« Cynologie/Rage » : différence entre les versions

498 octets ajoutés ,  il y a 17 ans
aucun résumé de modification
Aucun résumé des modifications
== Transmission et symptômes ==
 
Un animal infecté par le virus de la rage peu commencer à l'excréter jusqu'à 15 jour avant les premiers signes cliniques. Le virus est alors présent dans toutes les sécrétions de l'animal, y compris dans ses fécès. Vu sa fragilité dans le milieu exterieur, l'entrée du virus dans l'organisme ne se fait que par le biais d'une effraction de la [[peau]] ou par les [[muqueuse]]s buccale ou occulaire:. OnLe relatevirus deuxest casen de spéléologuesgénéral ayantprésent contractédans la rage[[salive]] aprèsde avoirl'animal étéinfecté, en contactrendant avecl'animal destouché [[aérosol]]sparticulièrement provenantagressif dele [[chauve-souris]]virus enragées..assure sa transmission vers l'hôte suivant.
 
La transmission in-vitro peut aussi se faire par voie [[aérosol]], via les muqueuses; c'est par exemple ce qui se passe dans les cavernes habitées par des [[chauve-souris]] enragées : on a relaté deux cas de spéléologues ayant contracté la rage après avoir été en contact avec des [[aérosol]]s provenant de [[chauve-souris]] enragées... De façon plus rare, la transmission peut aussi intervenir dans une chirurgie par transmission cornéenne.
 
La rage se transmet le plus souvent par morsure, mais peut aussi être transmise par simple léchage ou griffure. Après une infection humaine, le virus pénètre (directement ou indirectement) le [[système nerveux]] périphérique. Il voyage alors le long des [[nerf]]s vers le système nerveux central. Pendant cette phase il ne peut pas être facilement détecté par le [[système immunitaire]] de l'hôte, et la vaccination peut toujours conférer une immunité. Une fois que le virus atteint le [[cerveau]] il provoque rapidement une encéphalite et les symptômes apparaissent. Il peut aussi infecter la [[moelle épinière]], provoquant une [[myélite]].
La période située entre l'infection et les premiers [[symptôme]]s (comparables à une [[grippe]]) est le plus souvent de trois à douze semaines mais peut atteindre deux ans. Ensuite rapidement les symptômes apparaissent : troubles des fonctions cérébrales supérieures, anxiété, confusion, agitation, jusqu'à atteindre le [[délirium]], les troubles du comportement, les [[hallucination]]s et les [[insomnie]]s. La production de grande quantité de salive et de larmes avec l'incapacité de parler ou d'avaler sont typiques des phases avancées. La mort, inévitable, survient de deux à dix jours après les premiers symptômes.
 
== Prévention et traitement ==
 
[[Image:Tableau Louis Pasteur.jpg|200px300px|thumb|right|Louis Pasteur]]
== Prévention et traitement ==
 
On peut prévenir la maladie à condition de s'y prendre avant que n'apparaissent les premiers signes, c’est-à-dire pendant la période d'incubation, en appliquant une [[vaccination]] curative comme l'a démontré [[Louis Pasteur]] en [[1885]].
== Zones infectées ==
 
Dans le monde, la maladie tuerait entre 40  000 et 70  000 personnes chaque année à travers le monde et ces chiffres doivent être considérés comme alarmants.
 
En [[France]], les derniers cas de rage sur des êtres humains, remontent à [[1924]], cependant des voyageurs peuvent être contaminés à l'étranger, dans les pays à risques, et revenir malades. La maladie était considérée comme disparue depuis le début de l'année [[2001]], bien que :
* La maladie susbsiste encore dans un réservoir animal représenté en particulier par quelques [[renard]]s du nord et de l'est de la France, et par les chauve-souris, mais il est fort peu probable que ces animaux transmettent le virus à l'homme.
* Il y a un risque permanent provenant des animaux, en particulier les [[chien]]s, importés illégalement, des pays de l'[[Europe de l'Est]] et du [[Maghreb]], malgré la sanction prévue d'être condamné à cinq ans de [[prison]] et 75  000 [[euro]]s d'amende.
 
Lors de l'été [[2004]], une petite chienne importée illégalement du [[Maroc]], le [[11 juillet]], comme souvenir de séjour, a fait souffler un vent de panique dans le sud-ouest de la [[France]]. Morte le [[21 août]], trois jours après avoir manifesté les premiers signes de la maladie, la chienne aurait pu contaminer d'autres animaux ou des humains, avec qui elle avait été en contact lors de des nombreux déplacements de son propriétaire dans la région. Sous l'effet de la maladie, elle aurait causé des morsures à plusieurs reprises.
0

modification