique intéressante, parce qu'elle fournit une représentation en première personne de la nature de la conscience, et fait connaître plusieurs raisonnements subtils qui éclairent la question de savoir pourquoi la conscience n'est pas un problème simple. L'étudiant en philosophie y trouvera une introduction utile, et des informations sur les neurosciences et la physique qu'il n'est pas aisées d'obtenir ailleurs.
 
On dit souvent que la conscience ne peut être définie. Cela n'est pas vraievrai ; les philosophes l'ont en effet définiesdéfinie dans leurs propres termes. Elle possède deux aspects principaux : en premier lieu, la conscience phénoménale qui se compose de notre expérience de la présence de réalités dans le temps et dans l'espace, des sensations, des émotions, des pensées, etc. ; en second lieu, un accès conscient qui est constitué par les processus qui ont à faire avec les réalités de l'expérience.
 
Comme nous le verrons dans les pages suivantes, l'objectif du scientifique et du philosophe est de déterminer le lieu et la forme des réalités de la conscience phénoménale.
21

modifications