Différences entre les versions de « Photographie/Conditions particulières de prise de vues/Photographie en lumière faible »

m
Page liée à une redirection
m (Page liée à une redirection)
m (Page liée à une redirection)
<center>
<gallery widths="250px" heights="210px">
File:Voile sur un film Kodak Royal X Pan.jpg|Voile formé sur un film négatif noir et blanc de haute sensibilité ([[Photographie/Fabricants/Kodak|Kodak]] Royal X Pan), dans une zone non exposée à la lumière, après un développement standard. La forme et la répartition des amas d'argent sont absolument aléatoires. L'image a été renforcée pour être visible... même sur un écran mal étalonné.
File:Bruit de fond numérique.jpg|Bruit de fond d'un capteur numérique après une pose de 4 s dans l'obscurité totale. L'image a été fortement éclaircie et contrastée pour bien montrer que les pixels n'étaient pas tous « noirs ». Les deux taches anormalement claires correspondent à des photosites défectueux.
File:Bruit de fond numérique inversé.jpg|L'image précédente a été transformée en négatif pour les besoins de la comparaison. À part le fait que les pixels sont carrés et que l'échelle est différente, rien n'a fondamentalement changé par rapport au voile argentique, les perturbations de l'image sont finalement très similaires...
Le traitement se pratique après l'exposition. Il consiste à soumettre le film au gaz sulfureux pendant 24 h à température ambiante. le gaz lui-même est facilement produit en mélangeant environ 20 cm³ d'une solution de sulfite de sodium à 10 % avec 30 cm³ d'acide acétique également à 10 %. Ces deux produits sont d'un usage commun au laboratoire et il est très facile de se les procurer.
 
Avant développement, les films doivent être éventés ou simplement rincés dans une eau additionnée de quelques gouttes de produit mouillant. L'effet de renforcement de l'image latente est plus important lorsque l'exposition du film a été brève, et il dépend beaucoup du révélateur utilisé. La célèbre formule [[Photographie/Fabricants/Kodak|Kodak]] D 76 se révèle généralement très décevante, tandis que la formule moins classique D 23 (7,5 g de génol et 100 g de sulfite de sodium anhydre par litre, en l'absence de tout autre produit) a la réputation de donner de bons résultats. La sensibilité peut être multipliée par 2 ou 3.
 
==== Traitement par les sels d'or ====
==== Augmenter la sensibilité ====
 
Malgré les progrès accomplis ces dernières années, les films de haute sensibilité présentent toujours une image plus granuleuse que les films de sensibilité moyenne ou faible. La plupart du temps il faut utiliser un développement poussé, ce qui ne peut se faire qu'avec les films pour diapositives et surtout les films pour le noir et blanc. Le film [[Photographie/Fabricants/Kodak|Kodak]] TriX, dont la sensibilité nominale est de 400 ISO, peut par exemple être utilisé jusqu'à 2 500 ISO ; le film Kodak Recording (discontinué), donné pour 1 000 ISO, pouvait atteindre 4 000 ISO avec de très bons résultats. Actuellement, il vaut mieux utiliser des films comme l'[[Photographie/Fabricants/Ilford Photo|Ilford]] Delta 3200 ou Kodak T-Max P3200.
 
Pour les capteurs numériques le problème est différent. Contrairement à une idée répandue, un capteur n'a qu'une seule sensibilité et celle-ci est toujours relativement basse, équivalente à celle d'un film de l'ordre de 100 ISO ou moins. L'augmentation apparente de sensibilité procurée par les réglages des appareils correspond en fait à un traitement électronique des images ; lorsque des valeurs très élevées sont recherchées, il en résulte un « bruit » qui vient perturber les images, de sorte que l'on retrouve un défaut comparable à celui du « grain » argentique.